Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 25 juillet 2018
  •  

    Industrie

    Industrie

    Liebherr Aerospace et Airbus lancent de nouveaux projets pilotes autour de la plate-forme Skywise

    Liebherr Aerospace travaille avec Airbus au lancement de nouveaux projets pilotes afin d'évaluer le potentiel que représente la combinaison de "big data" avec l'expertise de Liebherr Aerospace. Ces projets exploitent la plate-forme sécurisée Skywise, basée sur le cloud et lancée lors du Paris Air Show, l'an dernier. Les projets pilotes ayant abouti à des "succès significatifs", les deux partenaires cherchent désormais à investir d'autres champs de recherche. Liebherr Aerospace va pouvoir proposer à Airbus et aux compagnies aériennes de nouvelles recommandations opérationnelles en vue d'optimiser le fonctionnement des avions et, donc, de réduire leurs coûts d'exploitation.

    25 Juillet 18 - aeromorning.com
    Daher va gérer l'ensemble de l'outillage de Rolls-Royce au Royaume-Uni

    Daher se voit confier par Rolls-Royce l'entreposage et la logistique de l'ensemble de son outillage pour la production de turboréacteurs au Royaume-Uni. Cela représente quelque 28 000 outils de manutention, pesant de 500 grammes à 30 tonnes. Selon l'accord passé entre les deux industriels, Daher centralisera et conservera en stock ces outils de support de production dans un entrepôt de 30 000 m2 sis à Doncaster (nord-ouest de l'Angleterre). De plus, il sera chargé de l'emballage et de l'expédition de ces outils sur les sites de production du motoriste puis de leur retour à l'entrepôt. Ces outils sont utilisés par le réseau Rolls-Royce pour manipuler des composants de turboréacteurs allant des pales de ventilateur à de grands groupes turbopropulseurs. Daher a innové en mettant en place un portail web interne dans lequel l'inventaire des outils de l'entrepôt de Doncaster est mis à jour en permanence.

    25 Juillet 18 - aerobuzz.fr
    Sabena technics construit un nouvel hangar de 10 000 m2 à Bordeaux

    Sabena technics va construire un nouvel hangar de 10 000 m2 à Bordeaux, ce qui portera ses capacités à 100 000 m2 début 2020. Le bâtiment sera à même de recevoir trois avions A400M ou un gros-porteur de type A350-1000. Ce faisant, ce spécialiste de MRO anticipe l'augmentation annoncée des flottes de long-courriers en Europe et se positionne sur la MCO de l'A400M.

    25 Juillet 18 - air-cosmos.com
    Espace

    Espace

    Galileo : un nouveau tir prévu aujourd'hui doit mettre sur orbite quatre satellites supplémentaires

    Une fusée Ariane 5, dont le tir est prévu aujourd'hui à Kourou (à 13h25 heure de Paris), doit mettre sur orbite quatre satellites supplémentaires de la constellation Galileo (Galileo 23 à 26). Ils seront opérationnels dans six mois. Si le tir se déroule comme prévu, Galileo compterait donc en février prochain 22 satellites opérationnels. Aujourd'hui, 26 satellites sont en orbite. D'autres seront mis en orbite à partir de 2020, par lot de deux, avec le nouveau lanceur Ariane 6. L'objectif est d'avoir trente satellites en orbite, répartis entre vingt-quatre opérationnels et six de remplacement. Pour l'instant, chaque mise en orbite supplémentaire contribue à améliorer la qualité du service en augmentant la superficie du globe couverte. Selon David Comby, Coordonnateur interministériel délégué aux programmes européens de géolocalisation, le dernier lancement de quatre satellites, à la fin de 2017, a permis de passer d'une disponibilité de service de 86% à une disponibilité de 96%. Le tir prévu aujourd'hui doit permettre au service d'être disponible sur 99% du globe. (Lire également ci-dessous).

    25 Juillet 18 - Le Figaro
    Galileo : un service "de haute précision" (de l'ordre de moins de 20 centimètres) prévu dès 2020

    Le système Galileo offre une précision de géolocalisation inférieure au mètre. Il se révèle donc le plus précis au monde : le GPS (américain) a une précision de deux mètres, le Glonass (russe) de cinq mètres et le Beidou (chinois) de dix mètres. Pourtant, malgré ses performances, Galileo n'est encore utilisé que par une centaine de millions de terminaux dans le monde, contre plusieurs milliards pour le GPS. Mais, explique Paul Verhoef, directeur de la navigation à l'ESA, le monde entier va l'utiliser "au fur et à mesure que les fabricants de puce vont intégrer la réception des signaux de Galileo dans leurs composants qui seront ensuite intégrés, notamment par les fabricants de téléphone mobile et ceux de systèmes de navigation pour les véhicules". Par ailleurs, un service amélioré de Galileo est déjà envisagé : "grâce à la distribution de données supplémentaires par Galileo, un service dit "de haute précision" sera disponible pour les terminaux, permettant une précision meilleure que 20 centimètres dès 2020", explique Pascale Flagel, responsable des programmes de navigation au CNES.

    25 Juillet 18 - Le Figaro
    Sécurité

    Sécurité

    Cybersécurité : les entreprises du CAC 40 investissent encore peu dans leur protection

    Aujourd'hui, 100% des rapports d'activité des entreprises du CAC 40 font mention des enjeux de sécurité des systèmes d'information, relève une étude publiée par le cabinet Wavestone. Soit un taux encore supérieur à celui de 2017 (95%) et à celui de 2010 (73%). Toutefois, si les entreprises du CAC 40 ont bien identifié le sujet de la cybersécurité, note l'étude, rares sont celles qui se saisissent du sujet à bras le corps : 12,5% des entreprises en question ne mentionnent aucun investissement spécifique sur le risque cyber, 75% ont des investissements fragmentés et seulement 12,5% mentionnent des investissements conséquents avec une logique de coordination. Enfin, selon l'étude, seulement 25% des entreprises mentionnent le sujet en comité exécutif : "dans certains groupes du CAC 40, explique Gérôme Billois, du cabinet Wavestone, le comité exécutif ne veut pas être informé de ce sujet, car il n'est pas jugé important".

    25 Juillet 18 - La Tribune
    Aviation commerciale

    Aviation commerciale

    Wi-fi à bord : le nombre d'avions connectés doit passer de 7 400 à 23 000 dans dix ans

    Le nombre d'avions offrant du wi-fi à bord doit passer de 7 400 à 23 000 d'ici à 2027, représentant alors 60% de la flotte mondiale (étude du cabinet Euroconsult). D'ores et déjà, dans les cinq ans qui viennent, les spécialistes du secteur vont avoir à équiper quelque 5 700 avions. Ce marché de la connectivité en vol, qui représente 3,9 milliards de dollars cette année, doit grimper jusqu'à 66,6 milliards de dollars en 2028 : une aubaine pour Thales, Panasonic, Inmarsat, Eutelsat, SES, Gogo, Global Eagle ou ViaSat. Les nouvelles générations de satellites, dits VHTS, devraient régler le problème latent du débit, insuffisant actuellement pour visionner des films. Il restera ensuite à trouver le modèle économique adéquat, le passager étant réticent à dépenser de fortes sommes pour se connecter à bord.

    25 Juillet 18 - Challenges
    Le groupe ADP rachète un bureau d'études américain

    Le groupe ADP a acquis Merchant Aviation, un bureau d'études américain spécialisé dans l'ingénierie aéroportuaire. D'un montant de 5,5 millions de dollars, cette acquisition est la première opération de croissance d'ADP dans le domaine de l'ingénierie. Fondé il y a trois ans, Merchant Aviation a des projets en cours dans plusieurs aéroports américains. Il avait déjà collaboré avec ADP Ingénierie à New York (Kennedy) et à Dallas.

    25 Juillet 18 - Les Echos
    Airbus et International SOS veulent édifier un système de livraison de fret médical par drone

    Airbus a signé un protocole d'accord avec la société International SOS, spécialisée dans la gestion des risques de santé. Ensemble, les deux entreprises vont collaborer afin d'étudier la faisabilité d'un système de livraison par drone. Elles "s'appliqueront ainsi à créer un système de livraison par drone sûr et sécurisé destiné aux entreprises, pour la distribution de fret médical entre plateformes". Ce système sera intégré aux services Med Supply d'International SOS. Med Supply permet de réaliser des livraisons de traitements et de matériels médicaux, notamment dans les situations d'urgence. Les drones utilisés devront pouvoir embarquer une charge utile de 5 kilos.

    25 Juillet 18 - aerobuzz.fr - aeromorning.com
    La compagnie low-cost Level dessert 14 destinations au départ de Vienne, dont Paris-CDG

    La compagnie low-cost long-courrier Level, lancée par le groupe IAG, démarrera une ligne Vienne-Paris-CDG le 11 août prochain. La desserte comprendra 13 rotations hebdomadaires. Level a inauguré il y a quelques jours ses opérations à Vienne-Schwechat avec un premier vol vers Londres-Gatwick opéré en Airbus A321 de 210 sièges. A partir de là, la compagnie a prévu d'ouvrir des liaisons au départ de Vienne vers 13 autres destinations (dont Paris-CDG), pour un total de 84 fréquences hebdomadaires.

    25 Juillet 18 - air-journal.fr
    Grève du contrôle aérien : Ryanair, IAG, EasyJet, Wizz Air portent plainte contre la France

    Quatre compagnies aériennes ont indiqué, via un communiqué, qu'elles avaient porté plainte le 24 juillet contre la France auprès de l'Union Européenne, afin de protester contre les grèves des contrôleurs aériens français. Il s'agit de IAG, EasyJet, Ryanair et Wizz Air (hongroise). Sans contester le droit de grève en tant que tel, elles estiment que les passagers ont été privés de leur liberté de mouvement consacrée par les lois de l'Union Européenne. En d'autres termes, elles reprochent à la France de ne pas avoir fait assez pour empêcher ces grèves dans l'Hexagone et pour permettre aux compagnies d'assurer le survol du pays durant les grèves. Selon elles, les grèves ont été quatre fois plus élevées depuis janvier 2018 (par rapport à 2017). EasyJet a annulé 2 600 vols en trois mois (en grande partie en raison de ces grèves), Ryanair, 2500, (également) et IAG précise qu'elle a dépensé davantage en carburant pour contourner l'espace aérien français. Citant Eurocontrol, ces compagnies estiment que, au total, 16 000 vols auraient été perturbés de janvier à juin en raison de ces grèves.

    25 Juillet 18 - La Tribune - air-journal.fr
    Economie - Conjoncture

    Economie - Conjoncture

    Insee : création nette d'emplois en 2017 dans l'industrie manufacturière

    L'industrie manufacturière a enregistré une croissance de sa production de 1,9% en volume en 2017 et une création nette d'emplois de 0,2% (+ 5 400 emplois), une première depuis l'année 2000, selon l'Insee. A la fin de 2017, cette industrie comptait 2,8 millions de salariés, représentant 11% du total de l'économie.

    25 Juillet 18 - Les Echos
    Nomination : le directeur général des entreprises dirigera aussi l'intelligence économique

    Thomas Courbe, directeur général adjoint et directeur des relations internationales de la direction générale du Trésor depuis 2015 a été nommé à la fois Directeur général des entreprises (DGE) et Commissaire à l'information stratégique et à la sécurité économique (Cisse). Il aura pour mission de mettre en oeuvre et d'élaborer les politiques publiques relatives à l'industrie, à l'économie numérique, au tourisme (en tant que DGE) et de veiller à la défense des entreprises françaises jugées stratégiques (en tant que Cisse).

    25 Juillet 18 - Acteurs publics