Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 08 février 2019
  •  

    Industrie

    Industrie

    Dassault Aviation : DRAL livre la première pointe avant de Falcon 2000

    La première pointe avant de Falcon 2000 produite par Dassault Reliance Aerospace Limited (DRAL) dans son usine de Mihan, à Nagpur, est prête à être livrée à Dassault Aviation. Elle sera prochainement acheminée à l'usine d'assemblage final des Falcon de Dassault Aviation en France. Auparavant, elle sera exposée sur le stand de l'avionneur lors du salon AeroIndia qui se tiendra à Bengalore du 20 au 24 février prochain. Cette opération marque une nouvelle étape dans l'implantation de l'industriel en Inde et dans sa volonté d'investir durablement dans ce pays pour honorer son engagement envers la politique nationale du "Make in India". La création de DRAL a été formellement actée en février 2017. La première pierre du hangar principal a été posée en octobre suivant avec l'ambition de créer un "écosystème" d'entreprises indiennes intégrées à la supply chain de la "Team Rafale", composée de Dassault Aviation, Thales et  Safran. L'ambition de Dassault Aviation est que cet écosystème industriel national dans le domaine aérospatial "réponde aux plus hauts standards en la matière" et qu'il "érige l'Inde au rang de référence internationale sur le marché mondial de l'aérospatial".

    07 Février 19 - journal-aviation.com
    Lisi Aerospace, fleuron du groupe Viellard Migeon & Cie (VMC) : ses produits sont présents dans tous les avions

    Emmanuel Viellard est président de la holding Viellard Migeon & Cie, qui contrôle notamment Lisi  Aerospace. Celle-ci, qui réalise 1,6 milliard d'euros de chiffre d'affaires, produit vis, rivets, attaches en titane ou en aciers spéciaux, autant de produits critiques comme l'accroche des réacteurs d'Ariane. Les deux tiers de la production de Lisi concernent l'aéronautique : "Un avion c'est un Meccano qui réunit plusieurs millions de pièces, explique Emmanuel Vieillard, qui dirige également cette entreprise. Ce qui fait beaucoup de fixations. Pas un ne vole sans nos produits". Le Point présente ce groupe qui compte plusieurs usines sur le territoire de Belfort et dont les origines remontent à 1786.

    07 Février 19 - Le Point
    Le groupe SOPEMEA acquiert AEMC

    Sopemea, filiale d'Apave, spécialisée dans l'accompagnement à la qualification et les essais, vient d'annoncer l'acquisition d'Assistance Electromagnétique Conseil (AEMC), un acteur dans le domaine de la Compatibilité électromagnétique. Avec cette acquisition, cette société renforce son offre d'essais en Compatibilité électromagnétique et enrichit son offre de formation.

    07 Février 19 - électroniques.biz
    Assystem Technologies se rebaptise "Expleo"

    Le groupe Assystem Technologies devient "Expleo". 18 mois après avoir repris les opérations de la division Global Product Solutions d'Assystem SA et suite à une série d'acquisitions réalisées en 2018 dont celle de SQS, le groupe a donc décidé ce changement de marque. Expleo compte aujourd'hui 15 000 collaborateurs dans 25 pays et son organisation opérationnelle conjugue ancrage local et accès à des centres d'excellence internationaux. Le groupe dit avoir pour ambition de poursuivre sa croissance à la fois de manière organique et par acquisitions : il prévoit de se renforcer notamment en Allemagne, en Amérique du Nord et en Inde où il devrait doubler de taille pour employer 5 000 personnes.

    08 Février 19 - aerocontact.com
    Liebherr- Aerospace recrute 150 personnes

    Liebherr-Aerospace lance une campagne de recrutement pour ses sites de Toulouse et Campsas portant sur 150 personnes, dont plus de 100 créations de postes. Le sous-traitant aéronautique de rang 1 emploie plus de 1 400 salariés sur les deux sites concernés. Les profils recherchés vont du CAP au doctorat pour tous les métiers de l'entreprise. Le groupe organisera le 21 février prochain un "job dating" au musée Aeroscopia de Blagnac. Ce plan de recrutement va de pair avec un plan d'investissement dans la recherche et le développement. 

    07 Février 19 - La Tribune
    9 février 1969 : le Boeing 747 fête cette semaine son cinquantenaire

    Le Boeing 747 fête cette semaine ses cinquante ans. Le 9 février 1969, le quadriréacteur décollait pour la toute première fois depuis les installations de Paine Field. A l'époque, l'appareil se révélait deux fois et demi plus gros que tout autre avion commercial. Au total, le 747 a été livré, toutes variantes confondues, à 1 548 exemplaires. Depuis le départ, l'appareil n'a cessé d'évoluer : version cargo, version SR (Short Range) pour le marché japonais, version à masse accrue (-100B, puis -200), version SP (Special Performance), jusqu'à la série -400 qui a connu le plus grand succès (694 exemplaires). 

    07 Février 19 - journal-aviation.com
    Défense

    Défense

    FAS : un Rafale B met en oeuvre un missile ASMPA lors d'un exercice complet

    Les Forces Aériennes Stratégiques (FAS) ont réalisé un exercice complet de mise en oeuvre du missile ASMPA afin de démontrer un nouvelle fois leurs capacités. A cette fin, un Rafale B  a décollé de la base de Saint Dizier en début de semaine pour un exercice simulant une mission de dissuasion nucléaire. L'appareil équipé d'un missile ASMPA sans charge nucléaire a réalisé une mission de 11 heures comprenant des vols en haute altitude, des ravitaillements en col sur C-135 et A330 MRTT Phenix, de pénétration à basse altitude dans des zones "hautement défendues" par des systèmes sol air et des chasseurs adverses et des phases de suivi de terrain. A l'issue de cette mission, l'équipage a tiré son missile sur la zone d'essais du centre DGA Essais de missiles, à Biscarosse. Toute l'année, les équipages et les techniciens des FAS s'entraînent à la mission de dissuasion nucléaire et, deux fois par an, un grand exercice de synthèse, dénommé "Poker", est organisé, mobilisant les moyens de l'ensemble de l'armée de l'Air.

    07 Février 19 - air&Cosmos
    Armée de l'Air : le Cosmos surveille en permanence l'espace, notamment grâce au Grand réseau développé par l'ONERA

    Le Cosmos (Centre opérationnel de surveillance militaire des objets spatiaux), installé près de Lyon au Mont Verdun, abrite les opérations les plus sensibles de l'armée de l'Air. Il s'appuie notamment sur Graves, le Grand réseau adapté à la veille spatiale, système de détection des satellites développé par l'ONERA, opérationnel depuis 2005 et mis en oeuvre par l'armée de l'Air. Ce réseau donne à la France une certaine autonomie stratégique. Il permet de voir ce qui tourne autour de la Terre et d'entretenir un catalogue des objets pour les reconnaître lors de leur passage suivant et prévoir leur trajectoire pour éviter d'éventuelles collisions (le Cosmos lance environ deux alertes par mois). La mise à niveau de Graves doit avoir lieu dans les années à venir et un nouveau système devrait être mis en service vers 2025-2030. Enfin, le Cosmos est également chargé de fournir aux armées une météo de l'espace. Le général Jean-Christophe Zimmermann, commandant de la défense aérienne et des opérations aériennes explique, dans une interview, les raisons de surveiller l'espace : "nous quittons la logique historique  de "spatial de défense" pour entrer dans l'ère de la défense  spatiale. L'enjeu est de conserver notre liberté d'appréciation, d'accès et d'action à l'espace".

    07 Février 19 - Le Point
    Espace

    Espace

    ArianeGroup : le démonstrateur Prometheus réussit sa revue de définition

    Le démonstrateur de moteur européen à très bas coût Prometheus vient de franchir une étape décisive : sa revue de définition démarrée en novembre s'est achevée le 1er février avec succès. Elle a été menée par des équipes d'ArianeGroup et de l'ESA appuyées par des équipes du CNES et du DLR allemand sur les sites de Vernon et d'Ottobrunn. La prochaine grande étape du programme sera la revue de définition réalisable, MMR, qui doit permettre la mise en production de deux démonstrateurs au premier semestre 2019 qui devront subir leurs premiers essais au banc en 2020. 

    07 Février 19 - air-cosmos.com
    Aviation commerciale

    Aviation commerciale

    ADP : le Sénat s'oppose à la privatisation du groupe aéroportuaire

    Une très large majorité de sénateurs (246 contre 78) s'est prononcée mardi soir contre le projet de privatisation du groupe aéroportuaire ADP, dans le cadre de la loi Pacte sur les entreprises. Ils ont en effet argué du caractère stratégique du groupe et de sa bonne santé pour supprimer l'article relatif à sa privatisation. "Nous parlons de notre principale frontière", a expliqué le sénateur David Assouline (PS), et son collègue Michel Vaspart (LR) a jugé pour sa part, "étonnant de vendre au privé ce qui rapporte à l'Etat", se disant "opposé à la privatisation d'un monopole". Ce sera donc l'Assemblée qui sera appelée à trancher ce dossier.

    07 Février 19 - Les Echos - Challenges - L'Humanité
    Economie - Conjoncture

    Economie - Conjoncture

    PME : de nouvelles obligations en matière de crédit impôt recherche

    Les PME vont voir en 2019 leurs obligations renforcées en matière de crédit impôt recherche. Désormais, les entreprises qui exposent plus de 2 millions d'euros de dépenses de recherche doivent transmettre un nouvel état comprenant des informations très détaillées, comme la localisation des moyens en R&D, les prestataires, les moyens matériels et humains mobilisés ou l'avancement des travaux en cours. Auparavant, seules les sociétés qui engageaient plus de 100 millions d'euros étaient concernées par cette mesure. La déclaration des dépenses éligibles au crédit d'impôt recherche devra être faite en mai 2019.

    07 Février 19 - Les Echos
    Commerce extérieur : la facture énergétique s'est alourdie en 2018

    D'après les Douanes, la France a importé 59,9 milliards d'euros de biens de plus qu'elle n'en a exporté en 2018 (551 milliards d'importations contre 491 milliards d'exportations). Ce déficit est notamment dû à l'alourdissement de la facture énergétique. Hors énergie, le déficit extérieur des biens est passé de 36,2 milliards à 32,5 milliards d'euros. Certains secteurs ont participé activement à la croissance des exportations l'an dernier : c'est d'abord le cas de l'aéronautique avec des livraisons record d'Airbus. Sur le plan géographique, c'est avec le Royaume-Uni que la France enregistre son excédent le plus important, de l'ordre de 12 milliards d'euros. Elle affiche également désormais un excédent commercial avec les Etats-Unis.

    08 Février 19 - Le Monde - Les Echos - La Tribune
    A la une des médias sociaux

    A la une des médias sociaux

    Classement des écoles d'ingénieurs de l'Usine Nouvelle : ISAE-SUPAERO se classe en 6ème position

        

    07 Février 19 - En savoir plus : cliquez sur l'image