Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 04 janvier 2019
  •  

    Industrie

    Industrie

    Airbus finalise la vente de 120 A220-300 pour 11 milliards de dollars

    Airbus a annoncé jeudi la finalisation de deux commandes pour les compagnies américaines JetBlue et Moxy, portant chacune sur 60 A220-300 (anciennement CSeries). Le montant total de la commande est estimé à 11 milliards de dollars. Deux protocoles d'accord avaient été signés à ce sujet en juillet 2018. Les A220-300 seront construits dans la nouvelle usine Airbus de Mobile, en Alabama (États-Unis). La production doit débuter à la fin du mois de janvier, a indiqué l'avionneur. Il s’agit de la première commande pour Moxy, une compagnie créée par le fondateur de JetBlue qui devrait voir le jour en 2021. Son aînée JetBlue exploite déjà 193 A320 et A321ceo en service, auxquels s’ajouteront 85 A321neo en commande.

    04 Janvier 19 - Lesechos.fr – Lefigaro.fr – Challenges.fr – Bfmtv.com – Capital.fr - Usinenouvelle.com – Aair-cosmos.com
    Le loueur Avation PLC confirme la commande de 8 ATR 72-600

    Le loueur singapourien Avation PLC a exercé son option d'achat portant sur 8 ATR 72-600 supplémentaires. Selon l'AFP, ces appareils représenteraient une somme de 214,4 millions de dollars au prix catalogue. Les livraisons sont prévues entre 2020 et 2022. Avec cette transaction, Avation cumule un total de 40 commandes fermes d'ATR 72. "Outre cette commande, la société a conservé ses droits d’achat, ainsi que la protection des prix, pour 25 appareils supplémentaires jusqu’en décembre 2025", a déclaré Jeff Chatfield, le Président exécutif d’Avation PLC. "Nous sommes également fortement intéressés par l'idée de convertir, le cas échéant, certaines de nos commandes ou options pour la version cargo qui a, nous le croyons, des perspectives positives", a ajouté le dirigeant.

    04 Janvier 19 - Air-cosmos.com - Aerobuzz.fr – Capital.fr – Journal-aviation.com
    2019, l'année du passage de relais chez Airbus

    Guillaume Faury succédera en avril à Tom Enders, à la tête d'un comité exécutif largement renouvelé. Le premier défi de l'année pour Airbus sera de réussir le passage de témoin entre les "historiques" d'Airbus et cette nouvelle équipe de direction. Il s'agit également d'accompagner la modernisation de l'outil industriel pour faire face à l'augmentation des cadences de production. Il s'agit enfin de s'accorder avec les autres industriels européens, dont Dassault Aviation, MTU Aero Engines et Safran, pour s'entendre d'ici au Salon du Bourget sur l'architecture à adopter pour le Système de Combat Aérien du Futur (SCAF) franco-allemand. Un premier contrat d'études d'architecture doit être signé ce mois-ci entre Paris et Berlin. Enfin, 2019 sera une année déterminante pour préparer le premier tir d'Ariane 6, prévu en 2020.

    04 Janvier 19 - Les Echos
    Nomination chez Safran

    Safran a annoncé jeudi la nomination de Bruno Bergoend, 60 ans, en tant que Directeur Programmes Airbus et ATR, et Directeur des Relations Institutionnelles en Occitanie. Il succède à André Guiraud, qui a fait valoir ses droits à la retraite, et rapporte à Stéphane Abrial, Directeur Groupe International et Relations Institutionnelles. Président de l'UIMM Occitanie, Bruno Bergoend était Président de Safran Ventilation Systems depuis 2012.

    04 Janvier 19 - Zonebourse.com – Air-cosmos.com – Boursier.com – Capital.fr – Zonebourse.com
    Défense

    Défense

    Lockheed Martin vise les 130 livraisons de F-35 en 2019

    Lockheed Martin a annoncé fin décembre viser 130 livraisons d’avions de combat de cinquième génération F-35 en 2019, ce qui représenterait une augmentation de plus de 40 % de sa production. Il s'agit d'une hausse similaire à celle enregistrée en 2018, au cours de laquelle le constructeur américain a livré 91 F-35. L’industriel indique avoir livré au total 355 avions de combat de cinquième génération à des clients tels que les Etats-Unis, l'Australie, Israël, l'Italie, le Japon, la Corée du Sud, les Pays-Bas, la Norvège, la Turquie, le Royaume-Uni, le Danemark et la Belgique.

    04 Janvier 19 - Air-cosmos.com
    Etats-Unis : un ancien dirigeant de Boeing nommé ministre de la Défense

    Patrick Shanahan, 56 ans, est depuis le 1er janvier le nouveau ministre américain de la Défense. Jusque-là numéro 2, il succède au général Jim Mattis, ayant démissionné le 20 décembre suite à son désaccord avec Donald Trump sur le retrait des troupes en Syrie. Cette nomination est toutefois controversée outre-Atlantique : Patrick Shanahan, qui n'a jamais servi dans l’armée, a en effet passé 31 ans chez Boeing. Il y a occupé les fonctions de Vice-président chargé de la logistique et des opérations, ainsi que Directeur général de Boeing Missile Defense Systems. John McCain (décédé depuis, qui dirigeait alors la commission des Forces armées) avait estimé, lors de sa nomination au poste de ministre adjoint de la Défense, que son manque de précision dans les réponses données lors de son audition devant le Sénat était "presque insultant". Le républicain avait par ailleurs estimé que nommer au Pentagone un ancien dirigeant de l’industrie aéronautique équivalait à "faire entrer un renard dans un poulailler". Donald Trump a pour sa part tweeté : "[Patrick Shanahan] sera fantastique !".

    04 Janvier 19 - Leparisien.fr - Rtbf.be
    Espace

    Espace

    Avec Chang'e-4, la Chine affirme ses ambitions spatiales

    En 2013, la Chine est devenue la troisième puissance mondiale à se poser sur la Lune, derrière les Etats-Unis et l'Union soviétique. En réussissant jeudi à poser la sonde Chang'e-4 sur la face cachée de l'astre [Lire notre synthèse du 3 janvier 2019], Pékin a non seulement réalisé une première mondiale, mais a également affirmé ses ambitions spatiales. Avec 4 pas de tir répartis dans le pays, la Chine a devancé pour la première fois les Etats-Unis en réalisant 39 lancements de fusées en 2018, contre 31 pour son homologue américain. Pékin a d'autre part exporté pour la première fois son savoir-faire en décembre dernier en vendant le lancement de deux satellites sur une fusée Longue Marche 2 à l'Arabie Saoudite. Face au GPS américain et au Galileo européen, la Chine vient par ailleurs d'annoncer le démarrage de son système de géolocalisation Beidou (une constellation de 33 satellites en 2018 qui attend 11 engins supplémentaires en 2019). Outre les lancements de satellites, la Chine prévoit d'utiliser dès l'an prochain son lanceur lourd Longue Marche 5 (toujours en test) pour bâtir sa propre station spatiale, Tiangong-3, qu'elle souhaite opérationnelle en 2022. Elle indique également préparer l'envoi d'un "taïkonaute" sur la Lune, et espère y installer une base à l'horizon 2030 ce qui pourrait lui servir de marchepied dans la conquête de Mars.

    04 Janvier 19 - Les Echos - Le Monde - Le Figaro - Libération - Francetvinfo.fr - Courrierinternational.com - Le Parisien
    L'Inde lancera 32 missions spatiales en 2019

    L'Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO) a indiqué fin décembre que 32 missions spatiales étaient prévues en 2019. Parmi elles : la deuxième mission Chandrayaan-2, qui sera lancée le 25 janvier depuis le port spatial de Sriharikota, dans le sud de l'Inde. Elle consiste à atterrir sur la Lune avec un atterrisseur et un rover. A cela s’ajoute la préparation d’une étape décisive : la première mission habitée du programme spatial indien, baptisée Gaganyaan. "Trois astronautes indiens seront envoyés dans l'espace d'ici 2022", a déclaré le ministre de l'Électronique et des Technologies de l'Information, Ravi Shankar Prasad, à l'issue du conseil des ministres qui a approuvé un budget de 1,2 milliard d'euros pour le développement et la réalisation du programme. Ce programme utilisera le lanceur de fabrication indienne GSLV-MkIII et effectuera deux vols non-habités à titre de tests, puis un vol habité en orbite terrestre basse d'une durée allant "d'une période orbitale à un maximum de sept jours". L'ISRO travaille également sur des programmes nationaux pour la sécurité socio-économique et le développement durable, notamment le système national d’information géospatiale sur l’énergie, le renforcement des capacités d’observation de la Terre et la gestion des catastrophes en temps réel, a indiqué le ministre.

    04 Janvier 19 - Journal-aviation.com – Lematin.ma
    Lancer des satellites sans autorisation : une infraction spatiale lourdement sanctionnée

    La Federal Communications Commission (FCC) vient de condamner la start-up américaine Swarm Technologies à s’acquitter d’une amende de 900 000 dollars pour le lancement non autorisé de satellites. En janvier 2018, la jeune entreprise (fondée en 2016 par des anciens d’Apple et de Google X Lab) a délibérément envoyé quatre petits satellites SpaceBEE, sans avoir reçu d’autorisation préalable de la part des autorités. La FCC a estimé que ces satellites étaient beaucoup trop petits pour être suivis, et pouvaient représenter un risque d’interférence et de collision avec les autres satellites de communication. Outre l’amende, la société doit désormais communiquer pendant 3 ans des rapports de pré-lancement à la commission. Elle s’est également engagée à envoyer un rapport d'éthique tous les ans durant les 5 prochaines années et doit nommer un responsable d'éthique au sein de la société.

    04 Janvier 19 - Telesatellite.com - Fredzone.org – Clubic.com – Nextinpact.com - Sciencepost.fr
    Aviation commerciale

    Aviation commerciale

    Forte hausse des perturbations dans les aéroports en 2018

    En France, les retards et annulations dans les aéroports ont progressé de 55,9 % en 2018, indique une étude d’Air Indemnité, le leader français des services d’indemnisation des passagers aériens. Le rapport révèle un quasi-doublement des annulations de vols au départ ou à l’arrivée en France (+ 95 % sur les douze derniers mois). A cela s’ajoute une augmentation de 21 % des retards supérieurs à 2h, tandis que les retards supérieurs à 3h ont augmenté de 26,8 %. Toujours selon l’étude, 41 639 vols ont été perturbés en 2018 dans l’Hexagone, sur 1 125 000 avions ayant décollé ou atterri en France. Le cumul de ces perturbations représenterait un total de 34 années de retard. A noter que 4,7 millions de personnes ont subi ces désagréments, sur plus de 127 millions de voyageurs transportés en 2018. Si cette dégradation n’est pas exclusive à la France, elle "s’explique en grande partie par les mouvements sociaux entre mars et juillet derniers, ceux des contrôleurs aériens, des bagagistes, des personnels des compagnies aériennes, dont Air France", analyse Air Indemnité. A cela s’ajoute la faillite de deux compagnies (Primera Air et Cobalt Air), ainsi qu’une forte hausse du trafic général. L’étude note enfin que si les compagnies ayant le mieux respecté les horaires sont des compagnies régulières (Ukraine International Airlines, Aegan Airlines et Emirates), les compagnies low-cost ne s’en tirent pas mal, notamment Pegasus Airlines, Air Baltic et Transavia.

    04 Janvier 19 - Lefigaro.fr – Bfmtv.com – Lci.fr – Francetvinfo.fr - Lexpress.fr – Leparisien.fr – Ouest-france.fr – Europe1.fr
    Ryanair établit un nouveau record de passagers transportés et prépare le post-Brexit

    Malgré la crise des annulations de vols et les grèves de son personnel, Ryanair a établi un nouveau record en 2018 en transportant 139,2 millions de passagers cette année. Ce chiffre marque une hausse de + 8 % par rapport aux 129 millions de l'année précédente. Avec un taux de remplissage des avions de 96 % sur l'ensemble de l'année, la compagnie low-cost est également la plus ponctuelle d'Europe, avec 81 % de vols arrivés à l'heure en décembre (sur  57 000 vols régulier). Ryanair a par ailleurs annoncé jeudi avoir obtenu une licence de l'autorité britannique de régulation du transport aérien pour pouvoir continuer à assurer ses vols intérieurs au Royaume-Uni, ainsi que ses liaisons non européennes, en cas de Brexit sans accord.

    04 Janvier 19 - Les Echos - Usinenouvelle.com - Journal-aviation.com
    A la une des médias sociaux

    A la une des médias sociaux

    Quelle aéronautique en Europe au-delà de 2020 ? Les réponses de l'intergroupe Ciel et Espace du Parlement européen

        

    03 Janvier 19 - En savoir plus : cliquez sur l'image