Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 14 septembre 2018
  •  

    Industrie

    Industrie

    Airbus : Christian Scherer remplace Eric Schulz comme directeur commercial

    Eric Schulz, qui avait succédé à John Leahy au poste de directeur commercial d’Airbus, a quitté ses fonctions pour "raisons personnelles". Il est remplacé par Christian Scherer, PDG d'ATR depuis 2016. Sa prise de fonctions en tant que COO est immédiate. Il relèvera de Tom Enders, PDG d'Airbus. Tom Enders a déclaré au sujet d’Eric Schulz : "au cours de ses diverses missions, j'ai beaucoup apprécié son état d'esprit international, sa vision stratégique et son énorme expertise commerciale", "nous lui souhaitons le meilleur pour la suite".

    14 Septembre 18 - Lesechos.fr – Lefigaro.fr – Challenges.fr - Air-cosmos.com - Journal-aviation.com – Usinenouvelle.com – Ladepeche.fr
    Latécoère inaugure sa nouvelle usine en Bulgarie

    Le groupe Latécoère a inauguré jeudi son nouveau site de production de 9 000 m²  (5 000 m² en première phase) à Plovdiv, en Bulgarie. La cérémonie s’est déroulée en présence du premier ministre bulgare, Boyco Borissov. "Cette nouvelle unité d'assemblage de meubles avioniques et sous-ensembles d'aérostructures a pour objectif de réinternaliser de la valeur ajoutée en proposant une solution d'assemblage compétitive et complémentaire à celle des sites français et tchèque", explique Latécoère. Au total, ce nouveau site, qui a livré son premier produit début septembre, mobilisera un investissement de 15 millions d'euros d'ici 2020.

    14 Septembre 18 - Air-cosmos.com - Zonebourse.com – Tradingsat.com – Actu.fr
    Le programme aéro des 35ème journées européennes du patrimoine

    Les journées européennes du patrimoine, les 15 et 16 septembre 2018, seront placées sous le thème "l'art du partage". Parmi les différentes activités prévues dans le domaine aéronautique, on retiendra : les différentes animations prévues au Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget, parmi lesquels des jeux parcours ou encore un spectacle ambulant sur la thématique du vol d’Icare. Le Musée européen de l’Aviation de chasse, à Montélimar, proposera pour sa part la visite commentée de l’atelier de restauration du Potez 36 classé monument historique, ou la découverte du MD312 Flamant en cours de restauration. Plus technologique, le Musée Safran de Réau proposera différentes animations autour de la simulation et la réalité virtuelle, comme des démonstrations de voltige de la patrouille de France ou une initiation au pilotage d’un Airbus A320. Un programme non exhaustif est à consulter ici : www.aerobuzz.fr

    14 Septembre 18 - Aerobuzz.fr
    Les drones s'appliquent à de nouveaux usages professionnels

    L'émergence des drones professionnels révolutionne certaines professions. Les géomètres les utilisent pour effectuer des cartographies 3D et des mesures précises des carrières de matières premières. Outre le gain de temps, les drones permettent d'évaluer avec précision les stocks ou les quantités prélevées sur le terrain. De leur côté, les agents immobiliers y voient un argument commercial : les annonces de vente incluant des maisons filmées par drone sont un succès garanti. Même emballement dans le BTP qui, grâce à des opérations de thermographies de bâtiments, capte de nouveaux contrats dans la déperdition de chaleur et la mauvaise isolation des toits. Les métiers de la surveillance sont également concernés : l'amélioration constante des capacités techniques (durée de batterie, décollage autonome, capacités des caméras...) permet aux agents de sécurité d'inspecter sans craindre pour leur sécurité physique et d'augmenter le nombre de zones accessibles. Face à la multiplication de ces usages, le métier de "droniste" se professionnalise, de la qualification au pilotage, en passant par la gestion des données recueillies.

    14 Septembre 18 - Les Echos
    Espace

    Espace

    Arianespace surperforme le marché des lancements de satellites

    La World Satellite Business Week de Paris a été l’occasion pour Arianespace d’annoncer plusieurs gros accords, dont le premier contrat commercial signé avec Eutelsat pour Ariane 6 [Lire notre synthèse du 11 septembre 2018]. Au total, le carnet de commandes de la société européenne s'élève à plus de 5 milliards d'euros. Il correspond à 60 lancements : 17 Ariane 5, 5 Ariane 6, 28 Soyuz et 10 Vega/Vega C. Si près d'un tiers de ces lancements sont au profit des institutions européennes, 9 d’entre eux sont destinés à des lancements hors Europe. Arianespace confirme ainsi son succès à l'export, et cela, malgré une concurrence exacerbée sur un marché atone. Une belle performance qui devrait se confirmer à l’avenir si, comme le prédit Stéphane Israël, à la tête d’Arianespace, le marché des satellites commerciaux connaît un rebond à partir de 2019 [Lire notre synthèse du 11 septembre 2018]. D’autant plus qu’à partir de 2020, Arianespace devrait débuter les premiers essais au sol du démonstrateur de moteur à bas coût Prometheus.

    14 Septembre 18 - Latribune.fr
    Blue Origin envisage jusqu'à 25 réutilisations du premier étage de son lanceur spatial

    La société Blue Origin, financée par Jeff Bezos (fondateur d'Amazon), compte s’imposer sur le marché du tourisme spatial grâce à la réutilisation massive de ses lanceurs, ce qui lui permettra de casser les prix face à la concurrence. Le premier étage de sa future fusée, le New Glenn, est en effet conçu pour être réutilisé jusqu’à 25 fois, contre seulement 10 pour les lanceurs Falcon 9 de SpaceX. Le New Glenn déploiera des ailettes et des ralentisseurs au cours de sa descente, ce qui lui permettra de voler comme un avion pour faciliter son atterrissage sur un bateau en mer. Ce nouveau lanceur spatial (86 m de hauteur, capable de porter jusqu'à 45 tonnes de charge utile en orbite basse et 13 tonnes en orbite géostationnaire) a déjà séduit quatre clients, dont l'opérateur européen Eutelsat et l’opérateur de constellation OneWeb. Blue Origin compte ne fabriquer que deux exemplaires du New Glenn pour assurer ses 50 premiers lancements. Le premier vol est prévu en 2020.

    14 Septembre 18 - Usinenouvelle.com
    NASA : ultime test de parachutes pour la capsule Orion

    La NASA a réalisé mercredi, sur la base américaine de Yuma Proving Ground (Arizona), le huitième et dernier essai de qualification des parachutes de la capsule habitable Orion. Cette dernière est destinée à accueillir l’équipage de ses prochains vols habités. Lâchée depuis un avion militaire C-17, la capsule a testé le bon fonctionnement des parachutes, dont les trois principaux mesurent 35 m de diamètre. Leur rôle est de ralentir la vitesse de la capsule à son arrivée dans l’atmosphère terrestre, passant de 500 km/h à moins de 30 km/h au moment de l’atterrissage.

    14 Septembre 18 - Usinenouvelle.com
    Les champagne Mumm veulent être les pionniers de l’art de vivre spatial

    La marque de champagne G.H. Mumm a anticipé le futur marché du tourisme spatial en créant une bouteille spéciale permettant aux bulles de s'accommoder de l'apesanteur. Ces bouteilles "spatialisées" ont été retravaillées par le designer français Octave de Gaulle. Elles ont été présentées cette semaine, lors d'un vol de l'Airbus "Zéro-G" (zéro gravité), qui a enchaîné une série de paraboles permettant de recréer l'apesanteur à diverses reprises. A bord, des journalistes, ainsi que le champion olympique Usain Bolt, ont pu déguster une coupe de Mumm Grand Cordon dans des conditions spatiales. A terme, la maison de Reims espère capter le marché prometteur des vols spatiaux de loisir. "[Les touristes] n'auront pas à réaliser des tâches professionnelles à bord et ils auront sans doute le droit de boire un peu d'alcool", à l'inverse des astronautes présents à bord de l'ISS, explique Jean-François Clervoy, président de Novespace, société exploitante de l'Airbus Zéro-G. Ce dernier, qui a eu l'occasion de prendre une flûte, confie : "c'est assez magique car le champagne se dépose non seulement sur la langue mais il tapisse aussi le palais, les joues. Les sensations gustatives sont renforcées. C'est un plaisir supplémentaire".

    14 Septembre 18 - Le Figaro - Lepoint.fr - Bfmtv.com - Atlantico.fr - Francetvinfo.fr - Huffingtonpost.fr - Sciencesetavenir.fr
    Aviation commerciale

    Aviation commerciale

    Le marché de l’indemnisation des passagers aériens décolle

    Ils s'appellent Air Indemnité, Refund my Ticket, Flight Right ou encore Air Help, et leur mission consiste à aider les passagers à se faire indemniser en cas de retard ou d'annulation de vol. Selon la loi européenne, ces dédommagements peuvent aller jusqu’à 600 euros pour un vol de plus de 3 500 km. La récente multiplication des grèves chez des compagnies comme Air France (1,3 millions de passagers affectés) et Ryanair (55 000 passagers impactés) ont été prolifiques pour ce marché en pleine expansion. Ainsi, le marché de l’indemnisation pour les voyageurs européens serait évalué à quelque 2,6 milliards d’euros, rien que sur les 6 premiers mois de l'année 2018. Une manne à côté de laquelle ne veulent pas passer ces sites spécialisés, qui s'octroient 18 % à 30 % de chaque indemnisation en cas de dossier résolu. Et le marché pourrait encore grandir, puisque, toujours selon ces sites, un passager sur deux ne fait pas valoir ses droits. 

    14 Septembre 18 - Aerobuzz.fr
    Economie - Conjoncture

    Economie - Conjoncture

    Bpifrance lance un fonds d’accompagnement des PME pour les acquisitions internationales

    Bpifrance vient de créer le fonds d'investissement Build-Up International, doté de 200 millions d'euros pour 4 à 5 ans, afin d’aider les PME et ETI à acquérir des entreprises étrangères. Il s’agit pour la banque d’investir de 3 à 30 millions d'euros directement dans le capital d'une cible étrangère aux côtés d'une entreprise française, sans toutefois prendre de participation dans le capital de la PME ou de l’ETI. "Nous apportons du capital patient, nous pourrons rester de 3 à 8 ans, le temps de vraiment consolider l’acquisition", explique Guillaume Mortelier, le directeur exécutif de Bpifrance en charge de l’accompagnement. "Si tout se passe bien, l’entreprise française rachètera notre part à la fin". Ce fonds propose ainsi de préserver le capital des sociétés familiales indépendantes, comme Potez aéronautique. L’ETI landaise, incubée au sein de l’accélérateur Ambition PME-ETI, co-développé par le GIFAS et Bpifrance, a en effet mûri sa stratégie internationale avant d’identifier une potentielle première opération de rachat. Dans son viseur : une entreprise espagnole de taille importante, impliquant un besoin de financement. Fermée à l’ouverture de son capital, la société familiale s’est ainsi tournée vers le fonds Build-up International pour étudier les différentes possibilités qui lui étaient proposées. Outre Potez, une quinzaine d’autres entreprises se sont déjà montrées intéressées. L’enveloppe de 200 millions d’euros pourra être rechargée à l’avenir si le fonds fonctionne bien.

    14 Septembre 18 - Usinenouvelle.com – Latribune.fr
    Industrie du futur : vers un retour du suramortissement pour soutenir les investissements des PME

    Bercy a proposé à Matignon le retour en 2019 du suramortissement, dont le champ d'action serait cette fois-ci limité aux PME. Le dispositif, déjà mis en place par la loi Macron en 2015, mais arrêté en avril 2017, avait pour but de soutenir l’investissement dans l’industrie du futur. Il permettait aux entreprises de déduire de leur résultat imposable 40 % du prix de revient d’un équipement industriel. L'arrêt de cette mesure avait été fortement décrié, à tel point que selon une étude menée l'année dernière, 91 % des industriels estimaient alors qu’une poursuite de ce dispositif contribuerait à augmenter les investissements industriels dans la robotique. Les détails concernant le probable retour du suramortissement devraient être dévoilés le 20 septembre prochain, à l'occasion de la présentation par le Premier ministre du plan d’action pour la transformation numérique de l’industrie.

    14 Septembre 18 - Usinenouvelle.com - Lesechos.fr - Bfmtv.com