Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 21 avril 2017
  •  

    Industrie

    Industrie

    Airbus livre son tout premier A321neo à Virgin America

    Airbus a effectué, jeudi 20 avril à Hambourg, sa première livraison d'un A321neo (version remotorisée de l'A321) à Virgin America. Le monocouloir, qui est le plus grand appareil de la famille A320, est équipé du moteur Leap-1A de CFM International. Cet appareil moyen-courrier, de 185 sièges, entrera en service commercial le 31 mai 2017 pour rallier San Francisco à Washington DC. Il viendra rejoindre la flotte de Virgin America, composée de 63 A320 (A319ceo et A320ceo). Cette dernière devient ainsi la première compagnie à utiliser l'A321neo, dont 1 300 unités ont été commandées jusqu'à présent. Sa nouvelle motorisation permet de réduire d'au moins 15% la consommation de carburant par rapport aux appareils actuels et de 50% les nuisances sonores, précise Airbus. 

     

    21 Avril 17 - Usinenouvelle.com - Lefigaro.fr - Boursorama.com - Aerobuzz.fr
    Safran Aircraft Engines : le protocole de test rigoureux des moteurs LEAP et CFM56

    Aeronewstv.com s’est rendu sur le site de Safran Aircraft Engines, à Villaroche (Seine-et-Marne), afin d’assister au déroulement des tests de réception des moteurs d’essais LEAP et CFM56. Après une vérification minutieuse des branchements, chaque appareil est soumis à une batterie de tests pouvant durer de 7 heures à 10 heures. Des opérations de rodage au contrôle des vibrations, en passant par les vérifications de performance (poussée, consommation de carburant…), rien n’est laissé au hasard. La société prévoit de tester sur son site plus de 1 600 réacteurs en 2017 (dont la moitié sera prise en charge par General Electrics).

    21 Avril 17 - Usine-nouvelle.com – Aeronewstv.com
    Le Groupe des Fédérations Industrielles milite pour une alliance de l’apprentissage

    Inspiré par les excellents résultats de l’Alliance pour l’Industrie du Futur, le GFI souhaite créer une union sur le même modèle autour de l’apprentissage. Selon Philippe Darmayan, "l’apprentissage doit se diffuser beaucoup plus dans nos entreprises". L’objectif est donc de réunir l’État, les régions et les entreprises sur les thématiques communes, pour anticiper notamment les quelque 250 000 départs en retraite auxquels l’industrie devra faire face chaque année.

    21 Avril 17 - Air & Cosmos
    Bodycote accélère ses montées en cadence sur l’A350 et le LEAP

    Bodycote a renforcé sa présence dans le Sud-Ouest en inaugurant, en juin 2016, une nouvelle usine de 3 000 m² à Cambes, près de Figeac. L’obtention d’un nouveau contrat avec Airbus sur le programme A350 a été déterminante pour cette installation au sein de la Mecanic Valley, dans le Lot. Bodycote y a créé une usine sur-mesure, nécessitant plus de 5 millions d’euros d’investissement et rassemblant, pour la première fois sur le même site, les procédés de soudage par faisceau d’électrons et de traitement thermique. En dehors du mât-moteur de l’A350, Bodycote s’est positionné sur des pièces à destination de l’A330neo, et de l’320neo, ainsi que sur le moteur LEAP de CFM International. En 2017, la société opèrera "une montée en cadence extraordinaire sur ces deux programmes", indique Sylvain Testanière, Directeur des Ventes chez Bodycote. En effet, le site compte passer d’une cinquantaine de pièces de structure produites par mois à plus du double en 2018.

    21 Avril 17 - Air & Cosmos
    Antavia s’agrandit à Campsas

    Le spécialiste de la maintenance aéronautique double sa surface de production en quittant Dieupentale pour Campsas, dans le Tan-et-Garonne. La société de 90 salariés (et 18,2 millions d’euros de chiffre d’affaires) a pour cela investi 4 millions d’euros dans les 3 200 m² du nouveau site. Mais "le marché que nous avons gagné auprès d’Airbus sur la maintenance des roues et des bloque-freins du Beluga, fin 2014, élargi depuis à d’autres composants, justifiait à lui seul ce déplacement", note Jean-Gabriel Huerta, Directeur Ventes et Marketing d’Antavia. Outre un virage vers le lean management et la démarche qualité 5S, Antavia souhaite désormais se développer sur la maintenance des accessoires moteurs et des équipements carburant.

    21 Avril 17 - Air & Cosmos
    Défense

    Défense

    La robotisation, nouvelle arme du champ de bataille ?

    Selon un rapport prospectif du SGDSN, rattaché au ministère de la Défense, "les objets intelligents pourraient devenir l'une des bases" du champ de bataille "3.0". Le document, intitulé "Les Chocs du Futur", note qu'à l'horizon 2030, "les robots et les systèmes autonomes seront devenus des acteurs ordinaires dans le domaine des opérations militaires". Et ce, quel que soit le milieu (aérien, terrestre ou maritime) ou le domaine (renseignement, reconnaissance, offensive ou commandement). Actuellement, les avions de combat peuvent déjà évoluer en suivi de terrain automatique tandis que le calculateur de bord propose une séquence de tir que le pilote n'a plus qu'à valider. Thales vient par ailleurs de dévoiler un modèle de drone mixte (fonctionnant aussi bien dans l'eau qu'en surface), capable d'effectuer un large panel de missions en autonomie pendant plusieurs semaines. Et si la transition des armées vers la robotisation semble "inéluctable", le rapport souligne toutefois que "la fonction létale de ces robots ne sera qu'une option additionnelle". En effet, l'automatisation des "robots tueurs" reste un "scénario de rupture" pour le SGDSN, qui explique que pour des questions normatives, doctrinales et morales, le développement de ces systèmes intelligents ne saurait se faire sans accompagnement humain.

    21 Avril 17 - Le Figaro
    Espace

    Espace

    Arianespace signe un nouveau contrat de lancement avec Horizons

    Arianespace vient de signer un nouveau contrat avec le fournisseur de télécoms Horizons (co-détenu par l’américain Intelsat et le japonais Sky Perfect JSat). L’accord porte sur le lancement du satellite Horizons 3ème, de manière à développer "des réseaux spécialisés à destination des gouvernements", ainsi que "des applications de mobilité aéronautiques et maritimes allant de l’Asie et du Pacifique jusqu’en Amérique du Nord". Arianespace renforce ainsi sa position dominante au Japon, puisqu’il s’agit du deuxième contrat japonais annoncé cette année, et de son 31ème contrat en 31 ans pour des opérateurs japonais (soit 74 % du marché des satellites géostationnaires exploités par des opérateurs nationaux et ouverts à la concurrence).

    21 Avril 17 - Air-cosmos.com
    L’Onera enregistre un niveau historique de prises de commandes en 2016

    Dans son rapport annuel, l'Onera indique un résultat comptable de 4,8 millions d’euros sur l'exercice 2016. Elle affiche une forte progression des prises de commandes, à 130,3 millions d’euros, soit une augmentation de 23 % par rapport à l’année précédente. Ces bonnes performances sont en partie dues aux commandes de la DGA (pour 43 millions d’euros), notamment en ce qui concerne la rénovation du système de veille spatiale Graves. Avec un budget 2016 de 235 millions d'euros (dont 105 millions de subventions), l’Onera signe un retour à l’équilibre. Elle a ainsi renforcé ses investissements à hauteur de 21,3 millions d'euros (dont 4,7 millions pour le renforcement de sa soufflerie S1MA), contre 17,3 en 2015. Pour poursuivre sur sa lancée, l’Onera a d’autre part signé, en décembre dernier, un contrat d'objectifs et de performances, incluant une diminution progressive des effectifs, une réduction du nombre de sites et la mise en place d'une nouvelle organisation.

    21 Avril 17 - Air-cosmos.com – Lefigaro.fr
    Arianespace : pour Stéphane Israël, les retards de lancements en Guyane restent rattrapables

    Le site de Kourou, bloqué depuis un mois par les manifestants guyanais, devrait reprendre du service sous peu. Trois lancements (deux Ariane 5 et une Soyouz) pour le compte de cinq clients ont toutefois été reportés. Mais selon Stéphane Israël, PDG d'Arianespace, "dans l'hypothèse d'un redémarrage lundi, nous pourrons tenir notre objectif de 12 lancements cette année". En effet, les mois de mai et juin étant libres de tout engagement, le dirigeant estime "pouvoir mettre à profit cette période disponible pour réaliser les trois lancements reportés, et revenir ainsi à notre calendrier initial". En revanche, les surcoûts ("environ 500.000 euros par jour pour Arianespace et ses partenaires") resteront "irrécupérables". Le dirigeant précise toutefois que "l'impact commercial devrait pouvoir être limité", puisqu'Arianespace n'a "pas perdu de commande", et annonce même aujourd'hui un nouveau contrat pour le lancement du satellite Horizons 3e de la co-entreprise Sky Perfect-Intelsat [Lire notre synthèse du jour]. 

    21 Avril 17 - Les Echos
    Economie - Conjoncture

    Economie - Conjoncture

    Pour le PDG de Total, une rechute du prix du pétrole n’est pas à exclure

    Depuis la fin de l’année 2016, les cours du brut se maintiennent en moyenne au-dessus des 50 dollars le baril, mais selon Patrick Pouyanné, PDG de Total, "le prix peut à nouveau baisser". En cause : un afflux d'offre de schiste américain d'ici à la fin de l'année qui pourrait "avoir un impact négatif sur les marchés". D’autre part, "l'accord (des pays producteurs) est en place et fonctionne très bien, je pense qu'il sera prolongé", mais "pour que l'offre passe sous la demande, ça va prendre plutôt 18-24 mois que six mois", a-t-il déclaré. La faute à "des stocks extrêmement élevés", selon lui.

    21 Avril 17 - Usine-nouvelle.com