Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 14 novembre 2017
  •  

    Industrie

    Industrie

    Dubai Airshow 2017 : Gulf Air choisit le LEAP-1A de CFM International

    La compagnie aérienne Gulf Air, basée au Bahreïn et cliente de CFM depuis 1992, a choisi le LEAP-1A pour équiper les 17 Airbus A321neo et les 12 A320neo commandés en janvier 2016. Soit un total de 58 moteurs, auxquels s'ajoutent 7 engins de rechange. Le contrat, d’un montant catalogue de 1,9 milliard de dollars, comprend également un accord d’une durée de 10 ans garantissant les coûts de maintenance pour l'ensemble de ses LEAP-1A sur la base d'un prix à l'heure de vol (RPFH). Les premières livraisons d’avions sont prévues début 2018.

    14 Novembre 17 - Journal-aviation.com – Air-cosmos.com - Zonebourse.com – Boursorama.com
    Dubai Airshow 2017 : Oman Air choisit Thales pour équiper ses 737 MAX

    La compagnie omanaise équipera sa future flotte de 20 Boeing 737 MAX du système de divertissement en vol (IFE) "AVANT", développé par Thales. Le systémier français, qui a déjà fourni les IFE des flottes d'A330, de 737, de 787 et d'E175 d’Oman Air, procurera aux 737 MAX de la compagnie les plus grands écrans disponibles sur moyen-courrier en classe affaires. Le premier appareil devrait être livré en début d’année prochaine.

    14 Novembre 17 - Journal-aviation.com – Aerocontact.com
    Dubai Airshow 2017 : Thales et PAL Aerospace dévoilent le Force Multiplier

    Thales s'est associé au groupe canadien PAL Aerospace, spécialiste des équipements de renseignement et surveillance, pour présenter au salon aéronautique de Dubaï le Force Multiplier. L’appareil, un Bombardier Dash-8 Q300 d'occasion, sera "mis à disposition" (c’est-à-dire disponible à la location) sur demande des clients pour des missions de surveillance, de patrouille maritime voire même de formation d’opérateurs. Il a été équipé par Thales d’un radar Searchmaster, ainsi que du système de mission Amascos permettant aux opérateurs de synthétiser la situation tactique, et d’un casque de pilote Top Eagle, améliorant la perception de l’environnement. Également doté d'un système de communication par satellite, l’avion, d’une autonomie de 10 heures, sera fourni "clés en main" avec un équipage de minimum 6 personnes. Il s'adresse notamment aux clients n'ayant pas les moyens de posséder et d'exploiter une flotte d'aéronefs dédiés. "Il y a un vrai besoin, nous sommes optimistes sur un certain nombre de zones géographiques, le Moyen-Orient, l'Asie du Sud-Est ou tout simplement le Canada", explique-t-on chez Thales. De même, le Force Multiplier peut aussi bien intéresser les marchés civils que militaires. Et s’il n’existe pour l’instant qu’un seul exemplaire, "d’autres avions sont prêts à être modifiés", assure le systémier.

    14 Novembre 17 - Air-cosmos.com – Journal-aviation.com
    Dubai Airshow 2017 : Thales signe un partenariat avec l'Emirates Aviation University

    Thales a signé un protocole d’entente avec l'Emirates Aviation University, l'organe de formation du groupe Emirates, pour la création d'un partenariat visant à explorer des domaines de coopération dans le domaine de l'aviation. Cette nouvelle collaboration se traduira par des programmes éducatifs, des activités de recherche et de développement conjoints ainsi que des stages pour diplômés. "Nous allons développer avec Thales des programmes de formation de dimension mondiale à destination des jeunes. Nous nous engageons à former nos étudiants aux dernières innovations de l'industrie aéronautique et à leur faire bénéficier des technologies de pointe de Thales", a déclaré le Vice-chancelier de l'Emirates Aviation University.

    14 Novembre 17 - Air-cosmos.com – Zonebourse.com – Boursier.com
    Dubai Airshow 2017 : nouvelles commandes pour Boeing

    Le loueur koweitien Aviation Lease and Finance Company (Alafco) a confirmé une commande additionnelle de 20 Boeing 737 MAX 8, dévoilée en juin dernier au Bourget. Le montant catalogue de ce contrat est estimé à 2,2 milliards de dollars. Cela porte à 40 le nombre de 737 MAX commandés par Alafco, précise Boeing. Ces derniers sont exclusivement motorisés par les LEAP-1B de CFM International. Parallèlement, Boeing a enregistré une nouvelle commande de quatre 777F par Ethiopian Airlines, pour une valeur catalogue de 1,3 milliard de dollars. Les premières livraisons doivent intervenir dès 2018.

    14 Novembre 17 - Journal-aviation.com – Laerien.fr - Zonebourse.com
    A lire : reportage au coeur de l'usine du futur de Liebherr Aerospace

    Liebherr Aerospace a inauguré le mois dernier son nouveau site de Campsas [Lire nos synthèses des 10 et 16 octobre 2017], où l'automatisation et la fabrication additive font partie intégrante des nouveaux processus. Disposant désormais de 35 machines à commande numérique (ayant à elles seules nécessité un investissement de 3 millions d'euros), le site compte également lancer la fabrication additive en série (notamment pour des indicateurs de position de vannes à destination d'ATR). Liebherr Aerospace réalise déjà le contrôle des pièces par machines 3D. Loin de supprimer des emplois, cette automatisation devrait générer "une dizaine d'embauches par an", estime le directeur de Campsas, notamment pour des postes d'opérateurs de production.

    14 Novembre 17 - Latribune.fr
    Le Bell 505 obtient la certification EASA

    Le Bell 505 Jet Ranger X, déjà homologué au Canada, aux Etats-Unis et dans une dizaine de pays à travers le monde, pourra désormais voler en Europe. L'hélicoptère monoturbine léger, qui totalise 110 commandes, a reçu son certificat de type de l'EASA dimanche dernier. L'appareil de Textron Aviation est motorisé par une turbine Arrius 2R, conçue par Safran. Les premières livraisons sont attendues début 2018.

    14 Novembre 17 - Journal-aviation.com - Aerobuzz.fr
    Défense

    Défense

    23 pays s’engagent à relancer l’Europe de la Défense ainsi que son industrie

    "Nous vivons un moment historique pour la défense européenne", a commenté la Haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères, Federica Mogherini. Lundi, les ministres de la Défense et des Affaires étrangères de 23 État membres ont signé un pacte de Défense, appelé la Coopération Structurée Permanente (PESCO, en anglais). Cette dernière sera officiellement lancée en décembre. Seuls le Royaume-Uni, le Danemark, l’Irlande, le Portugal et Malte n’y ont pas adhéré. Condensé en 20 "engagements", la PESCO a plusieurs missions : renforcer l’autonomie stratégique européenne, réaliser des économies d’échelle en évitant les doublons ou encore résister à la concurrence, notamment américaine. Concrètement, cette coopération renforcée pourra se traduire par la mise à disposition de soldats pour des missions militaires de l'UE, ainsi que par la création d'un réseau de plates-formes logistiques en Europe, d'un centre de crise européen et la mise en place de formations communes pour les officiers. Parallèlement, les États signataires s’engagent à porter leur effort militaire à 2 % de leurs budgets nationaux d’ici à 2025 (contre 1 % pour la plupart des pays et 1,8 % pour la France). Cela pourrait permettre de porter à terme le budget militaire européen entre 350 et 400 milliards d’euros, contre 190 milliards actuellement. 20 % de ces budgets serviront à revoir le matériel militaire, tandis que 2 % sera consacré à la recherche. L'UE veut également doter le Fonds Européen de Défense (FED) de 5,5 milliards d'euros par an pour stimuler l'industrie européenne de la défense et financer les projets transnationaux.

    14 Novembre 17 - Les Echos - Le Figaro - Journal-aviation.com – Lepoint.fr – Ouest-france.fr - La-croix.com
    Les positions françaises, allemandes et britanniques concernant le nouveau pacte de défense européen

    La Coopération Structurelle Renforcée (PESCO) signée par 23 Etats [Lire ci-dessus] promet de donner un nouveau souffle à l'Europe de la Défense. Du point de vue de Paris, le couple franco-allemand doit être "moteur" de cette entente et "maintenir un niveau d'engagement élévé" quant aux membres de ce pacte. En clair, Florence Parly souhaite une PESCO "ambitieuse", qui ne se concentre que sur des "projets aboutis" ayant une "réelle plus-value pour nos armées et nos opérations". Si la France aurait souhaité une structure plus resserrée, l'Allemagne, elle, se félicite de l'aspect inclusif de la CSP, qui ne fait ainsi pas concurrence à l'OTAN. Outre-Manche, le gouvernement de Theresa May n'a pas souhaité adhérer à la PESCO, mais le ministre des Affaires étrangères, Boris Johnson, pourtant eurosceptique, a toutefois salué une "idée prometteuse". Les Britanniques avancent même l'idée d'un traité de sécurité post-Brexit avec l'UE.

    14 Novembre 17 - Le Figaro - Les Echos
    Dubai Airshow 2017 : Airbus Defence & Space présente une version armée du C295

    A l'occasion du Salon de Dubaï, Airbus Defence & Space a présenté le C295 "Armed ISR". L'avionneur explique avoir identifié une forte demande, notamment au Moyen-Orient et en Afrique, pour une plateforme avec une grande autonomie, capable d'effectuer des missions de surveillance ou de renseignement, tout en possédant une capacité d'attaque en cas de besoin. L'appareil sera disponible en trois configurations : une pour la reconnaissance armée, à laquelle s'ajoutent les versions force spéciale et armement lourd. Cette dernière sera notamment capable d'emporter jusqu'à 16 missiles air-sol. Si certaines versions armées du C295 seront ouvertes au retrofit, les options les plus lourdes ne seront toutefois disponibles que sur les avions neufs, en raison des contraintes aérodynamiques propres à l'intégration d'armement sous les ailes. La revue critique de conception est attendue fin 2017, pour lancer la campagne d'essai en vol (d'environ un an) à l'été 2018.

    14 Novembre 17 - Air-cosmos.com - Journal-aviation.com
    Economie - Conjoncture

    Economie - Conjoncture

    En difficulté, General Electrics recentre ses activités, notamment sur l'aéronautique

    John Flannery, PDG du groupe depuis le 1er août, a dévoilé un important plan de restructuration visant à recentrer les activités du groupe sur l'aéronautique, la santé et l'énergie. Ces secteurs représentent à eux trois 57,7 % du chiffre d'affaires total de 123,7 milliards de dollars en 2016. General Electrics, dont la capitalisation boursière a fondu de plus de 100 milliards de dollars depuis janvier, compte céder ses activités dans les transports et les services d'électricité. Ces cessions d'actifs devraient rapporter 20 milliards de dollars au groupe. A partir de 2019, il devrait également céder ses parts dans l'entreprise parapétrolière Baker Hughes, dont il détient 63 %. Cela s'accompagnera d'une large cure d'austérité, dont les détails n'ont pas encore été définis, mais qui comprendra une refonte de la branche GE Power (qui comprend le Français Alstom), via un plan d'économies d'un milliard de dollars pour 2018. Parallèlement, le conseil d'administration sera restreint, passant de 18 à 12 membres, tandis que la rémunération des dirigeants sera désormais liée à la performance de l'entreprise et de l'action.

    14 Novembre 17 - Les Echos - Le Figaro - Usinenouvelle.com - Rfi.fr - Lexpress.fr - Francetvinfo.fr