Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 08 février 2018
  •  

    Industrie

    Industrie

    Thales équipera de son système IFE "AVANT" les 14 Airbus A330neo de Garuda Indonesia

    Au Singapore Airshow, Thales a signé pour la première fois un contrat avec la compagnie Garuda Indonesia : Thales InFlyt Experience, sa filiale IFE, équipera les 14 Airbus A330neo de Garuda de son système de divertissement à bord "AVANT". Les appareils doivent arriver dans la flotte de la compagnie en 2019. Le système "AVANT" présente notamment de nouveaux moniteurs haute définition ultra légers pour les passagers de la classe économique et de la classe affaires.

    08 Février 18 - air-cosmos.com
    Zodiac Aerospace : le plan de redressement porte ses fruits, explique Yann Delabrière

    "Zodiac n'a plus de retards de livraisons. Nous livrons conformément au planning défini avec nos clients", explique dans une interview à L'Usine Nouvelle, Yann Delabrière, président du Directoire du groupe depuis juin 2017, et qui s'apprête à prendre la présidence d'Idemia. "Pour autant, certains programmes restent en tension et font l'objet de plans d'action spécifiques". Et le dirigeant d'annoncer : "le plan de redressement opérationnel du groupe commence à donner des résultats mais il faudra entre 18 mois et deux ans à partir d'aujourd'hui pour qu'il porte pleinement ses fruits". Dans cet entretien, Yann Delabrière revient sur "l'expansion remarquable" de Zodiac qui est devenu en peu de temps "un ensemble équipementier aéronautique mondial". Mais il note qu'au cours des 10 dernières années, les besoins des clients (les avionneurs) ont changé : "la taille des commandes a augmenté et les compagnies aériennes sont réglées comme du papier à musique, pour lesquelles un retard de quelques jours devient un problème essentiel. Ces deux effets cumulés ont changé le niveau d'exigence de l'industrie aéronautique".

    08 Février 18 - usinenouvelle.com
    Orolia prévoit de tripler son chiffre d'affaires d'ici 2023

    Orolia présente, depuis mardi au Singapore Airshow, sa balise de détresse du futur. Depuis 2015, au sein du consortium Hélios, cette société développe ce nouveau système permettant d'assurer le suivi automatique des avions commerciaux durant toute leur phase de vol. En cas de détresse en vol, cette balise émet toutes les 5 secondes. La campagne de commercialisation doit démarrer dès la fin du Salon et la balise pourra être montée dès la fin de 2019 sur les avions existants, et en première monte à partir de janvier 2021. Par ailleurs, Orolia profite du Salon pour conforter son ancrage dans le domaine de la défense (avions et hélicoptères). Pariant sur une hausse d'activité dans les prochaines années en Asie comme au Maroc, où elle vient de s'implanter, Orolia prévoit de multiplier son chiffre d'affaires d'ici 5 ans pour passer la barre des 300 millions d'euros.

    08 Février 18 - Air & Cosmos
    Socomore parie également sur une forte croissance de son activité en Asie-Pacifique

    Socomore, spécialisé dans la préparation de surface et les revêtements fonctionnalisés dans l'aéronautique, est présent au Singapore Airshow, où il expose dans le stand emmené par le GIFAS. L'Asie devrait représenter une dizaine de millions d'euros de chiffre d'affaires cette année et devrait croître fortement, au point que la société envisage d'y réaliser 20 % de son chiffre d'affaires d'ici moins de 5 ans. Socomore vient d'annoncer une nouvelle opération de croissance externe : il a acquis Sea to Sky Innovations, une société canadienne spécialisée dans les décapants aéronautiques de nouvelle génération. Possédant une filiale au Japon, cette société permet donc à Socomore de se renforcer dans ce pays. En Chine, l'industriel met en service, à mi-2018, une nouvelle usine de production de produits chimiques dédiée au marché aéronautique chinois. Cela ne doit pas faire oublier les nouveaux investissements réalisés en France dans des bâtiments qui seront inaugurés en mai 2019.

    08 Février 18 - Air & Cosmos
    Boeing : le 737 MAX 10 pourra transporter jusqu'à 230 passagers sur 5 954 kilomètres

    Alors que le 737 MAX 7 a effectué en début de semaine son roll-out à l'usine de Renton (Washington), Boeing a annoncé au Singapore Airshow qu'il avait arrêté la configuration générale du 737 MAX 10, présenté lors du dernier Salon du Bourget, en juin dernier. L'appareil sera 1,67 mètre plus long que le 737 MAX 9 et atteindra 43,8 mètres. Il pourra transporter jusqu'à 230 passagers. Il devrait pouvoir franchir d'une traite 5 954 kilomètres (contre 6 510 km pour le MAX 9). L'avionneur certifie des coûts d'exploitation au siège des plus compétitifs. Il a reçu des engagements pour 416 appareils de la part de 18 clients. Les livraisons doivent démarrer en 2020. usinenouvelle.com rappelle que le MAX 7 a quitté le hangar de peinture lundi, que le MAX 8 est en service depuis 2017, que le premier MAX 9 sera livré dans les prochaines semaines et que le MAX 200 (version haute densité du MAX 8) est attendu au deuxième trimestre 2018.

    08 Février 18 - journal-aviation.com - usinenouvelle.com (06 et 07/02)
    Asie - Pacifique : une forte demande à venir de turbopropulseurs et d'avions régionaux

    Alors qu'Airbus a annoncé que le secteur Asie-Pacifique verrait passer sa flotte globale à 17 000 avions à l'horizon 2038, ATR et Bombardier annoncent des prévisions similaires durant cette période dans les catégories d'avions qu'ils produisent. Ainsi, ATR voit "un énorme potentiel de croissance" dans cette région, estimant la demande à environ 750 turbopropulseurs au cours des deux prochaines décennies. D'ores et déjà, ce secteur est le plus grand marché du constructeur franco-italien avec 420 appareils en service, dont 99 en Indonésie. Et la moitié des avions qu'a ATR en commande aujourd'hui provient d'opérateurs d'Asie-Pacifique. Bombardier fait le même constat : sur la période 2017-2036, la demande d'avions régionaux et de petits monocouloirs connaîtra une croissance impressionnante. 2 050 avions devraient y être livrés, dont 1 050 avions régionaux de grande taille (50 à 100 places) et 1 000 petits monocouloirs (100 à 150 places).

    08 Février 18 - air-journal
    La Chine commande à Piper Aircraft 152 avions-école pour former toujours plus de pilotes

    Lors du Singapore Airshow, Piper Aircraft vient de se voir commander 152 avions mono et bimoteurs par le groupe chinois Sichuan Fanmei Education, une école de pilotage chinoise. La commande comprend 100 monomoteurs Archer TX, 50 bimoteurs Semioles, un bimoteur Seneca et un monomoteur M350. Le montant total de la commande est estimé à 74 millions de dollars et les livraisons devraient s'étaler de mars 2018 à 2025. Comme le relève aerobuzz.fr, un tel contrat est révélateur des besoins de la Chine en matière de formation de pilotes, confirmant par là même la croissance du nombre d'appareils commerciaux attendue dans le pays.

    08 Février 18 - aerobuzz.fr
    Défense

    Défense

    La Loi de Programmation Militaire présentée aujourd'hui en Conseil des Ministres

    La Loi de Programmation Militaire (LPM) est présentée aujourd'hui en Conseil des ministres. Elle consacre 198 milliards de crédits budgétaires sur 5 ans (2019-2023) et 295 milliards jusqu'en 2025, année où, selon Emmanuel Macron, le budget de la défense devrait atteindre les 2% de PIB. Les 198 milliards correspondent à un montant annuel moyen de 39,6 milliards d'euros durant le quinquennat actuel. Ce qui représente une croissance de 23% par rapport à la période 2014-2018. Concernant les commandes d'équipements, l'armée de l'Air a en commande auprès d'Airbus 15 ravitailleurs MRTT dont 12 doivent être livrés avant 2023.

    08 Février 18 - L'Opinion - Le Figaro - La Tribune - Les Echos - Libération
    Le drone Patroller de Safran embarque dans le projet Ocean 2020

    Safran a annoncé hier que la Commission Européenne avait sélectionné le projet Ocean 2020 dans le cadre de l'Action Préparatoire de Recherche de Défense. Le consortium Ocean 2020, dirigé par Leonardo et dont Safran est membre, réalisera deux démonstrations de mise en oeuvre de nouveaux moyens de surveillance et de systèmes intégrés de traitement de l'information. A cette fin, le drone Patroller de Safran va être configuré afin de répondre aux besoins de mission de surveillance en milieu maritime. Avec ce projet, Safran compte développer l'autonomie de son drone, lequel évoluera de façon à récolter un maximum d'informations qui seront ensuite transmises aux systèmes de combat et aux centres d'opération. Le projet de démonstrateur opérationnel bénéficie d'un fonds de 35 millions d'euros.

    08 Février 18 - Apps-drones.com
    Airbus pourrait proposer un A320neo militarisé déclinable en plusieurs versions

    Au Singapore Airshow, qui se déroule jusqu'à dimanche, Airbus a annoncé qu'il pourrait proposer une version militarisée de son A320neo. Fernando Alonso, président de Military Airplanes, branche d'Airbus Defence & Space, a précisé à ce sujet avoir "entamé le dialogue avec plusieurs clients potentiels". L'appareil pourrait être décliné en différentes versions : version ISR (surveillance et renseignement), version MPA (patrouille maritime) ou version transport de VIP. Les appareils seraient prélevés sur les lignes de production civiles et seraient modifiés en Espagne. Par ailleurs, Airbus a annoncé avoir lancé des études pour étendre les capacités des A330 MRTT, avec une version "Smart MRTT" qui disposerait d'une connectivité accrue et de capacités ISR.

    08 Février 18 - air-cosmos.com
    Espace

    Espace

    8 H 13' : deux astronautes russes battent -involontairement- le record de durée de sortie dans l'espace

    8 heures et 13 minutes : c'est le nouveau record pour une sortie dans l'Espace depuis la Station Spatiale Internationale. Il a été établi le 2 février par les Russes Alexander Misurkin et Anton Shkaplerov qui ont ainsi battu de 5 minutes le précédent record, déjà détenu par deux Russes. Le nouveau record serait toutefois involontaire : au départ, la sortie, d'une durée prévue de 6 heures, devait permettre de remplacer un module électronique destiné à faire fonctionner une antenne de communication installée sur le module Zvezda. Mais diverses difficultés rencontrées par les astronautes les ont conduits à prolonger leur sortie.

    08 Février 18 - Le Monde
    Aviation commerciale

    Aviation commerciale

    Groupe Vinci : le résultat opérationnel de la branche "aéroports" en hausse de 53% en 2017

    Le groupe Vinci, quatrième opérateur mondial d'aéroports, a annoncé hier un résultat net annuel de 2,7 milliards d'euros, en hausse de 9,7% (et un résultat opérationnel courant de 4,59 milliards, en hausse de 10,2%). Alors que le trafic mondial de passagers a progressé l'an dernier de 8,5%, Vinci Airports note que dans la quarantaine d'aéroports qu'il gère à travers le monde, la hausse a été de 12,4% en moyenne, culminant même à +14,5% à Nantes Atlantique. Le résultat opérationnel de la branche aéroports a crû de 53% l'an dernier, passant pour sa part de 370 millions en 2016 à 560 millions d'euros en 2017.

    08 Février 18 - Les Echos - Le Figaro
    Economie - Conjoncture

    Economie - Conjoncture

    La hausse du pétrole et des importants de produits manufacturiers ont creusé le déficit commercial en 2017

    Le déficit commercial français a été pour 2017 de 62,3 milliards d'euros selon les Douanes, soit 14 milliards de plus qu'en 2016. Le renchérissement du pétrole s'est traduit par un alourdissement de la facture énergétique de près de 7,5 milliards. Par ailleurs, l'importation de produits manufacturiers a atteint des records. Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat en charge du Commerce extérieur, a précisé à ce sujet : "Notre appareil productif n'est pas capable de répondre à la demande. C'est le fruit de 20 ans de désindustrialisation qui se paie cash dans les chiffres". Le 23 février prochain, Edouard Philippe doit présenter une réforme des dispositifs de soutien à l'exportation.

    08 Février 18 - Les Echos - La Tribune - Le Figaro