Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 04 février 2019
  •  

    Industrie

    Industrie

    Airbus: le groupe IAG disposé à commander davantage d'A380

    Airbus a annoncé en fin de semaine qu'il avait engagé des discussions avec la compagnie Emirates au sujet de l'A380. Cette compagnie, qui exploite le plus d'A380 dans le monde, a passé commande de 20 A380 assortis de 16 options. Par ailleurs, jeudi dernier, Willie Walsh, PDG du groupe IAG, a confirmé son intérêt pour le quadriréacteur : "nous avons dit à Airbus que nous serions disposés à en commander davantage".  Enfin, selon l'avionneur, les compagnies chinoises pourraient avoir l'usage d'une soixantaine d'A380. Au 31 décembre 2018, 234 A380 ont été livrés pour un total de 324 commandes à ce jour. Emirates représente, à elle seule, 162 commandes et doit encore recevoir 53 appareils.

    04 Février 19 - Les Echos - air-cosmos.com
    Safran : le programme LEAP a généré de multiples recrutements dans toutes les spécialités

    Pour produire le moteur LEAP, lancé en 2008, Safran a renforcé ses salariés, passant notamment de 2 500 à 3 500 salariés sur le site d'Evry-Corbeil. Le pic du recrutement a été atteint en 2013 avec 1 400 embauches sur l'ensemble de l'Hexagone pour cette seule année. Afin de tenir son objectif de livraisons de 2 000 moteurs par an en 2020, le groupe a recruté des ingénieurs pour ses bureaux d'études et de méthodes mais aussi des personnes aux "achats" des usineurs, des chaudronniers, des forgerons et des assembleurs. "Beaucoup ont été embauchés à leur sortie d'école", explique Patrice Caillard, directeur du site d'Evry-Corbeil, sachant qu'aux 3 500 personnes en CDI, il faut également ajouter 150 intérimaires, 350 sous-traitants et 170 apprentis.

    04 Février 19 - Le Parisien
    ONERA : Bruno Sainjon, PDG, explique comment l'Organisme mise sur l'avenir

    "Le succès des programmes d'aujourd'hui, c'est la réussite des technologies d'hier", explique Bruno Sainjon, PDG de l'ONERA. Si on oubliait de préparer le terrain, on découvrirait au bout d'un moment que l'on n'a plus de technologie". Pour illustrer ce processus, le dirigeant évoque la pale du H 160, d'Airbus Helicopters : il y a 25 ans, les spécialistes de l'aérodynamique de l'ONERA ont émis l'idée d'une pale qui réduirait considérablement le bruit de l'hélicoptère sans dégrader ses performances. Aujourd'hui, on est arrivé à un "objet technologique totalement innovant qui est aujourd'hui breveté et qui permet de diminuer de 50% le bruit du H 160 par rapport à la concurrence", précise Bruno Sainjon, à la tête de l'ONERA depuis 2014. Récemment, l'organisme s'est vu attribuer 160 millions d'euros pour le regroupement de ses emprises sur le site de Saclay et 47 millions d'euros, via un prêt de la Banque Européenne d'Investissement (BEI), pour moderniser ses grandes souffleries.

    04 Février 19 - Le Figaro
    Défense

    Défense

    Les Etats-Unis ont cessé de respecter le traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire signé en 1987

    Les Etats-Unis ont annoncé cesser de respecter, à compter du 2 février 2019, le traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) signé en 1987 par Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev. Les Etats-Unis accusent la Russie de violer les dispositions d'un texte bilatéral visant à l'élimination de tous les missiles de croisière et missiles balistiques lancés depuis le sol et ayant une portée comprise entre 500 et 5 500 kilomètres. Selon le Pentagone, Moscou disposerait d'un missile en mesure de frapper les villes européennes. Moscou affirme pour sa part que ce missile a une portée de 480 kilomètres. Le traité prévoit cependant une clause de retrait de 6 mois avant l'entrée en vigueur de la décision. Une réunion des ministres de la défense de l'OTAN est prévue les 13 et 14 février. La décision américaine pourrait également être provoquée par la Chine : celle-ci développe en effet des armements, tels que ceux interdits par le traité FNI.

    04 Février 19 - Le Monde
    Espace

    Espace

    Bruxelles appelle à une "approche européenne du New Space"

    La onzième conférence annuelle sur la stratégie spatiale européenne s'est tenue il y a quelques jours à Bruxelles, en présence d'un millier de personnes. La commissaire européenne Elzbieta Bienkowska, en charge depuis 2014, du marché intérieur, de l'industrie, de l'entrepreneuriat et des PME, estime qu'une "course" est en train de se jouer autour des infrastructures orbitales, essentielles pour les télécommunications, le transfert des données, l'internet des objets et le haut débit. Pour elle, l'Europe doit être présente dans ces infrastructures et rappelle : "Nous avons besoin d'un Google spatial européen". Par ailleurs, la commissaire a encouragé "une approche européenne du New Space" et appelle à un "changement d'état d'esprit du secteur spatial en Europe, mais aussi du reste de l'économie". Elle a, au passage, annoncé qu'elle lançait un fonds spatial en tant qu'initiative pilote avec la Banque européenne d'investissement (BEI). Ce fonds mobilisera jusqu'à 300 millions d'euros d'investissements publics et privés qui serviront à soutenir de jeunes entreprises et des PME spatiales à travers l'Europe. (Lire à ce sujet le dossier qu'Air & Cosmos consacre au spatial européen dans son dernier numéro).

    04 Février 19 - Air&Cosmos
    Lune : de multiples missions, notamment européennes, se préparent à s'y poser

    Toutes les puissances spatiales s'intéressent à la Lune. La dernière en date à s'être exprimée à ce sujet est l'Europe. L'ESA a en effet missionné ArianeGroup pour étudier le lancement, à petit prix, avant 2025 d'un atterrisseur sur la Lune. En fait, l'étape lunaire est incontournable pour atteindre Mars à l'horizon 2050 : "c'est une base arrière parfaite, le marche-pied idéal pour y installer hommes, fusées, matériel à destination de Mars ou d'autres planètes", rappelle Francis Rocard, astrophysicien au CNES. Alina, atterrisseur lunaire européen, pourrait explorer le pôle Sud de la Lune en 2023. La NASA va construire de son côté une nouvelle station spatiale, la Lunar Orbital Platform Gateway, à partir de 2022. Airbus et Thales espèrent fournir des éléments importants de cette station. Enfin, la Chine, compte poser en 2020, vers le pôle Sud de la Lune, Chang'e 6, un petit atterrisseur accompagné de son rover.

    04 Février 19 - Le Parisien
    Sécurité

    Sécurité

    L'Académie de l'Air et de l'Espace se penche sur les cybermenaces visant le transport aérien

    L'Académie de l'Air et de l'Espace publie un dossier consacré aux cybermenaces visant le transport aérien, qu'elles portent sur la sécurité des vols, sur le blocage des liaisons aériennes ou sur le détournement de données personnelles. Une douzaine de membres de l'Académie a participé à cet ouvrage qui énumère les risques potentiels et qui offre des perspectives de prévention des menaces afin de réduire la vulnérabilité des systèmes actuels et futurs aux intrusions malveillantes.

    04 Février 19 - aerobuzz.fr
    Aviation commerciale

    Aviation commerciale

    La hausse du trafic aérien à Orly et Roissy dope l'emploi dans tous les secteurs

    La hausse constante du trafic aérien a d'évidentes répercussions sur les besoins en recrutement. Cela se confirme notamment à Roissy et à Orly. Selon Marc Deman, directeur adjoint du GIP emploi Roissy, tous les secteurs recrutent mais ils peinent à trouver des candidats avec les compétences attendues. Chez Air France Industrie, on compte recruter 400 personnes pour Roissy et Orly en 2019. Dans les compagnies aériennes, les besoins sont aussi importants, tout comme dans les boutiques d'aéroports. Lagardère Travel Retail qui exploite 90% des boutiques de Roissy prévoit 700 recrutements par an dont environ 200 CDD. Enfin, outre les métiers de l'hôtellerie, ceux liés à la sécurité se développent en raison de l'augmentation et du renforcement des normes. A Orly, Hub Safe recrute près de 600 personnes par an, principalement des CDD saisonniers. ICTS en embauche 400 pour la saison et 200 de plus pour les autres aéroports.

    04 Février 19 - Le Parisien Emploi
    HOP ! devient Air France Hop et compte atteindre l'équilibre financier à terme

    Après avoir décidé de réintégrer la compagnie Joon au sein d'Air France, Benjamin Smith, directeur régional d'Air France-KLM, a annoncé que la compagnie régionale HOP ! disposerait d'une nouvelle identité : Air France HOP. Pour le dirigeant, il s'agit d'"accroître la lisibilité et la cohérence globale de l'offre du groupe Air France-KLM". Ce changement de marque s'inscrit également dans la restructuration en cours de la filiale régionale qui a pour objectif de renouer avec la croissance et l'équilibre financier (83 millions d'euros de pertes en 2018). La compagnie s'est notamment engagée à réduire ses coûts de 15 à 20% d'ici à 2020. Alors que sa flotte est passée de 82 appareils au moment de la fusion à 54 l'été dernier, elle est remontée à 59 appareils cet hiver et vise 64 appareils à l'horizon 2020.

    04 Février 19 - Les Echos
    Aéroport de Toulouse-Blagnac : les candidats à la succession de Casil ont jusqu'à mercredi pour déposer leurs offres

    Le groupe chinois Casil (China Airport Synergy Investment Limited) vient de mettre en vente les 49,9% qu'il détient dans l'aéroport de Toulouse-Blagnac. Il a mandaté la banque Lazard pour trouver un repreneur. Les candidats ont jusqu'au 6 février pour remettre une offre indicative. Parmi eux figurent Vinci et Eiffage. Le Figaro estime que deux fonds d'infrastructures devraient également se positionner pour la reprise de l'aéroport, tout comme Edeis, groupe qui gère une quinzaine d'aéroports secondaires en France. Jean-Luc Schnoebelen, patron de ce petit groupe, a précisé : "nous serons candidats en fédérant des acteurs locaux". Au total, le nombre de candidats serait d'une dizaine.

    04 Février 19 - Le Figaro - Le Monde
    Brexit : Iberia veut continuer à voler comme compagnie européenne

    Alors que le Brexit se rapproche, la compagnie Iberia, détenue par le groupe britannique Iberia, prépare les ajustements de structure nécessaires afin d'établir un "certificat d'espagnolité" qui lui permettrait de continuer de voler comme compagnie européenne. Pour y parvenir, la norme communautaire exige en effet que plus de 50% de sa propriété ou de sa structure de contrôle reposent sur des Etats membres de l'UE ou sur des entreprises nationales. Si tel n'est pas le cas, la Commission européenne a prévenu que la licence ne sera plus valide. Bruxelles vient de donner un sursis de 7 mois à IAG pour trouver la solution et revoir la structure du capital d'Iberia.

    04 Février 19 - Les Echos
    Economie - Conjoncture

    Economie - Conjoncture

    Edouard Philippe annonce une loi de programmation pluriannuelle pour la Recherche en 2021

    Edouard Philippe, Premier ministre, a annoncé vendredi à Paris, une loi de programmation pluriannuelle pour la Recherche en 2021. Cet instrument, qui existe pour la Défense, vise à planifier sur au moins 3 ans les dépenses et les ressources humaines dans la recherche, afin d'éviter les à-coups budgétaires. La future loi sera discutée en 2020 pour une application en 2021 et reposera sur 3 piliers, le financement, l'attractivité des carrières et la compétitivité, avec notamment les recherches partenariales publiques-privées. 3 groupes de travail seront chargés jusqu'en juillet de la réflexion en amont de la rédaction de cette loi.

    04 Février 19 - Le Monde - aeromorning.com (01/02)
    A la une des médias sociaux

    A la une des médias sociaux

    Brexit dur : la Commission Européenne adopte des mesures d'urgence

          

    04 Février 19 - En savoir plus : cliquez sur l'image