Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 1er février 2019
  •  

    Industrie

    Industrie

    ATR : 52 commandes et 76 appareils livrés en 2018

    ATR a livré l'an dernier un total de 76 appareils et réalisé un chiffre d'affaires de 1,8 milliard de dollars. Parallèlement, le constructeur a enregistré 52 commandes fermes. Au passage, le constructeur a fêté la livraison du 1 000ème ATR 72, le 500ème de la série -600, sept ans après le lancement du programme et le 1 500ème avion sorti de chaîne. Au cours de l'année écoulée, il a accueilli trois nouveaux opérateurs au sein de la famille ATR : Silver Airways aux Etats-Unis, EWA Air à Mayotte et HAC au Japon. Si 2018 a notamment été impacté par la situation iranienne en raison de l'embargo décrété par les Etats-Unis, les ATR se sont une fois de plus révélés, l'an dernier, les outils les plus adaptés à l'ouverture de nouvelles routes : ces biturbopropulseurs ont inauguré un total de 113 nouvelles liaisons dans le monde en 2018, desservant aujourd'hui 1 346 aéroports, soit 56 de plus qu'en 2017. Enfin, en 2018, le constructeur franco-italien a poursuivi le développement de l'avion cargo 72-600F et celui du 42-600 STOL, appelé à opérer sur des pistes courtes.

    01 Février 19 - air-cosmos.com - journal-aviation.fr - air-journal.fr
    Qatar Airways se convertit à son tour à la version "Long Range" de l'A321neo

    La compagnie Qatar Airways a annoncé la conversion de dix de ses 50 A321neo en commande auprès d'Airbus en A321LR ("Long Range"). La première livraison est prévue pour 2020. La compagnie souhaite positionner ces monocouloirs sur des destinations ne justifiant pas le recours à un gros-porteur. Qatar Airways est un fidèle client de l'avionneur européen : elle compte déjà dans sa flotte 2 A319, 34 A320 et 6 A321. Tous sont configurés en bi-classe.

    01 Février 19 - air-journal.fr
    Figeac Aéro boucle 2018 sur un taux de croissance élevé, en ligne avec ses prévisions annuelles

    Figeac Aéro a annoncé une hausse déterminante de son chiffre d'affaires au troisième trimestre de son exercice (octobre à décembre 2018) qui a atteint 111,9 millions d'euros (+14,5%). Pour les 9 premiers mois de l'exercice 2018/2019, l'équipementier enregistre ainsi une progression de 46,2 millions d'euros de son chiffre d'affaires qui s'élève à 314 millions. Durant cette période, les principaux programmes aéronautiques favorisant cette croissance ont été l'A350 (+13%), le moteur LEAP (+121%), l'Embraer E2 (+83%) et le 787 (+68%). D'ores et déjà, Figeac Aéro confirme un chiffre d'affaires annuel minimum de 425 millions d'euros (au 31 mars). L'industriel compte atteindre un chiffre d'affaires de 520 millions d'euros en 2020 et de 650 millions d'euros en 2023.

    01 Février 19 - Zonebourse.com
    Latécoère termine l'année 2018 sur une bonne dynamique

    Le groupe Latécoère a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 659,2 millions d'euros (+3,1% à taux de change constant). Le quatrième trimestre a été particulièrement dynamique puisque l'activité a crû de 17,3%, à 188,7 millions d'euros. Cette "performance solide", explique le groupe, confirme "la bonne dynamique de croissance de la division Systèmes d'Interconnexion et traduit en particulier des efforts de rattrapage attendus de la division Aérostructures". Dans un communiqué, Latécoère se dit prêt "à engager des évolutions stratégiques" et se dit "confiant dans sa capacité à gagner de nouveaux marchés en 2019".

    01 Février 19 - boursier.com
    Groupe LPF augmente son capital et investit 20 millions d'euros sur ses sites

    Confronté à une montée en cadences des programmes d'avions monocouloir et au redressement du marché des hélicoptères, Groupe LPF a décidé de réorganiser son actionnariat en procédant à une augmentation de capital de 8 millions d'euros auprès d'ACE Management, son partenaire depuis 2011, via le fonds Aerofund III, et complété par  GSO Capital, nouvel entrant et un financement structuré de 6 millions d'euros souscrit auprès de la Banque Postale Asset Management et de Caisse d'Epargne de Midi-Pyrénées. Ce faisant, l'équipementier entend accroître sa compétitivité alors qu'il connaît une forte croissance : son chiffre d'affaires a doublé par croissance organique entre 2011 et 2018 pour atteindre 90 millions d'euros. Par ailleurs, Groupe LPF, qui emploie 700 salariés, compte investir 20 millions d'euros dans les trois ans qui viennent : 16 millions d'euros seront consacrés à l'achat de machines et 4 millions aux infrastructures (agrandissement du site de Sommières et extension du site de Lunel). De plus, Groupe LPF va implanter une nouvelle usine à Casablanca, sous forme d'une location. La livraison du site est prévue début 2020.

    01 Février 19 - La Lettre M - lesechos.fr - fusacq.com
    Thales une nouvelle fois parmi les 100 entreprises les plus innovantes au monde

    Thales figure une nouvelle fois parmi les 100 entreprises les plus innovantes au monde, selon le classement Top 100 Global Innovators, publié par Clarivate Analytics. Ce palmarès récompense le volume, le succès et l'influence des brevets déposés, soulignant ainsi l'engagement de Thales en matière d'innovation, de protection des idées et de commercialisation des inventions. Le portefeuille du groupe Thales compte à ce jour plus de 15 000 brevets. En 2018, ses équipes ont déposé près de 350 nouvelles demandes.

    01 Février 19 - aeromorning.com
    Boeing décidera l'an prochain s'il lance un avion de ligne de taille moyenne pour succéder aux 757 et 767

    Boeing a repoussé à 2020 la décision finale du lancement d'un avion de ligne de taille moyenne (NMA) pouvant accueillir entre 200 et 270 sièges et disposant d'un rayon d'action de 7 400 à 9 300  kilomètres. Cet appareil -dénommé également 797- est appelé à remplacer les 757 et 767 en fonction des résultats d'un cycle de pré-marketing commercial. Selon Dennis Muilenburg, PDG, aucune décision n'est encore prise. En fonction de la réaction du marché, le constructeur envisage une décision en 2020 si les prises de commandes s'avèrent suffisantes. Cet appareil pourrait alors entrer en service en 2025. A ce jour, Boeing évalue le marché potentiel d'un tel "milieu de gamme" à 4 000 ou 5 000 unités sur 20 ans. Divers experts l'estiment plutôt entre 2 000 et 2 500.

    01 Février 19 - air-journal.fr - Les Echos (31/01) - journal-aviation.com
    Défense

    Défense

    Contrat de 1,7 milliard d'euros pour Naval Group

    L'OCCAR (Organisation européenne de coopération en matière d'armement) a notifié, mercredi, à Naval Group et aux Chantiers de l'Atlantique un contrat de 1,7 milliard d'euros pour quatre pétroliers ravitailleurs au profit de la Marine nationale, dans le cadre du programme FLOTLOG. Le contrat, réalisé pour le compte de la DGA, prévoit que les deux premiers navires seront livrés à partir de 2022. Le contrat entre dans le cadre de la loi de programmation militaire 2019-2025. Thales fait également partie du programme. Cette commande a pour objectif de fournir à la Marine nationale les moyens navals pour déployer simultanément un groupe aéronaval et un ou deux groupes navals, tout en garantissant la posture de dissuasion.

    01 Février 19 - Les Echos
    Sécurité

    Sécurité

    Cyber-attaque : que doit faire une entreprise lorsqu'elle est attaquée

    En matière de cyber-attaque, François Malan, vice-président de l'Amrae (Association pour le management des risques et des assurances de l'entreprise), estime que "nul n'est à l'abri". Si les pare-feu arrêtent des centaines d'attaques et de mails malveillants chaque jour, il rappelle dans une interview que "ces attaques sont protéiformes : vol de données commerciales, personnelles ou industrielles, destruction de fichiers, demandes de rançons pour des données (...)". Concernant les parades ou les procédures à respecter, François Malan estime que la première chose "est d'activer la cellule de crise, si on en a formé une". Ensuite, il s'agit de signaler l'attaque aux autorités. Selon lui, l'Anssi a des capacités pour aider à enquêter et reconstruire. Si des données ont fuité, il faut prévenir la CNIL et les propriétaires de ces données, comme l'impose le récent règlement européen sur la protection des données (RGPD).

    01 Février 19 - L'Opinion
    Aviation commerciale

    Aviation commerciale

    EasyJet deuxième opérateur court et moyen-courrier des aéroports franciliens

    EasyJet vient de fêter le cap des 90 millions de passagers transportés de et vers Paris depuis son arrivée sur les aéroports de la capitale, en mai 2002. En l'espace de 17 ans, la compagnie britannique est devenue le deuxième opérateur court et moyen-courrier sur les aéroports d'Orly et de Roissy. Aujourd'hui, elle y propose un réseau de 65 lignes : 19 à Orly et 46 à Roissy. La compagnie a, par ailleurs, ouvert une base à Orly en 2003 et une autre à Roissy en 2008. Aujourd'hui, ces deux bases comptent 15 Airbus et 700 salariés.

    01 Février 19 - air-journal.fr
    Economie - Conjoncture

    Economie - Conjoncture

    Brexit : la France s'inspire du plan d'urgence défini par la Commission Européenne

    En prévision d'un Brexit sans accord, l'Etat français s'aligne sur le plan d'urgence de la Commission Européenne et prévoit d'adopter 5 ordonnances d'ici quelques jours dont deux concernent le transport. La première concerne les infrastructures nécessaires à mettre en place pour le rétablissement des contrôles aux frontières ; 50 millions d'euros et le recrutement de 600 agents publics supplémentaires sont prévus. La deuxième vise à autoriser les entreprises établies au Royaume-Uni à continuer d'opérer des prestations de transport en France. Les autres ordonnances couvrent différents sujets dont le transfert des matériels de défense entre le Royaume-Uni et le continent européen. Dans le domaine aérien, la France s'inspire du plan d'urgence de Bruxelles qui vise à éviter l'interruption du trafic entre l'UE et le Royaume-Uni par une "connectivité de base", sans conférer les avantages du ciel unique européen. Sous réserve de réciprocité, les services aériens seraient garantis pendant 12 mois après le 29 mars et la validité des licences serait prolongée de 9 mois.

    01 Février 19 - lantenne.com
    Environnement & Développement durable

    Environnement & Développement durable

    Le CNES s'allie à l'Institut VEDECOM pour coopérer sur le véhicule autonome

    Le CNES et VEDECOM, un Institut dédié à la mobilité, ont signé il y a quelques jours un accord de partenariat dont l'ambition est de mettre en synergie les missions et les compétences des deux organismes dans leurs domaines d'excellence respectifs. Ils souhaitent notamment coopérer dans le domaine du véhicule autonome. Le CNES participe d'ores et déjà au développement d'une plate-forme technologique générique dont l'objectif est de fournir le support et l'expertise nécessaires aux industriels pour réaliser la fonction critique de localisation et de navigation, via Galileo. "Le véhicule autonome est sans conteste l'un des principaux défis à relever dans les années à venir", explique Jean-Yves Le Gall, président de l'agence spatiale. VEDECOM, mis en place en 2014 dans le cadre du Programme d'Investissements d'Avenir, regroupe notamment des constructeurs et des équipementiers automobiles, français et européens.

    01 Février 19 - aeromorning.com
    A la une des médias sociaux

    A la une des médias sociaux

    Le 27ème Salon des formations et métiers aéronautiques se tiendra ce week-end au Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget

          

    31 Janvier 19 - En savoir plus : cliquez sur l'image