Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • COSPACE

  • Déclaration de Meseberg : le GIFAS se félicite des perspectives de coopération franco-allemande dans le domaine spatial (juin 2018)

    A l’issue du Conseil des ministres franco-allemand tenu à Meseberg, en Allemagne, le 19 juin 2018, la Chancelière allemande et le Président de la République française ont rappelé l’importance d’un secteur spatial en pleine mutation et réaffirmé leur volonté de coopération dans ce domaine d’excellence pour nos deux pays. En plein accord avec son partenaire et homologue allemand BDLI (Bundesverband des Deutschen Luft-und Raumfahrtindustrie), le GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales) se félicite de cette déclaration et des perspectives annoncées ou confirmées à cette occasion.


    Le spatial, secteur de haute technologie, vecteur de progrès scientifique et porteur d’applications indispensables à nos sociétés et à nos institutions en particulier militaires, dans les domaines de la communication, de l’accès à Internet, la prévision météorologique, la navigation, la connaissance de l’évolution du climat, la surveillance de l’environnement terrestre et spatial ou encore la découverte de l’Univers, est aussi un puissant facteur d’intégration européenne. L’Allemagne et la France continueront de soutenir et de contribuer aux réussites majeures que sont, pour l’Union Européenne,  les programmes de navigation Galileo et EGNOS et le programme Copernicus de satellites d’observation de la Terre, comme aux grands programmes de l’ESA.


    arianegroup_ariane_6_configuration_4_boosters.jpg

    Ariane 6 - Configuration 4 boosters

    L’accès autonome à l’espace est reconnu comme un facteur essentiel de souveraineté politique, économique et technologique de l’Europe dans le futur : nos industries spatiales françaises et allemandes y sont tout particulièrement attachées.
    Dans ce contexte, les discussions franco allemandes du 19 juin dernier ont réaffirmé un plein soutien au développement du lanceur de nouvelle génération Ariane 6, en coopération avec l’Agence Spatiale Européenne. Comme les gouvernements allemand et français l’ont clairement exprimé, il importe de consolider la demande des Etats membres et de l’Union européenne, d’agréger les contrats de lancements institutionnels et ainsi maximiser l’utilisation des lanceurs européens. L’enjeu est capital : il s’agit de permettre à notre industrie de se battre à armes égales avec des concurrents dont le marché domestique reste inaccessible aux entreprises européennes et faire face à une concurrence croissante.

     

    Lire le communiqué de presse (PDF - 223 ko) :

    cp_meseberg__espace_fr_copy1.pdf

     

    GIFAS - M. Christophe ROBIN - Directeur de la Communication
    Tel : +33 (0)1 44 43 17 50 - christophe.robin@gifas.fr

    COSPACE : labellisation de trois nouveaux boosters (juin 2018)

      logo_cospace_final_jpg_copy5.jpg      logo_boosters_vf_copy3.png

    Sur proposition du Comité de pilotage du COSPACE, Florence Parly, ministre des Armées, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, et Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, ont décidé de labelliser trois nouveaux boosters :

     

    • le booster CENTAuRA (région Auvergne-Rhône-Alpes), porté par le pôle de compétitivité Imaginove, s'appuie sur les filières spatiale et numérique et cherche des domaines d'application en cohérence avec les domaines d'excellence de la région (risques naturels en montagne, agriculture de précision, tourisme, industrie du futur, etc.) ;
    • le booster Morpho, porté par Guyane Développement Innovation, vise à accélérer l'émergence de startups sur deux thématiques d'importance majeure pour la Guyane : ressources naturelles (énergies renouvelables, lutte contre la déforestation, etc.) et télé-applications dans les domaines comme l'agriculture et la santé ;
    • le booster Rhinespace, centré sur le Pôle métropolitain Strasbourg-Mulhouse-Colmar et porté par le pôle de compétitivité Véhicule du Futur. Il a pour ambition de contribuer aux usages durables et intelligents sur des territoires denses, en s'appuyant sur des filières régionales (mobilités innovantes, eau, énergie, urbanismes et infrastructures), dont les activités peuvent bénéficier très largement des données spatiales.
       logo_booster_morpho.jpg 

    3rhinespace_logotype.jpg 

     

    Dans un communiqué commun, les trois ministres rappellent que les données spatiales "jouent désormais un rôle stratégique dans des domaines d'application très variés (urbanisme, agriculture, énergie, environnement, mer, risque, mobilité, transports, loisirs, etc.). La France, puissance spatiale de premier plan au niveau mondial, dispose des atouts pour faire émerger des services innovants à haute valeur ajoutée, valorisant ces données au bénéfice du plus grand nombre".

    Le COSPACE - Comité de Concertation entre l'Etat et l'Industrie dans le domaine spatial a été lancé en 2013. Son Comité de Pilotage est co-présidé par le CNES et le GIFAS.

    Les quatre premiers Boosters ont été labellisés en janvier 2016 : Morespace - Nova - PACA - Seine Espace.



    GIFAS - Direction des Affaires R&D, Espace et Environnement
    Guillaume BRUNA - Chargé de mission Espace - guillaume.bruna@gifas.fr

     

    GIFAS - Christophe Robin - Directeur de la Communication
    christophe.robin@gifas.fr

    Espace : Guillaume BRUNA rejoint le GIFAS (février 2018)

    bruna_guillaume_copy3.jpgGuillaume BRUNA a rejoint la direction des Affaires R&D, Espace et Environnement du GIFAS en tant que Chargé de mission Espace le 1er février 2018.

    Il a succédé à Mmes DONADINI et THARY et contribuera aux travaux de la Commission Espace ainsi qu'à ceux du COSPACE et des Groupes de Travail associés.

    Après avoir étudié à Sciences Po Lille dans le cadre du master Stratégie, Intelligence et Gestion des Risques (SIGR), il a apporté une « couleur » spatiale à son cursus avec le Master of Space Science (MSS) dispensé par l’International Space University (ISU).

    Son parcours académique est complété par des expériences professionnelles à Eurospace ainsi qu’au sein de la presse spécialisée chez Air&Cosmos et Aerospatium. Il a principalement travaillé sur les grandes tendances des marchés du secteur spatial (institutionnel, militaire, commercial, lanceurs, télécommunications, navigation, vol habité), la R&D ainsi que sur des questions de normalisation dans le cadre de la European Cooperation for Space Standardization (ECSS).

    Ses principales activités au GIFAS concernent la coordination de la Commission Espace, le soutien actif au COSPACE et à ses Groupes de Travail, et particulièrement l’initiative « Boosters ».

    logo_boosters_vf_copy1.png
    Issus d’une initiative du COSPACE, les Boosters sont des consortia portés par un Pôle de Compétitivité (mandataire et animateur) ou, à défaut, par une entité juridique capable de fournir des prestations et un accompagnement similaire. Ils ont pour objectif d’identifier, de soutenir et d’accompagner des applications intégrant à la fois les données issus des technologies spatiales, seules ou combinées, au sein de projets innovants tirant partie des opportunités du numérique.

    En savoir plus : www.boosters-cospace.fr

     

    Direction des Affaires R&D, Espace et Environnement

    guillaume.bruna@gifas.fr

    Tél. : +33 (0)1 44 43 17 65
    Mob. : +33 (0)7 72 31 77 30

    Mme Frédérique VIDAL ouvre le séminaire "Perspectives Spatiales 2018" (décembre 2017)

    ps_banner_18__fr_copy1.png"Perspectives Spatiales" est le rendez-vous annuel incontournable pour la communauté spatiale française et européenne.

    Plus de cent cinquante décideurs économiques et politiques, dirigeants des agences spatiales, groupes industriels ou opérateurs de satellites, cadres dirigeants des communautés spatiales françaises et européennes se sont réunis à Paris, à l’occasion du séminaire annuel ‘Perspectives Spatiales 2018’, organisé pour la 8ème année consécutive par Euroconsult et le GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales).
    Dans un contexte économique marqué par de grands enjeux socio-économiques, ce séminaire est l’occasion de faire le point sur la situation et les perspectives du secteur spatial en 2018 et au-delà. 

    Le séminaire a été ouvert par Mme Frédérique VIDAL, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. A cette occasion, elle a déclaré « Les relations entre l’espace et le digital sont celles d’un enrichissement mutuel : l’espace est au cœur de la transformation digitale, comme le digital est au cœur de la transformation de l’écosystème spatial.».

    Tout au long de la journée, les participants ont écouté et échangé avec des intervenants de haut niveau des institutions publiques, des agences civiles et de défense, de l’industrie spatiale, des opérateurs de systèmes satellites, des fournisseurs de service leaders et des startups, tels que la Commission Européenne, l’ESA, le CNES, l’ONERA, Airbus Defence and Space, Thales Alenia Space, ArianeGroup, Eutelsat, SnapPlanet, Bird-i, Kermap…

     

    Communiqué de presse : perspectives_spatiales_2018_cp_6_decembre_2017_copy1.pdf

    perspectives_spatiales_mme_vidal.jpg     Mme VIDAL au séminaire "Perspectives Spatiales" 2018 - Paris - 6 décembre 2017

     

    GIFAS - Direction des Affaires R&D, Espace et Environnement

    COSPACE Ministériel du 24 octobre 2017

    logo_cospace_final_jpg_copy4.jpg

    Le 6ème Comité de concertation entre l'Etat et l'industrie dans le domaine spatial - COSPACE - s'est réuni le 24 octobre sous la coprésidence de Mmes Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Florence Parly, ministre des Armées, et de M. Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances.

    Dans un contexte de forte compétition internationale et de profonde transformation, le COSPACE a souligné que la France maintient sa place de premier plan dans tous les domaines (lanceurs comme satellites).

    Mme Vidal s'est réjouie que la "France dispose d'une filière spatiale de pointe" qui "doit désormais faire croître un écosystème de start-up autour de l'exploitation des données satellitaires".

    cospace_24_octobre_2017_ministres.jpg
    De gauche à droite : Mmes Parly et Vidal - M. Le Maire

    Les travaux du COSPACE ont été présentés par les présidents du Comité de pilotage, MM. Nicolas Chamussy, président de la Commission Espace du GIFAS, et Jean-Yves Le Gall, président du CNES.

    M. Chamussy a rappelé que la filière spatiale française doit "préparer dès aujourd'hui les futures missions et technologies satellitaires". Et, à ce titre, "le COSPACE est un outil primordial pour aligner les priorités françaises et anticiper les évolutions du marché".

    De son côté, M. Eric Trappier, président du GIFAS, a précisé que "la dynamique engagée par le COSPACE et ses premiers succès démontrent que les travaux en filière permettent d'unifier l'ensemble d'un secteur sur des projets fédérateurs et créateurs d'emplois".

    cospace_24_octobre_2017_mm._chamussy__trappier__le_gall.jpg
    De gauche à droite : MM. Chamussy - Trappier - Le Gall

    Lire le Communiqué de presse :
    cp_cospace_24_octobre_2017.pdf

     

    GIFAS - Christophe Robin - Directeur de la Communication
    christophe.robin@gifas.fr
    Tél.  + 33 (0)1 44 43 17 50
    Cell. +33 (0)6 07 51 86 23

    "Frequencies for satellite communication systems" (septembre 2017)

    De nombreuses fonctions fondamentales pour les aéronefs, les satellites et les radars sont assurées au travers de la transmission d'information diffusées par des ondes.

    Le spectre des fréquences est une ressources naturelle limitée. La disponibilité des bandes de fréquences et la maîtrise du cadre réglementaire sont des enjeux majeurs qui conditionnent la mise sur le marché des produits et matériels des sociétés membres du GIFAS.

    Pour expliquer ces enjeux, la Direction des Affaires Industrielles du Groupement édite une plaquette d'information (uniquement en anglais) : description du secteur (poids social - particularités, etc.) - évolutions du secteur vues par l'industrie - besoins en fréquences.

    Télécharger la plaquette (PDF - 1,4 Mo) : cliquez sur le lien

    cover4p_satellites_gifas_uk_copy3.jpg

    4p_satellites_gifas__2017_05_18_copy1.pdf

    GIFAS - jean-michel.poulier@gifas.fr

    Réunion du 14ème Comité de Pilotage du COSPACE – 9 mai 2017

    Le Comité s’est félicité du succès de la dernière réunion au niveau ministériel du Conseil de l’Agence spatiale européenne, dont la France est le premier contributeur.

    Outre la préparation de la prochaine réunion du COSPACE au niveau ministériel, le COSPACE a notamment traité du développement de l’accès à Internet par satellite, de l’orientation des futures activités d’observation de la Terre, la poursuite du dispositif Boosters.

    Le Comité de Pilotage du COSPACE est coprésidé par MM. CHAMUSSY, président de la Commission Espace du GIFAS, et LE GALL, président du CNES.


    Communiqué de presse : cp0692017__copil_cospace.pdf


    GIFAS
    - Christophe Robin - Directeur de la Communication

    christophe.robin@gifas.fr
    Tél.  + 33 (0)1 44 43 17 50
    Cell. +33 (0)6 07 51 86 23

    Ministérielle de l'ESA à Lucerne : le GIFAS salue les avancées majeures obtenues par la délégation française (décembre 2016)

    esa_council_meeting_at_ministerial_level_lucerne_on_1_december_2016_reduit.jpg

    Photo ESA–Stephane Corvaja, 2016

    La Conférence ministérielle de l’Agence Spatiale Européenne s’est tenue à Lucerne les 1er et 2 décembre 2016. La France y était représentée par M. Thierry MANDON, Secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, avec le soutien de l’agence spatiale française, le CNES.

    Comme en 2012 et 2014, la France a saisi cette occasion pour confirmer son implication de premier plan dans des programmes spatiaux essentiels pour l’intérêt et le rayonnement du pays et de son industrie spatiale.

    Ces deux jours de réunion ont permis de confirmer la poursuite de la participation française à l’exploitation de la station spatiale internationale, au programme Exomars avec le financement de la mission ExoMars 2020 et à la préparation des nouvelles générations de satellites Sentinel du programme européen Copernicus et des nouvelles technologies de télécommunications par satellite.

    Grâce à la participation française à ces programmes, l’industrie française voit son savoir-faire et sa compétitivité confortés dans des domaines technologiques de pointe et d’avenir.

    Cet atout va lui permettre, dans les tous prochains mois, de transformer cet investissement public en contrats de lanceurs et de satellites et en développement de nouvelles applications au service de nos concitoyens et, par conséquence, en créations d’emplois sur le territoire français, comme elle l’a déjà fait très concrètement ces trois dernières années grâce aux investissements français consentis dans le domaine spatial à travers les premier et deuxième Programmes d’Investissement d’Avenir et les précédentes contributions françaises à l’Agence Spatiale Européenne.

    european_ministers_and_representatives_at_the_esa_council_at_ministerial_level_in_lucerne_on_12_december_2016.jpg

    Ministres et officiels à la Conférence ministérielle de l'ESA

    Photo ESA–Stephane Corvaja, 2016

    A la suite de ce Conseil Ministériel de l’ESA, M. Jean-Loïc GALLE, Président de la Commission Espace du GIFAS, a indiqué : « La délégation française présidée par Thierry Mandon, Secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, a obtenu des avancées majeures à ce Conseil, en ligne avec les recommandations du CoSpace et les priorités du CNES dont je salue l’excellent travail préparatoire conduit avec l’industrie. »


    Pour M. Marwan LAHOUD, Président du GIFAS, « C’est toute une filière, des grands groupes aux équipementiers et aux PME, qui remercie chaleureusement Thierry Mandon, ainsi que le Président du CNES, Jean-Yves Le Gall, pour leur mobilisation en faveur de l’Espace et de son industrie. »

    En savoir plus :

     


    Contacts GIFAS :

    COSPACE - anne.bondiou-clergerie@gifas.fr
    Communication - christophe.robin@gifas.fr

    Publication du Rapport sur l'avenir du secteur spatial français (juillet 2016)

    rapport_fioraso_juillet_2016.jpg


    Le 26 juillet 2016, Mme Geneviève FIORASO, ancienne ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, députée de l’Isère, a remis son rapport sur l’avenir du secteur spatial français à M. Manuel VALLS : « Open Space. L’ouverture comme réponse aux défis de la filière spatiale ».


    Le GIFAS avait été auditionné dans le cadre de la mission confiée à Mme FIORASO (voir en PJ le recueil des contributions) et était convié à l’Hôtel Matignon pour la présentation du rapport au Premier ministre (voir en PJ le Rapport), en présence de Mme Najat VALLAUD-BELKACEM, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et de M. Jean-Yves LE DRIAN, ministre de la Défense.  

    Cette réunion a été l’occasion pour le GIFAS, représenté par Mme Anne BONDIOU-CLERGERIE, Directrice Affaires R&D, Espace et Environnement, de rappeler que l’industrie spatiale manufacturière française occupe une position de leader en Europe et est présente sur tous les segments : des satellites aux lanceurs, des opérations aux applications.
    Sur ces différents champs d’activité, notre filière s’appuie aujourd’hui sur les travaux du COSPACE qui intervient de façon décisive dans des domaines aussi variés que les feuilles de route technologiques pour les télécommunications et l’observation de la Terre, le développement des applications, le soutien à l’export et la proposition de grands programmes structurants comme la mission Microcarb de mesure du CO2.

    affaires_rd_p._19_genevieve_fioraso.jpg

    Mme FIORASO (photo Assemblée Nationale)

    Pour finir, le GIFAS a souligné la dynamique d’ouverture actuellement en cours vers le numérique et les usages, au travers, notamment, de l’initiative Boosters. Cette ouverture sera sans aucun doute un atout supplémentaire pour attirer les jeunes talents qui feront demain la force de l’industrie spatiale française.


    En savoir plus :

    GIFAS – anne.bondiou-clergerie@gifas.fr

    COSPACE : des propositions concrètes de la filière spatiale française

    photo_cospace_du_30_juin_2016.jpg

    Les ministres français de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, Emmanuel Macron, et de la Défense, Jean-Yves Le Drian, ainsi que le secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Thierry Mandon, ont affiché leur satisfaction le 30 juin lors de la cinquième réunion du Cospace.

    Le COSPACE réunit l’ensemble de la filière spatiale (industriels, opérateurs, acteurs publics) afin de partager les grands enjeux de l’industrie spatiale, il a été consacré à la préparation de la conférence ministérielle de l’agence spatiale européenne qui se tiendra à Lucerne en décembre 2016.

    A l’issue de la réunion, Jean-Yves Le Gal, Président du CNES, a indiqué : «Le secteur spatial français fait une nouvelle fois preuve d’une grande unité, une condition sine qua non au vu des nouveaux défis qui l’attendent. Qu’il s’agisse du domaine applicatif, un marché à l’énorme potentiel, ou de la mise en place des futures vigies spatiales du climat, à l’image de Microcarb, tout converge pour que la France continue à faire la course en tête». Jean-Loïc Galle rappelle de son côté que «la filière spatiale française a su maintenir sa position de leadership avec un chiffre d’affaires et des emplois en croissance, malgré une concurrence accrue tant sur le marché des télécommunications par satellites que l’observation de la Terre. Dans ce contexte, la démarche de concertation menée par l’ensemble des acteurs au sein du COSPACE est plus que jamais essentielle».

    «La filière spatiale française dispose d’une expertise de pointe aussi bien dans l’observation de la terre, les télécommunications ou la surveillance du climat. Dans un environnement très concurrentiel, je me réjouis du soutien de l’Etat indispensable pour maintenir notre leadership mondial» a indiqué Marwan Lahoud, Président du GIFAS. Il a ajouté que «Les industriels français s’engagent maintenant sur le partage des données spatiales avec les start-ups et le rapprochement des acteurs du numérique, autant de gages donnés à la poursuite de la croissance de l’emploi dans le spatial en France et à la conquête de nouveaux marchés».

    Le COSPACE en images - Voir la vidéo

    Lire le communiqué de presse


    Direction de la Communication - christophe.robin@gifas.fr

    Labellisation de quatre Boosters, accélérateurs de projets combinant spatial et numérique (janvier 2016)

    logo_boosters_vf.png

    Le  11  septembre  2015,  le  COSPACE  (Comité  de  concertation Etat-Industrie  dans  le domaine spatial) a lancé l’appel à labellisation « Booster » pour mettre en place des accélérateurs de projets regroupant des acteurs du spatial, du numérique et des domaines applicatifs.

    Ces structures, portées par des Pôles de compétitivité, ont pour missions :

    • de créer un environnement favorable au décloisonnement des filières et aux rencontres multi-secteurs ;
    • de faire émerger des projets innovants valorisant les données spatiales seules ou combinées à d’autres moyens ;
    • d’accompagner les entreprises qui développent et commercialisent ces nouveaux services.

    Suite à l’examen des candidatures et sur proposition du Comité de Pilotage du COSPACE (GIFAS et CNES), MM. LE DRIAN, ministre de la Défense, MACRON, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique et MANDON, secrétaire  d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, co-présidents du COSPACE, ont décidé la labellisation de quatre Boosters.

    Lire le communiqué de presse : communiqu_de_presse_cospace__annonce_boosters__160111.pdf

    Plaquette de présentation des Boosters : cliquez sur les images pour les agrandir

        plaquette_boosters_volet_1.jpg       plaquette_boosters_volet_2.jpg

     

    GIFAS - anne.bondiou-clergerie@gifas.fr

    Données spatiales : le COSPACE veut donner naissance à des start-up spécialisées

           

    logo_les_echos.jpg

    bandeau_date.jpg            

     
     bandeau_titre.jpg  

     chapo.jpg

     

    Un article du quotidien Les Echos, paru le 15 avril dernier, précise que la France veut encourager la création de start-up tournées vers les applications du secteur spatial. Ce marché est évalué aujourd'hui à 150 milliards de dollars par l'OCDE.

    Début 2016, le Comité de concertation Etat-industrie sur l'espace (COSPACE) a choisi une approche innovante en s'appuyant sur quatre structures portées par des Pôles de compétitivité - les Boosters -  qui devront faire émerger et accompagner des projets de nouveaux services.
    En Bretagne, le Booster Morespace se consacre à tout ce qui touche aux océans. Les trois autres (Booster Nova dans le Grand Sud-Ouest, Booster Paca dans le Sud-Est et Booster Seine Espace en Ile-de-France/Normandie) visent plusieurs secteurs comme les smart cities, l'e
    nvironnement ou l'énergie.
    "L'objectif est d'avoir environ cinq projets par booster avec des modèles économiques et des clients clairement identifiés"
    , explique Mme Anne BONDIOU-CLERGERIE, directrice des Affaires R&D, Espace et Environnement du GIFAS qui pilote le COSPACE.

     

    Lire la version électronique de l'article :

    http://www.lesechos.fr/journal20160415/lec2_pme_et_regions/021824393384-la-france-veut-booster-les-start-up-autour-des-applications-du-spatial-1214102.php#


    GIFAS - anne.bondiou-clergerie@gifas.fr

    Séminaire "Perspectives spatiales" 2015 : le clip (mars 2015)

    Chaque année, en janvier, cet événement réunit les principaux acteurs de la communauté spatiale. Il permet d'échanger sur les grands enjeux de l'industrie des satellites et des lanceurs.


    Dans l'édition 2015, année de la COP21 à Paris, une table ronde était dédiée au climat.

    Au générique de ce clip : Mme FIORASO, secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, MM. GALL (THALES ALENIA SPACE), président de la Commission Espace du GIFAS, LE GALL (CNES), BENSUSSAN (SOFRADIR), FOURNEREAUX (SAFRAN), ISRAEL (ARIANESPACE), DORDAIN (ESA) et CHARMEAU (AIRBUS SAFRAN LAUNCHERS).

    Le séminaire est organisé par le GIFAS et EUROCONSULT.

    En savoir plus sur "Perspectives spatiales 2015" : voir plus bas

     



    SEMINAIRE PERSPECTIVES SPATIALES 2015
    par GIFAS-Officiel

     

    GIFAS - anne.bondiou-clergerie@gifas.fr

    Le GIFAS co-préside le Comité de Pilotage du COSPACE avec le CNES

    logo_cospace_final_jpg.jpg
    Le Comité de Concertation Etat Industrie sur l’Espace (COSPACE) a été officiellement lancé le mercredi 4 septembre 2013 par Mme Geneviève FIORASO, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, en charge de l’Espace.


    Le Comité de Pilotage du COSPACE, co-présidé par MM. Jean-Yves LE GALL, président du CNES et Jean-Loïc GALLE, président de la Commission Espace du GIFAS et président-directeur général de THALES ALENIA SPACE, regroupe les représentants du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, du ministère de la Défense, du ministère des Affaires étrangères, du ministère de l’Economie et des Finances, du ministère du Redressement productif et du ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, EUTELSAT, ARIANESPACE, l’ONERA et le Comité des Programmes Scientifiques du CNES ainsi que les industriels, ASTRIUM, THALES ALENIA SPACE, SAFRAN, SODERN, SOFRADIR, AXON’CABLE et MAGELLIUM.

    Lire le communiqué de presse : cp_cospace_gifas_cnes.pdf

    Dossier de présentation (Power Point - 994 Ko) : lancement_et_presentation_cospace_4sept_2013.pptx

    GIFAS - christophe.robin@gifas.fr


 
 
Members only
 
Focus
  • French aerospace: a high tech industry.

    Click on the picture to watch "ON AIR", the new GIFAS video.


 
Videos