Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 03 avril 2019
  •  

    Industrie

    Industrie

    Le "nouveau Thales" pèse 19 milliards d'euros et compte 80 000 collaborateurs dans le monde

    "Une journée historique pour le groupe", a estimé Patrice Caine, PDG de Thales, mardi en annonçant le bouclage de l'acquisition de Gemalto (voir notre synthèse d'hier). Désormais, s'ouvre la page de l'intégration qui prendra des années. "C'est le commencement d'une nouvelle aventure technologique, industrielle et humaine", a souligné le dirigeant. Le "nouveau Thales" pèse 19 milliards d'euros de chiffre d'affaires et compte 80 000 salariés dans le monde, dont 28 000 dans la recherche et le développement. Avec Gemalto, le groupe adopte un profil plus commercial avec désormais 60% de son chiffre d'affaires réalisés dans le civil et 40% dans le militaire, contre un quasi équilibre auparavant.

    03 Avril 19 - Le Figaro - Le Journal du Dimanche
    Aircraft Interiors : Airbus réunit GateGroup, Recaro et Stelia Aerospace dans sa plateforme de "cabine connectée"

    Airbus a présenté au Salon Aircraft Interiors une plateforme de "cabine connectée" faisant intervenir la technologie de l'IoT ("Internet of Things" ou internet des Objets). Pour lancer cette plateforme, le groupe a officialisé un triple partenariat avec GateGroup (pour les galleys), Recaro (pour les sièges de la classe éco) et Stelia Aerospace (pour les sièges business). La plateforme digitale permet d'interconnecter les principaux composants d'une cabine d'avion. air-cosmos.com détaille les caractéristiques et les avantages de cette cabine connectée qui sera d'abord disponible sur la flotte d'A320. Par ailleurs, Airbus présente au Salon les nouveaux sièges business qui équiperont l'A321LR. Enfin, l'avionneur a annoncé qu'American Airlines serait le client de lancement des "Airspace XL bins", des coffres à bagages de grande capacité pour sa flotte d'Airbus A321neo. Un tel coffre peut accueillir un bagage de 61cm X 40,6cm X 25,4cm. De tels coffres équipent déjà le premier d'une centaine d'A321neo qui doivent progressivement entrer dans la flotte d'American Airlines (le premier vol a eu lieu hier entre Phénix et Orlando).

    03 Avril 19 - air-cosmos.com
    La société Crouzet acquiert plusieurs activités de la société Garos

    La société Crouzet a acquis les activités capteurs, électronique et instrumentation de la société Garos, basée à Nantes, leader en France de la conception et fabrication de capteurs de force sur mesure. Ce rapprochement donne à la société Crouzet l'opportunité d'enrichir sa gamme de capteurs dédiés aux applications en environnements sévères. Cette acquisition s'inscrit dans la stratégie de croissance de Crouzet qui recherche des entreprises maîtrisant la conception, la production et la vente de composants mécatroniques pour environnements sévères.

    03 Avril 19 - fusacq.com
    Latécoère : l'américain Searchlight Capital acquiert 26% du capital de l'équipementier

    La société Searchlight Capital a conclu un accord pour racheter les 26% du capital de Latécoère que détiennent Apollo, Monarch et CVI Partners, à hauteur de 106,8 millions de dollars. A ce sujet, Yannick Assouad, directrice générale de l'équipementier, précise : "Latécoère doit franchir une étape de consolidation sur le métier de l'aérostructure qui est trop fragmenté. Cela peut se faire par acquisition ou par intégration d'entreprises et Searchlight est prêt à l'envisager en faisant appel au capital ou à la dette".

    03 Avril 19 - Les Echos
    Ametra : l'implantation en Inde va permettre au groupe de toucher un maximum de marchés

    Le groupe Ametra s'est implanté en février 2018 à Hyderabad, en Inde, via une joint-venture avec l'entreprise locale Nucon Aerospace. Pour Anne-Charlotte Fredenucci, qui dirige le groupe, cette implantation "est un tournant stratégique pour l'entreprise. Etre indien à 51% va nous permettre de toucher un maximum de marchés". D'ici 3 à 5 ans, cette stratégie pourrait générer 15 millions d'euros supplémentaires à Ametra. "Surtout, cela va consolider notre positionnement d'ingénieriste-intégrateur auprès des acteurs de la défense et de l'aéronautique". Pour la dirigeante, "si on n'était pas en Inde, on perdrait systématiquement 25% à 30% de chiffre d'affaires en France et en Tunisie", où le groupe est également implanté.

    03 Avril 19 - La Tribune
    Collins Aerospace va construire à Figeac un centre d'excellence pour hélices

    Collins Aerospace va construire un nouveau centre d'excellence pour hélices sur son site Ratier à Figeac. Le bâtiment de 3 000 m2 inclura les capacités de conception, d'ingénierie, de test, de fabrication et de maintenance, permettant à l'industriel de développer la prochaine génération d'hélices. Il compte notamment développer de nouveaux systèmes pour les futurs avions turbopropulseurs ainsi que des technologies disruptives pour les avions de nouvelle génération.

    03 Avril 19 -
    Accident de l'Airbus d'Egypt' Air en 2016 : les conclusions du rapport d'expertise sont rendues publiques

    Le rapport d'expertise de l'accident de l'Airbus A320 de la compagnie Egypt' Air qui était tombé dans la Méditerranée le 19 mai 2016, met en évidence que l'appareil "aurait dû faire l'objet de vérifications lors des 4 précédents vols et n'aurait pas dû quitter Le Caire après l'enchaînement des défauts récurrents mais non signalés par les équipages successifs". Le Parisien revient sur les différentes alertes apparues la veille mais qui n'ont pas l'objet de signalement. En examinant les données Acars à partir du 1er mai, les enquêteurs ont constaté qu'un problème électrique avait généré des alertes sur 29 vols et qu'un problème sur la valve du moteur avait généré des alertes sur 51 vols.

    03 Avril 19 - Le Parisien
    Défense

    Défense

    L'OTAN fête son 70ème anniversaire

    L'OTAN fête ses 70 ans d'existence et cet anniversaire est marqué par la réception, à Washington, de Jens Stoltenberg, son secrétaire général, qui rencontrera Donald Trump avant de s'exprimer devant les deux chambres du Congrès américain. Puis, il présidera un sommet des 29 ministres des Affaires étrangères de l'Alliance jusqu'à jeudi. La presse revient sur l'histoire de l'organisation et sur sa situation actuelle, notamment financière. Désormais, sept pays consacrent 2% de leur PIB à la défense, contre trois en 2014, et vingt-quatre des vingt-neuf ont augmenté leurs dépenses militaires, ajoutant 41 milliards au pot commun depuis 2016. La majorité est sur la trajectoire des 2% en 2024, à l'exception notable de l'Allemagne. Le Figaro revient précisément sur la situation de l'Allemagne qui a consacré 1,37% de son PIB à la défense en 2019.

    03 Avril 19 - Le Figaro - Financial Times
    Espace

    Espace

    Spatial : plus de 70 start-up européennes multiplient les projets et lèvent des fonds pour les réaliser

    L'écosysystème des start-up du spatial est en pleine effervescence en Europe, au moment où se tient à Paris le colloque "Perspectives spatiales" En effet, les projets se multiplient et les levées de fonds s'accélèrent. Ainsi, la société belge Aerospacelab a annoncé hier la levée de 11 millions d'euros pour développer sa constellation de satellites à haute résolution. Le fonds XAnge a recensé en Europe plusieurs projets de constellation d'observation et évalué près de 70 start-up dans le spatial en Europe. Pour l'heure, les levées de fonds représentent quelque dizaines de millions d'euros. Ainsi, Syntony vient de lever 6 millions d'euros.

    03 Avril 19 - Les Echos
    La Nasa fustige l'essai de missiles antisatellites réalisé par l'Inde

    Jim Bridenstine, l'administrateur de la NASA, s'est élevé, lundi, contre l'essai de missiles antisatellites de l'Inde qui a créé, selon lui, au moins 400 débris orbitaux mettant en danger la Station Spatiale Internationale et ses occupants. Selon lui, seulement 60 débris sont assez gros pour être suivis. 24 d'entre eux sont passés au-dessus de l'apogée de l'ISS : "c'est une chose terrible, terrible, de créer un évènement qui envoie des débris à un apogée qui passe au-dessus de la Station Spatiale Internationale" a-t-il expliqué. Ce genre d'activité n'est pas compatible avec l'avenir des vols spatiaux habités". Estimant que le test indien avait augmenté le risque que de petits débris frappent l'ISS de 44% au cours des 10 jours qui suivent immédiatement le tir, il a ajouté : "il n'est pas acceptable que nous laissions créer des champs de débris orbitaux qui mettent notre peuple en danger".

    03 Avril 19 - CNN - Le Monde
    Aviation commerciale

    Aviation commerciale

    Air France : Anne Rigail, directrice générale, prépare un plan d'actions pour l'automne

    Anne Rigail, la nouvelle directrice générale d'Air France, prépare un plan d'actions qui doit se concrétiser à l'automne. L'objectif est que la compagnie devienne aussi performante que ses concurrentes et partenaires, dont KLM. "Pour financer nos achats d'avions et les investissements à venir, nous devons améliorer notre marge, explique la dirigeante nommée il y a 3 mois. C'est également nécessaire pour nous mettre à l'abri d'un retournement du marché". Trois grands chantiers se profilent : la simplification des procédures pour faire d'Air France "une entreprise plus agile", la réduction des coûts de structures et le retour à l'équilibre du marché domestique (en perte de 185 millions d'euros en 2018). Parmi les priorités de la dirigeante figurent également la ponctualité et la rénovation des cabines.

    03 Avril 19 - Le Figaro - Les Echos
    Aéroports de Paris prévoit d'investir 6 milliards d'euros entre 2021 et 2025.

    Aéroports de Paris prévoit d'investir 6 milliards d'euros sur la période 2021-2025. En effet, le groupe vient de publier le dossier public de consultation pour le contrat de régulation économique de cette période et qu'il doit signer l'an prochain avec l'Etat. Pour les financer, ADP prévoit notamment une hausse des redevances de 1,35% (hors inflation). La publication par ADP du dossier public de consultation lance l'ouverture formelle du processus d'élaboration de ce 4ème contrat de régulation économique. Les précédents contrats de régulation mis en place avaient absorbé 2,5 milliards d'euros (2006-2010), 1,9 milliard d'euros (2011-2015) et 3 milliards d'euros pour le plus récent (2016-2020).

    03 Avril 19 - La Tribune
    A la une des médias sociaux

    A la une des médias sociaux

    Perspectives Spatiales 2019 : M. Trappier, président du GIFAS, rappelle que le spatial génère un CA de 4,8 Mds€ et emploie 16 000 personnes

           

    03 Avril 19 - Lire le Communiqué de presse : cliquez sur l'image