Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 16 mai 2018
  •  

    Industrie

    Industrie

    Vol inaugural du premier Airbus A330neo de TAP Portugal

    La compagnie de lancement TAP Portugal a réalisé, mercredi, le vol inaugural de son premier Airbus A330-900. Après un vol de plus de 4h30, l'avion a rejoint la flotte de deux avions d'essai A330-900 effectuant des tests en vol depuis le mois d'octobre. Il s'agit du premier A330neo à être équipé d'une cabine "Airspace" d'Airbus. A son bord sont également présents divers équipements de tests pour contrôler les systèmes cabine comme la climatisation ou le repos de l'équipage. La commande totale de TAP Portugal porte sur 20 A330-900neo, dont 10 pris en leasing auprès de BOC Aviation et Air Lease Corp (ALC). Trois appareils devraient être livrés d’ici la fin de l’année, avec une entrée en service du premier appareil prévue cet été.

    16 Mai 18 - Air-cosmos.com - Tradingsat.com - Lexpress.fr- Aeroweb-fr.net - Air-journal.fr
    Tecalemit Aerospace vise une augmentation significative de ses effectifs et le doublement de son chiffre d’affaires

    Spécialisé dans la conception et la fabrication de canalisations pour l’aéronautique, Tecalemit Aerospace est entré en négociations exclusives avec Daher en vue d'acquérir son activité de conception et fabrication de tuyauterie métallique basse et haute pression [Lire notre synthèse du 4 mai 2018]. Si elle se concrétisait, cette opération gonflerait les effectifs de Tecalemit Aerospace à 375 salariés, contre 220 actuellement, et doublerait son chiffre d’affaires (de l'ordre de 30 millions d'euros en 2017). La société passerait ainsi du statut de PME à celui d'ETI. "Nous nous sommes préparés à cette acquisition en musclant nos équipes, en renouvelant nos comités de directions, en renforçant nos fonds propres. Le projet a été pensé depuis longtemps", précise Franck Colcombet, Directeur général de Tecalemit Aerospace. "Depuis des années, nous étions persuadés que notre développement se ferait via les savoir-faire", confie-t-il. Cette potentielle acquisition apporterait à la société Chaponoise "une activité complémentaire" à la sienne, dont elle maîtrise "le marché et le métier". Thierry Colcombet, PDG de Tecalemit Aerospace, souligne par ailleurs le soutien apporté par la région Auvergne Rhône-Alpes, par le biais de son agence de développement ARA entreprises. Laurent Wauquiez, Président de la région, s'est réjoui du dynamisme de Tecalemit Aerospace, qui est "l’archétype de ces 300 pépites que nous voulons faire émerger. Une entreprise 'made in Auvergne Rhône-Alpes', qui devient ainsi championne dans son domaine. Une entreprise familiale garantissant ainsi une pérennité". Il s'est également félicité de l'"agilité" avec laquelle l'entreprise a réuni les fonds nécessaires : "un mois et demi pour boucler le financement, c'est un record".

    16 Mai 18 - Le Progrès
    Défense

    Défense

    Belgique : la France détaille son offre de partenariat sur le remplacement des F-16

    Paris a présenté, mardi, le détail de sa proposition de "partenariat approfondi et structurant", proposé en dehors de l'appel d'offres officiel de la Belgique visant à acquérir 34 avions de combat, pour un montant estimé de 3,6 milliards d’euros. Le plan français, qui s’articule autour du Groupement d’Intérêt Economique GIE Rafale (comprenant Dassault Aviation, Thales et Safran), propose une offre d’acquisition du Rafale assortie de divers compléments [Lire notre synthèse de presse du 14 février 2018]. Eminemment politique, la proposition française propose d'inclure la Belgique dans le développement du Système de Combat Aérien du Futur (SCAF), symbole de l'Europe de la Défense, mené par Dassault Aviation. Outre le volet industriel, le projet d'accord vise la mise en commun de diverses capacités, comme l’entraînement des pilotes, ainsi que la mutualisation de simulateurs ou de pièces de rechange. Paris souhaite également élargir l'accès de la Belgique à l’espace aérien français, facilitant les exercices et des missions d’entraînement. Enfin, l'une des nouveautés réside dans la possibilité pour la Belgique d'acquérir des Rafale en version Marine, et d'opérer ainsi depuis un porte-avions.

    16 Mai 18 - Lemonde.fr - Lecho.be - Lalibre.be - Levif.be
    Les Etats-Unis lancent la seconde phase du programme d'avions d'attaque légers

    L’US Air Force mène actuellement différents tests sur des appareils en vue d'une potentielle acquisition d'avions d'attaque légers. L'objectif est d’alléger la charge pesant sur les avions de combat "de quatrième et cinquième génération, de façon à ce qu'ils puissent s'entraîner pour les combats de haut-niveau pour lesquels ils ont été conçus", indique l’US Air Force. Elle a ainsi lancé le 7 mai l'initiative OA-X, visant à évaluer les capacités de l'A-29 Super Tucano d'Embraer et de l'AT-6B Wolverine de Textron Aviation. Ces tests, qui interviennent sur la base aérienne d'Holloman, au Nouveau Mexique, se dérouleront sur trois mois. Plusieurs scenarii de "combat permissif" seront envisagés, comme les missions d'interdiction aérienne, d'appui aérien rapproché, de surveillance armée et de recherche et sauvetage au combat (CSAR). Les expérimentations permettront également de déterminer l'interopérabilité de ces avions légers avec des forces alliées, dans le cas d’éventuelles opérations communes.

    16 Mai 18 - Air-cosmos.com
    Espace

    Espace

    Thales Alenia Space, partenaire du programme PLATO de l'ESA

    Thales Alenia Space (TAS) a été sélectionné comme "partenaire" pour le contrat PLATO (PLAnetary Transits and Oscillations of stars), une mission scientifique de l'ESA, dont le maître d'oeuvre sera l'allemand OHB System. TAS, qui supportera OHB System dans le développement et l'assemblage du satellite, sera en charge de l'avionique et de l'intégration du module de service. Les tests seront réalisés et intégrés sur le site de TAS à Cannes, avec une forte implication des équipes de TAS UK. "Les négociations entre l'ESA et OHB sont prévues d'ici mi-juin 2018. Le lancement du satellite est prévu en 2026 pour une mission d'une durée initiale de 4,5 ans", a précisé TAS. Le but de la mission PLATO est d'identifier et de caractériser les systèmes planétaires, en particulier ceux compatibles avec l'existence d'eau à l'état liquide.

    16 Mai 18 - Lesechos.fr – Askanews.it
    Investissements records dans les start-up du spatial

    Entre janvier et mars 2018, les entreprises spatiales privées ont levé près d’un milliard de dollars, selon un rapport de la société de capital-risque Space Angels. Sur la première marche du podium : les entreprises de lancement ont concentré 72 % des investissements du premier trimestre 2018. Elles sont suivies par les start-up spécialisées dans les satellites, avec plus de 250 millions de dollars. Plus encore, quelque 14,4 milliards de dollars auraient été investis dans le secteur des start-ups spatiales depuis 2009. Les fortes perspectives de croissance et les envolées technologiques font de l'espace une valeur sûre pour les investisseurs. A cela s'ajoute l'émergence de nouveaux marchés, comme les voyages spatiaux commerciaux, le contrôle et de la diminution des débris spatiaux, ainsi que la perspective de produire dans l’espace. "L’avenir de ce secteur est assuré", conclut l'auteur du rapport.

    16 Mai 18 - Tourmag.com
    Thomas Pesquet présente le documentaire "16 levers de soleil" en marge du Festival de Cannes

    Après la télévision et la réalité augmentée, la société de production La vingt-cinquième heure propose un nouveau format du projet audiovisuel "16 levers de soleil", retraçant la mission spatiale de 6 mois menée par l’astronaute Thomas Pesquet à bord de l’ISS. Cette version long-métrage documentaire, dédiée aux écrans de cinéma, "est une approche métaphorique et onirique de l'épopée spatiale de Thomas Pesquet. Tout au long du récit, l'astronaute dialogue avec l’œuvre de l'aviateur et écrivain Antoine de Saint-Exupéry dont les écrits l'ont suivi jusque dans l'espace", indique la société de production. "Depuis la Station spatiale internationale, Thomas devient le témoin d'une planète qui évolue et dont il prend conscience des fragilités", complète-t-elle. Le film, réalisé par Pierre-Emmanuel Le Goff, sera projeté en clôture du Doc Day 2018, organisé par le marché du film de Cannes, en présence de Thomas Pesquet. Il sortira dans les salles à la fin de l'été 2018. La bande-annonce est à voir ici : www.youtube.com/watch?v=n722-cHeDC4

    16 Mai 18 - Usinenouvelle.com
    Ouverture des ventes pour le premier hôtel de luxe de l'espace

    La start-up américaine Orion Span ambitionne de créer la première station spatiale "hôtelière", qui tournera en orbite, à 322 km de la Terre, dès 2022. Frank Bunger, fondateur d'Orion Span, souhaite faire de la station une "destination clé-en-main vers l'espace". Capable d'accueillir 6 passagers (dont 2 membres d'équipage), la station de 42 m², baptisée Aurora, fera un tour de la terre toutes les 90 minutes, offrant ainsi 16 levers et couchers de soleil par jour aux passagers. Cette "expérience inoubliable" aura toutefois un coût : 9,5 millions de dollars (soit environ 7,92 millions d'euros), pour un "package" de 12 jours incluant un entraînement d'astronaute de 3 mois dans une base aérienne située à Houston, au Texas. Les pré-réservations sont déjà ouvertes, avec un dépôt de 80 000 dollars pour s'inscrire sur la liste d'attente.

    16 Mai 18 - Tourmag.com - Sciencesetavenir.fr - Bfmtv.com
    Sécurité

    Sécurité

    Cybersécurité : Thales Belgium signe un partenariat avec l’Université Libre de Bruxelles

    Thales Belgium a signé un partenariat stratégique avec l’Université Libre de Bruxelles (ULB), qui pilote le Master of Science in CyberSecurity, créé en partenariat avec plusieurs autres universités et hautes écoles. Lancé en 2016, il s’agit du premier master belge dédié à la cybersécurité. Déjà impliqué dans les stages, Thales Belgium renforce son engagement en accueillant des étudiants au sein de son Cyberlab, permettant de simuler des cyberattaques. La première expérimentation aura lieu du 16 au 23 mai 2018. L’idée c’est de "travailler en amont", pour s’assurer de la bonne formation des futurs experts. "Nous voulons construire des ponts avec les universités, sous forme de stages, de conférences, ou encore de sujets de thèses de doctorat. Des partenariats comme celui-ci se mettent d’ailleurs en place dans d’autres pays européens", a confirmé Alain Quevrin, CEO de Thales Belgium. Dans le domaine de la cybersécurité, Thales vise 50 embauches dans les quatre ans en Belgique, et environ 400 au niveau mondial.

    16 Mai 18 - Air-cosmos.com
    Aviation commerciale

    Aviation commerciale

    Anne-Marie Couderc assure l’intérim à la présidence d’Air France-KLM

    Le conseil d’administration d’Air France-KLM a nommé, mardi, Anne-Marie Couderc à la tête de la compagnie en tant que Présidente non-exécutive par intérim. Elle succède à Jean-Marc Janaillac, qui a démissionné suite au rejet de sa proposition d'accord salarial par les salariés d'Air France. A ses côtés, un Comité de Direction Collégiale (CDC) a été constitué. Ce dernier sera composé "de Frédéric Gagey, Directeur général adjoint en charge des Finances d'Air France-KLM, qui fera fonction de Directeur général du Groupe, de Franck Terner, Directeur général d'Air France et de Pieter Elbers, Président du directoire de KLM, tous deux faisant fonction de Directeurs généraux adjoints groupe", a indiqué Air France-KLM.

    16 Mai 18 - Lefigaro.fr - Lesechos.fr – Lemonde.fr – Lepoint.fr - Latribune.fr – Usinenouvelle.com – Liberation.fr – Air-cosmos.com
    Air France-KLM : avant son départ, Jean-Marc Janaillac signe un accord de coentreprise avec Delta et Virgin

    Air France-KLM vient de signer un accord pour la création d'une coentreprise sur les vols transatlantiques avec Delta Airlines et Virgin Atlantic. Annoncé l'été dernier, ce projet entre dans le cadre du renforcement du réseau d'alliances d'Air France-KLM. Il confirme l'entrée à son capital des compagnies Delta Air Lines et China Eastern, qui détiennent près de 9 % chacune, ainsi que la prise de participation de 31 % dans la compagnie Virgin Atlantic. "J'ai été heureux ce matin que le conseil d'administration d'Air France-KLM m'autorise à parapher cet accord qui va créer cette joint venture et qui va permettre l'acquisition de Virgin Atlantic", a déclaré Jean-Marc Janaillac lors de l'assemblée générale annuelle de mardi, actant sa démission [Lire plus haut]. L’accord doit encore être validé par les autorités de concurrence américaines et européennes.

    16 Mai 18 - Usinenouvelle.com - Journal-aviation.com