Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 12 juillet 2018
  •  

    Industrie

    Industrie

    Airbus présentera une vaste gamme de produits au salon de Farnborough 2018

    Airbus présentera "un vaste éventail de produits et services innovants, qui répondent aux besoins actuels et futurs de l'industrie aérospatiale" durant le salon de Farnborough, qui se déroulera au Royaume-Uni, du 16 au 22 juillet 2018. Au programme : deux A220-300 seront exposés sur le statique, aux côtés de l’A220-100 et de l'A321neo. L’A330-900neo et l’A350-1000, également exposés sur le statique, participeront aux démonstrations en vol. Un A380 sera par ailleurs exposé sur le salon en fin de semaine. Côté hélicoptère, un H125 doté de capteurs spéciaux et d’un kit de télémétrie, sera exposé sur le statique, tandis que les visiteurs pourront admirer une maquette grandeur nature du drone à voilure tournante VSR700. Dans le domaine militaire, un A400M participera aux démonstrations en vol et pourra être admiré sur le statique, tandis que le drone stratosphérique solaire-électrique Zephyr représentera le savoir-faire d’Airbus en matière spatiale. A cela s'ajouteront : le programme de surveillance environnementale Copernicus (et ses satellites Sentinel), le prototype du rover ExoMars, ou encore la solution de communication aérienne "Network for the Sky". Airbus prévoit par ailleurs plusieurs espaces didactiques et d'expositions au sein d'une "bulle interactive". Elle illustrera quatre grands thèmes : "Future of Flight" sur les nouvelles solutions de mobilité, "Secure World" sur la sécurité des systèmes connectés, "From Data to Insight" sur l'exploitation des données, et enfin un ultime espace présentant les initiatives du groupe dans le développement durable.

    12 Juillet 18 - Lespress.fr - Abcbourse.com
    Socomore lève 53,5 millions d'euros

    Socomore, spécialiste des produits de traitement de surface, a levé 53,5 millions d'euros auprès de CM-CIC Investissement, Raise, ACE Management et Bpifrance. Le groupe breton souhaite ainsi investir dans son outil de production et financer des acquisitions. "Les constructeurs comme Boeing et Airbus réclament de s'approvisionner auprès de fournisseurs ayant une taille critique suffisante pour leur amener des technologies innovantes et des produits nouveaux", indique Frédéric Lescure, PDG de Socomore. Dans cette optique, Socomore vient d’achever les travaux de son centre de R&D de Vannes (Morbihan), pour un investissement de 5 millions d'euros. Parallèlement, l’industriel annonce une enveloppe de 10 millions d'euros pour la création, dans les 18 prochains mois, d'une usine au Texas, dédiée aux peintures de protection pour la motorisation des aéronefs. Socomore, qui vise cette année 65 millions d'euros de chiffre d’affaires, espère rapidement atteindre les 100 millions d'euros de recettes annuelles, puis les 200 millions d'euros d’ici 5 ans.

    12 Juillet 18 - Lesechos.fr – Usinenouvelle.com – Lejournaldesentreprises.com - Air-cosmos.com
    Occitanie : l'aéronautique booste l'industrie locale

    "En 2017, le chiffre d'affaires des entreprises de la filière a progressé de 7,6 % en Occitanie et l'on peut encore tabler sur plus de 5 % en 2018. Le véritable défi pour nos entreprises régionales ce n'est pas de trouver du travail, mais de le réaliser", indique Bruno Bergoend, Vice-président de l'UIMM Occitanie. L'agglomération toulousaine concentre à elle seule 60 % des emplois de la filière dans le grand Sud-Ouest. Outre Airbus, de grands sous-traitants et équipementiers y sont également installés, comme Latécoère, qui a investi 37 millions d'euros dans une usine 4.0 à Toulouse, et compte en ajouter 10 millions supplémentaires pour une extension en 2019. Figeac Aéro et Freyssinet Aero Equipment continuent à investir pour moderniser leurs usines, tandis que Rossi Aéro vient d'inaugurer un nouveau site industriel en Haute-Garonne. Côté PME, les plus petites structures s'allient pour pouvoir rester productifs: "la taille permet de dégager des ressources supplémentaires pour l'innovation, pour l'investissement et pour aller chercher des marchés", soutient Yann Barbaux, Président du pôle de compétitivité Aerospace Valley. En témoigne l'émergence de structures comme WeAre ou Nexteam Group. Outre l'aéronautique, l'énergie et l'agroalimentaire contribuent à la bonne dynamique locale.

    12 Juillet 18 - L'Usine Nouvelle
    Beluga XL : décollage prévu le 19 juillet

    Airbus a annoncé que son nouvel avion, le Beluga XL devrait effectuer dans la matinée du 19 juillet son premier vol, sauf conditions météorologiques compliquées. Il effectuera une boucle au départ de l'aéroport Toulouse-Blagnac.

    12 Juillet 18 - Ladepeche.fr – Francetvinfo.fr
    Défense

    Défense

    La France, 9ème au classement de l’OTAN sur les dépenses militaires

    L’OTAN a publié son rapport annuel sur l'évolution des investissements de défense des 29 pays membres de l’Alliance. En tête, les Etats-Unis consacrent 3,5 % de leur PIB à la défense, loin devant la Grèce, en seconde place avec 2,27 % du PIB, et l’Estonie, qui complète le podium avec 2,14 % du PIB. Le reste du top 10 est le suivant : Royaume-Uni (2,1 %), Lettonie (2 %), Pologne (1,98 %), Lituanie (1,96 %), Roumanie (1,93 %), France (1,81 %) et Turquie (1,68 %).

    12 Juillet 18 - Air-cosmos.com
    Nomination à l’état-major des armées

    Le vice-amiral d’escadre Jean Casabianca a été nommé le 11 juillet au poste de Major Général des Armées (MGA), élevé au rang d’amiral, par décision du Conseil des ministres. Il remplace Philippe Coindreau, en poste depuis 2016, et secondera le chef d’état-major des armées, François Lecointre. Jean Casabianca, 58 ans, occupait jusque-là la fonction de haut fonctionnaire correspondant de défense et de sécurité, ainsi que chef du cabinet militaire auprès du ministre de la Défense (Jean-Yves Le Drian, puis Sylvie Goulard et Florence Parly). Sous-marinier, spécialiste des chaufferies nucléaires puis des ressources humaines, Jean Casabianca a joué un rôle important dans la rédaction de la récente Revue stratégique, ainsi que dans l’élaboration de la LPM.

    12 Juillet 18 - Acteurs Publics - Lopinion.fr
    Le ministère des Armées crée la Direction générale du numérique (DGNUM)

    Le ministère des Armées a créé fin juin la direction générale du numérique et des systèmes d'information et de communication (DGNUM), en remplacement de la direction générale des systèmes d'information et de communication (DGSIC), créée en 2006. Constituée d’une équipe de 50 personnes, civils et militaires, experts dans les domaines numérique et informatique, elle aura pour mission d’orchestrer la transformation numérique au profit des armées, et d’assurer la cohérence globale des systèmes d’information et de communication du ministère des Armées. Contrairement à la DGSIC, la DGNUM aura "la possibilité de donner des avis conformes et de donner du sens au foisonnement d'idées pour éviter les doublons, capitaliser et rationaliser les différentes pratiques numériques", détaille Julien Canin, chargé des relations publiques de la DGNUM. A noter que la DGNUM, placée sous l’autorité du vice-amiral d’escadre Arnaud Coustillière, est indépendante des instances du ministère.

    12 Juillet 18 - Lemondeinformatique.fr – Vipress.net
    Le programme aérien du 14 juillet

    Quelque 64 avions et 27 hélicoptères constitueront les défilés aériens d'ouverture et de clôture du 14 juillet. Placé sous le signe de la "fraternité d'armes", cette célébration mettra le Japon et Singapour à l'honneur. Parmi les aéronefs qui survoleront les Champs-Élysées, on retrouvera notamment le premier A330 MRTT français, livré en octobre prochain, ainsi que le Mirage 2000N, qui effectuera son dernier vol avant le retrait du service actif. A cela s’ajouteront un M346 singapourien et un A400M allemand. A noter que Thomas Pesquet sera à bord de l'un des nombreux Rafale qui sera présent lors de la cérémonie.

    12 Juillet 18 - Journal-aviation.com
    Espace

    Espace

    La BEI et l'ESA s'allient pour promouvoir l'investissement dans le domaine spatial

    La Banque Européenne d’Investissement (BEI) et l’Agence Spatiale Européenne (ESA) ont annoncé un partenariat pour soutenir l'investissement dans le secteur spatial européen. Ils comptent ainsi créer des conditions propices à la croissance et à la compétitivité des entreprises européennes sur la scène mondiale, tout en accompagnant la transition du secteur spatial vers l’ère du numérique et du "new space". Cette collaboration passera par la sensibilisation des investisseurs au rôle moteur du spatial pour l'innovation et la croissance, mais également par le soutien des pépites prometteuses à moyen et long terme. Les deux entités souhaitent également améliorer l’accès au financement, notamment par des instruments communs adaptés. A noter que la BEI a financé pour 5,4 milliards d’euros de projets aéronautiques et spatiaux depuis l'an 2000, parmi lesquels : le projet Alphasat (225 millions d'euros) et le lanceur Soyouz en Guyane (120 millions d'euros).

    12 Juillet 18 - Electroniques.biz - Telesatellite.com
    Le Zimbabwe lance son agence spatiale

    Le président zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa, actuellement en campagne électorale, a annoncé mardi la création de l’Agence nationale géospatiale et spatiale du Zimbabwe (ZINGSA). Ses missions consisteront à déployer des satellites d'observation de la Terre et de navigation permettant de récolter des données sur l'hydrographie ou la géologie. Ces informations serviront à améliorer les performances agricoles, l'exploration minière, la surveillance de la santé, de la faune ou de l'écologie. La ZINGSA va devenir un "outil de la modernisation et de l'industrialisation du pays", s’est félicité Emmerson Mnangagwa, qui se présentera aux élections présidentielles du 30 juillet prochain.

    12 Juillet 18 - Latribune.fr - Journal-aviation.com – Lapresse.ca – 20minutes.fr
    Aviation commerciale

    Aviation commerciale

    Le groupe ADP veut renforcer le leadership des aéroports parisiens en termes de fret

    Les aéroports de Roissy-CDG et d'Orly sont à l'origine de 95 % du volume de l’activité fret avionné et postal des plateformes parisiennes. L’an passé, les deux aéroports franciliens ont totalisé 2,295 millions de tonnes (+ 2,3 %), plaçant Roissy-CDG en pole position européenne devant Francfort avec 2,195 millions de tonnes. Pour conforter ce leadership en Europe, le groupe ADP a défini quatre axes dans son plan stratégique Connect 2020. Le premier est "la reconquête du trafic", qui se traduit par "la mise en œuvre d’un programme d’aide marketing afin d’encourager le développement des routes cargo existantes comme de nouvelles, et l’implantation de nouvelles compagnies tout cargo". Le second concerne le renforcement de la qualité de service et de l’attractivité de la zone fret (propreté, signalétique, sécurité). Cela passera par la création de 100 000 m² d’installations supplémentaires, connectées aux pistes et de surfaces de stockage pour répondre au déplacement du fret vers les soutes passagers. Un parc logistique de 22 000 m² a par ailleurs été inauguré en avril dernier à Orly. Le groupe ADP vise également des actions commerciales ciblées : pour satisfaire la filière "pharma", l'un des moteurs du fret aérien mondial, le groupe a ainsi une démarche de certification de place CEIV Pharma. L'opérateur ambitionne également de créer un système de géolocalisation des matériels de piste ainsi qu’une station animalière. Enfin, le quatrième volet du plan Connect 2020 porte sur la dématérialisation du fret aérien, notamment par le biais du Cargo Information Network (CIN) France, permettant une liaison directe avec les systèmes informatiques de la douane française.

    12 Juillet 18 - Lantenne.com