Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 03 mai 2019
  •  

    Industrie

    Industrie

    Thales : chiffre d'affaires trimestriel de 3,36 milliards d'euros et confirmation des objectifs 2019

    Thales a confirmé mardi ses objectifs pour 2019 et publié son chiffre d'affaires du premier trimestre 2019, qui s'élève à 3,36 milliards d'euros. "Le chiffre d'affaires et les prises de commandes (...) sont en ligne avec nos attentes", a commenté Patrice Caine, PDG. Le groupe a confirmé viser cette année des prises de commandes proches de 16 milliards d'euros, une croissance organique du chiffre d'affaires de 3% à 4% ainsi qu'un EBIT de 1,78 à 1,8 milliard d'euros.

    03 Mai 19 - capital.fr
    Dassault Aviation : le plan de transformation "Piloter notre avenir" passe à la vitesse supérieure cette année

    L'Usine Nouvelle revient en détail sur les perspectives de Dassault Aviation qui va quitter son site historique d'Argenteuil pour une nouvelle usine qui sera opérationnelle à Cergy-Pontoise en 2021. Ce déménagement s'insère dans le plan de transformation "Piloter notre avenir", lancé en 2016 par Eric Trappier, PDG, et qui passe à la vitesse supérieure cette année. Ce plan, qui vise notamment à améliorer les performances de l'avionneur en termes de qualité et de coûts de production, a pour priorité de moderniser et spécialiser les sites du groupe. Le magazine publie à ce sujet une carte précise des différents sites et de la réorganisation en cours, rappelant que Mérignac va prendre un "poids considérable".

    03 Mai 19 - L'Usine Nouvelle
    Dassault Aviation : l'Australie reçoit le premier Falcon 7X VIP

    L'Australie a pris livraison du premier des trois Falcon 7X à très long rayon d'action qu'elle a acquis pour son service VIP gouvernemental. Le Commonwealth d'Australie est destinataire de cet appareil alors que les deux autres, livrés dans les mois à venir, seront exploités par la Royal Australian Air Force (RAAF). Le Falcon 7X peut couvrir une distance de 5 950nm (11 000 km), ce qui permet de voler de Canberra vers n'importe quel point d'Asie sans escale ou de rejoindre par vol direct Washington ou Londres. L'Australie est un marché clef pour Dassault Aviation depuis près d'un demi-siècle : le premier avion d'affaires construit par l'avionneur, un Falcon 20, est entré en service commercial en 1967 et a servi au sein de la RAAF pendant 22 ans avant d'être remplacé par le Falcon 900. Au total, quelque 120 Falcon -dont plus de 50 7X- sont exploités par des opérateurs publics ou privés en Australie et en région Asie-Pacifique.

    03 Mai 19 - aircosmosinternational.com
    Michelin : Florent Menegaux succède à Jean-Dominique Senard dans 15 jours

    Florent Menegaux succèdera à Jean-Dominique Senard à la tête de Michelin le 17 mai prochain. A cette occasion, Les Echos Week end reviennent sur l'histoire de "Bibendum" qui fête cette année ses 130 ans, affiche un chiffre d'affaires de 22 milliards d'euros et emploie 120 000 salariés dans le monde. Le magazine cerne les spécificités de ce groupe, dont son implantation historique en Auvergne, et rappelle que Michelin a même fabriqué des avions pendant la première guerre mondiale ou contrôlé Citroën pendant près de 40 ans (de 1935 à 1974) : la 2CV est d'ailleurs née dans ses cartons.

    03 Mai 19 - Les Echos Week End
    Otonomy Aviation réorganise son capital pour s'imposer d'ici 5 à 7 ans comme leader dans son domaine

    Otonomy Aviation, leader mondial des caméras HD pour l'aviation d'affaires, réorganise son capitale avec trois fonds d'investissement, Ouest Croissance, Expanso Capital et Sofimac Régions. Avec cette opération, Guillaume Daudon, dirigeant fondateur de cette société créée en 2007, amorce une phase de consolidation avec plusieurs objectifs dont celui de devenir le leader de ce marché d'ici 5 à 7 ans. A cette fin, la société prévoit de doubler la taille de son site de production d'ici à 2020. Otonomy Aviation, implantée à Mérignac et aux Etats-Unis, est référencée équipementier de premier rang auprès des principaux avionneurs et est présente dans des centres de complétion ou des intégrateurs. 

    03 Mai 19 - fusacq.com
    Bombardier va céder ses usines de Belfast et de Casablanca

    Alain Bellemare, PDG de Bombardier, a annoncé que l'avionneur allait céder ses usines de Belfast et de Casablanca, ses deux seuls sites industriels situés hors Amérique du Nord. Le site de Belfast compte quatre usines et représente 3 600 emplois directs et 12 000 emplois indirects. C'est là que sont construites les ailes des Airbus A220 ainsi que les nacelles de leurs moteurs Pratt & Whitney. Devant ses actionnaires, Pierre Bellemare a confirmé : "clairement, nous nous désengageons de l'aviation commerciale (...). Notre avenir est dans l'aviation d'affaires et le ferroviaire".

    03 Mai 19 - Financial Times - Les Echos
    Défense

    Défense

    A400M : la France reçoit son 15ème exemplaire

    Airbus a livré à l'armée de l'Air française il y a quelques jours son 15ème A400M. L'appareil a atterri le 26 avril sur la base aérienne d'Orléans-Bricy. Il est le premier avion neuf livré directement dans un standard tactique incluant entre autres son utilisation élargie "à partir de terrains sommaires" et disposant d'une capacité d'approche autonome en toute temps des zones d'atterrissage. Les nouvelles performances opérationnelles de l'A400M permettent d'accroître, au fil des livraisons, les capacités du transport aérien militaire des forces armées. Depuis le début de l'année, trois A400M ont été mis au niveau du nouveau standard tactique et, précise Airbus, "les activités de retrofit progressent conformément au calendrier convenu avec les clients". Selon le ministère des Armées, deux nouvelles capacités viendront compléter l'A400M à l'automne : l'éjection de charges lourdes jusqu'à 16 tonnes et le ravitaillement en vol par le pont central. A ce jour, Airbus a déjà livré 75 A400M à ses divers clients sur un total commandé de 174.

    03 Mai 19 - La Tribune
    Espace

    Espace

    Airbus Defence & Space signe une convention avec une start up coopérative

    Airbus Defence and Space a signé un accord de partenariat avec TeleScop, une start up coopérative créée en 2018, installée à Montpellier et spécialisée en télédétection et cartographie. TeleScop assurera désormais la distribution des produits et services d'Airbus Defence and Space destinés aux entreprises et organisations intéressées par l'observation de la Terre par satellite. Techniquement, la start-up distribuera une gamme de produits adaptés au client : produits d'optique à très haute résolution spatiale, données radar, modèles numériques de terrain etc. Elle proposera aussi son appui dans l'utilisation de services thématiques d'Airbus, notamment dans l'agriculture de précision, la déforestation ou la cartographie des terres émergées.

    03 Mai 19 - La Tribune
    Future station spatiale en orbite lunaire : le premier élément doit être lancé en 2022

    Plusieurs groupes américains travaillent actuellement, à la demande de la Nasa, à l'élaboration de la future station spatiale en orbite lunaire, baptisée "Lunar Orbital Platform-Gateway". Cette station doit permettre à la fois le retour des Américains sur la Lune en 2024 et de contribuer à l'exploration de Mars. Ces groupes sont Lockheed Martin, Northorp Grumman, Sierra Nevada Corp., Bigelow Aerospace et Boeing qui a présenté hier son prototype. Ces groupes ne sont pas véritablement en compétition : ils devraient plutôt inspirer ensemble les orientations de la future station en termes de design et de technologies. Certains éléments de la station Gateway sont déjà en cours de construction aux Etats-Unis. L'assemblage aura lieu dans l'espace à l'aide du vaisseau Orion, du futur lanceur Space Launch System et d'autres lanceurs ou navettes d'entreprises privées. Le premier élément doit être lancé en 2022.

    03 Mai 19 - L'Usine Nouvelle
    Aviation commerciale

    Aviation commerciale

    Ryanair : hausse de trafic de 5% en avril avec 13,5 millions de passagers transportés

    Ryanair a transporté 13,5 millions de passagers en avril, représentant une hausse de 5%. Le coefficient d'occupation atteint 96%. Au total, la compagnie a exploité plus de 75 000 vols réguliers durant le mois et précise que, sur les 12 derniers mois en trafic glissant, elle a vendu 142,3 millions de billets d'avion, en hausse de 9%.

    03 Mai 19 - air-journal.fr
    Voyage en 1ère classe : les 8 raisons qui expliquent les tarifs élevés

    Plusieurs raisons expliquent la cherté des billets de 1ère classe dans l'aérien : le site business insider revient sur le sujet en mettant en avant "8 raisons" expliquant ces différences de tarifs avec les prix pratiqués en classe économique. Parmi elles, de multiples avantages et services non seulement à l'intérieur de l'avion mais également dans les aéroports (salons). Par ailleurs, l'espace proposé en 1ère classe est sans rapport avec celui proposé en économie : plusieurs compagnies proposent désormais des "suites". Etihad propose, par exemple, trois suites en première classe dont une de 3 chambres avec salon, chambre à coucher avec un grand lit et salle de bain privée avec douche. 

    03 Mai 19 - Business Insider
    Economie - Conjoncture

    Economie - Conjoncture

    Bruno Le Maire : la baisse de l'impôt sur le revenu sera financée par trois sources

    Bruno Le Maire, qui a reçu hier Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, détaille le financement de la baisse d'impôt sur le revenu de 5 milliards d'euros dans une interview. Il précise que cette baisse sera financée par trois sources : "la baisse de ces niches (fiscales), la réduction des dépenses publiques et l'augmentation du temps travaillé, avec une incitation à partir plus tard à la retraite". A propos de la baisse des niches fiscales, le ministre précise que deux principes sont déjà actés : "nous ne toucherons pas aux dispositifs qui contribuent à la compétitivité (....). Ensuite, nous supprimerons ou réduirons les niches dont l'efficacité n'est plus avérée". Selon le ministre, ce travail sera mené avec les députés de la commission des finances. Ceux-ci remettront leurs propositions fin mai dans le cadre du printemps de l'évaluation et de la préparation du budget 2020.

    03 Mai 19 - Les Echos
    A la une des médias sociaux

    A la une des médias sociaux

    La filière aéronautique, qui comptait plus de 3 700 apprentis et contrats de professionnalisation fin 2018, a pour objectif d'augmenter de 50% l'apprentissage sur les 5 ans à venir

          

    02 Mai 19 -