Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 09 mai 2019
  •  

    Industrie

    Industrie

    Satys se déploie en Asie et aux Etats-Unis

    Spécialisé dans la peinture aéronautique, l'étanchéité et la fabrication de matériels de bord, le groupe Satys souhaite se déployer notamment en Asie. L'entreprise basée à Toulouse, qui vient de gagner un nouveau contrat avec le canadien Bombardier pour le support des avions d'affaires aux Etats-Unis et à Singapour, réalise 50 % de son activité à l'export, chiffre qui doit grimper à 60 % dans cinq ans. D'ici 2022, Satys réalisera par ailleurs une croissance externe aux Etats-Unis pour se renforcer et réfléchit à un projet en Thaïlande. « Nous participerons aussi à la consolidation des équipementiers ferroviaires, explique son PDG, Christophe Cador, à La Dépêche du Midi. La diversification est indispensable pour grandir, devenir un acteur mondial afin de tenir nos positions actuelles notamment en France. Quelle que soit la croissance, notre siège sera toujours à Blagnac ». Ex-STTS, Satys est un groupe international présent dans onze pays d'Europe mais également aux Etats-Unis, au Moyen-Orient et en Asie. Il prévoit de réaliser 260 millions de chiffre d'affaires en 2019 avec 3 100 salariés dont 1 500 en France et près de 700 à Toulouse.

    09 Mai 19 - La Dépêche du Midi
    Le parcours de Christian Cornille, nouveau PDG de Mecachrome

    Après trente ans de carrière chez Airbus, Christian Cornille est désormais président de Mecachrome, l'un des principaux équipementiers français, depuis le 1er avril. « J'avais envie d'un challenge entrepreneurial », explique cet ingénieur des Arts et Métiers de 56 ans. Décrit comme « rassembleur » par Marwan Lahoud, président du Conseil de surveillance d'ACE Management et directeur général délégué à l’International, à la Stratégie et aux Affaires Publiques d'Airbus Group (ex-EADS), Christian Cornille, qui a conduit la transformation d'Aerolia en Stelia, était directeur général d'Airbus Helicopters. « Il coche toutes les cases par sa connaissance du secteur aéronautique et par ses capacités à entraîner ses collaborateurs dans une même direction », poursuit Marwan Lahoud. « Le temps n'est plus à l'incertitude mais au développement pour Mecachrome, assure Christian Cornille à La Tribune. Pour un ingénieur, l'aéronautique est passionnante à plus d'un titre. C'est le monde du défi technologique par excellence. Il est aussi merveilleux. Faire voler un objet reste en effet magique et continue à faire briller les yeux des petits garçons que nous sommes restés ». L'ancien directeur général d'Airbus Helicopters n'a pas été choisi au hasard, rappelle La Tribune : sa carrière, essentiellement passée dans le secteur aéronautique, lui donne une vraie légitimité pour relancer Mecachrome.

    09 Mai 19 - Air & Cosmos, La Tribune, Les Echos
    Icelandair envisagerait de passer au tout-Airbus

    A l'occasion de la présentation de ses résultats trimestriels, Icelandair a indiqué avoir engagé une réflexion au sujet de la modification de la stratégie établie jusqu'en 2025. La fin d'une flotte traditionnellement tout-Boeing est envisagée avec l'introduction d'Airbus A321neo pour contribuer au remplacement des 757 actuellement en service, rapporte Le Journal de l'Aviation. Icelandair prévoyait d'introduire 26 Boeing 737 MAX 8 et 9 d'ici 2025, parallèlement au retrait de quatre 757-200. Les 737 doivent donc à la fois augmenter les capacités et remplacer peu à peu les 757-200. L'une des pistes désormais envisagée par le groupe est d'intégrer à la fois ces 737 MAX et des A321neo pour accélérer le retrait des 757-200. Il va même plus loin, jusqu'à s'imaginer avec une flotte tout-Airbus.

    09 Mai 19 - Le Journal de l'Aviation
    Bombardier annonce la vente de 5 biréacteurs Learjet 75

    Le canadien Bombardier a annoncé la vente de cinq biréacteurs Learjet 75 à un client qui préfère garder l’anonymat. Le montant de la transaction est évalué à près de 69 millions de dollars. « Outils d’affaires ultimes, les avions Learjet 75 présentent des performances phares dans l’industrie et aident à générer des bénéfices directs, déclare Peter Likoray, le directeur commercial de Bombardier.

    09 Mai 19 - aerobuzz.fr, FlightGlobal
    Espace

    Espace

    Deux nominations au CNES

    Caroline Laurent sera à partir du 1er septembre 2019, directrice des systèmes orbitaux et membre du comité exécutif du CNES, qu'elle rejoindra le 1er juillet 2019. Diplômée de l’École Polytechnique et de l’École nationale supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace, Caroline Laurent est d'abord entrée à la Direction générale de l’armement (DGA) en 1987. Depuis 2014, elle était directrice de la stratégie de la DGA. De son côté, Marie-Anne Clair prendra la direction du Centre spatial guyanais de Kourou le 1er novembre 2019 tout en restant membre du comité exécutif du CNES. Elle rejoindra toutefois le CSG dès le 1er septembre 2019 afin de préparer la transition. Diplômée de l’Ecole Polytechnique Féminine et de l’Ecole spéciale des Travaux aéronautiques, Marie-Anne Clair est entrée au CNES à la direction des lanceurs en 1983. Avant de devenir directrice adjointe Lanceurs de 2013 à 2016, Marie-Anne Clair a été notamment chef de projet du spectromètre Intégral puis de la filière de microsatellites Myriade, chef du service des projets scientifiques Etudes de l’Univers et sous-directrice Ballons.« Le CNES est très heureux d’accueillir Caroline Laurent pour prendre le 1er septembre, la direction des systèmes orbitaux et de voir Marie-Anne Clair prendre le 1er novembre, la Direction du Centre spatial guyanais, a déclaré Jean-Yves Le Gall, président du CNES. Leurs parcours exceptionnels au service de notre politique spatiale, sont autant d’atouts qui vont renforcer le CNES dans sa capacité à relever les défis d’un secteur en pleine mutation ».

    09 Mai 19 - aeromorning.com, La Dépêche du Midi
    Airbus Defence and Space lance à Berlin UP42, une plateforme pour favoriser l'accès aux images satellites

    Airbus Defence and Space a officialisé lundi 6 mai le lancement à Berlin de UP42, une plate-forme destinée à démocratiser l'accès des développeurs et des start-up aux images satellites, aux données géospatiales et à des algorithmes afin de développer leurs propres services et de les vendre. « Nous adoptons dans le domaine du géospatial la même approche qu'Apple avec son Apple store : au début, il s'agissait d'une plate-forme ouverte aux développeurs, qui s'est ensuite dotée d'une place de marché, déclare François Lombard, responsable de l'activité intelligence au sein d'Airbus Defense & Space. Nous nous rémunérerons via la mise à disposition de la boîte à outils et une redevance perçue sur les ventes de produits et services de nos futurs partenaires ». 

    09 Mai 19 - Les Echos
    La Comex se lance dans la conquête spatiale

    Soixante ans après sa création, la Compagnie maritime d'expertises (Comex) se lance dans la conquête spatiale sous l'impulsion de sa dirigeante, Alexandra Oppneheim-Delauze, 52 ans. Fin 2018, la Comex a en effet signé un accord de coopération avec Airbus pour développer Esprit, l'un des modules européens de Gateway, la future base en orbite lunaire qui va remplacer la Station spatiale internationale à l'horizon 2023. La Comex développe notamment le SAS qui servira de « tunnel de liaison » entre l'intérieur et l'extérieur de la station. Un prototype doit être présenté à l'Agence spatiale européenne (ESA) en juin. « On est en train de revivre Apollo, c'est fantastique, déclare Peter Weiss, directeur du département Espace de la Comex, au Journal du Dimanche (JDD). Et cette fois-ci, l'aventure se fait avec les Européens ».

    09 Mai 19 - Le Journal du Dimanche
    Aviation commerciale

    Aviation commerciale

    Volotea annonce l'arrivée progressive de 6 Airbus A319 et veut « devenir 100% Airbus d'ici 2022 »

    La compagnie aérienne espagnole low-cost Volotea a annoncé l’arrivée progressive de six Airbus A319 supplémentaires, qui porteront sa flotte à 36 appareils et seront déployés sur un réseau de 319 lignes à travers l’Europe. La société renforce par cette annonce « sa volonté de devenir une compagnie 100% Airbus d’ici 2022 ». « Le fait d’investir dans six nouveaux Airbus A319 correspond à notre philosophie vis-à-vis de nos clients, déclare dans un communiqué Carlos Muñoz, fondateur et PDG de Volotea. Nous sommes une compagnie destinée au plus grand nombre créée dans un état d’esprit tourné vers le consommateur et avec pour volonté de prendre soin de nos passagers. Nos appareils jouent un rôle primordial dans l’expérience client ».

    09 Mai 19 - air-journal.fr
    KLM ouvre une nouvelle liaison entre Amsterdam et Wroclaw

    KLM Royal Dutch Airlines a lancé lundi 6 mai une nouvelle liaison entre Amsterdam et Wroclaw, sa quatrième destination en Pologne. Cette nouvelle route « renforce la position de KLM en tant qu’acteur important sur le marché d’Europe centrale. Wrocław est également une nouvelle destination pour Schiphol et, par conséquent, une extension de son réseau », déclarait à l’automne dernier Pieter Elbers, PDG de KLM.

    09 Mai 19 - air-journal.fr
    Lufthansa dépose une offre de rachat de Condor, filiale de Thomas Cook

    Lufthansa déposera une offre non contraignante sur Condor, la compagnie aérienne allemande détenue par le voyagiste britannique Thomas Cook, et placera une option sur les autres actifs du groupe dans le transport aérien. « Nous avons décidé hier, lors d'une réunion du directoire, de faire une offre sur la totalité de Condor avec une option permettant d'élargir cette offre à toutes les compagnies aériennes de Thomas Cook », a déclaré le 7 mai Carsten Spohr, président du directoire de Lufthansa, en marge de l'assemblée générale des actionnaires. Carsten Spohr a cependant ajouté qu'il lui semblait improbable, pour des questions de concurrence, qu'un acheteur unique puisse reprendre l'ensemble des compagnies de Thomas Cook, rapporte Le Figaro.

    09 Mai 19 - Le Figaro
    L'Etat se pourvoit en cassation contre l'annulation de la privatisation de l'aéroport de Toulouse-Blagnac

    Le ministère de l’Economie a annoncé le 7 mai dans un communiqué, sa décision de se pourvoir en cassation pour contester l'annulation de la procédure de vente de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, décidée mi-avril par la justice administrative, a annoncé l’Agence des participations de l’Etat (APE). Dans son arrêt du 16 avril, la cour administrative d’appel de Paris avait annulé la procédure de privatisation partielle de Toulouse-Blagnac​, qui avait permis au consortium chinois Casil Europe d’acquérir 49,99 % de la société de gestion de l’aéroport. La cour avait ainsi donné raison à trois syndicats (la CGT, FSU et Solidaires) qui estimaient que la procédure avait été marquée par une irrégularité, l’offre initiale ayant été déposée par Casil associé à SNC Lavalin, alors que l’offre finale n’a été présentée que par le groupe Casil.

    09 Mai 19 - Libération, 20 minutes
    Level annonce le lancement d'une nouvelle liaison entre Paris et Las Vegas

    La compagnie aérienne low-cost espagnole Level, filiale du groupe IAG (British Airways, Iberia, Vueling, Aer Lingus) a annoncé le 7 mai le lancement d'une nouvelle liaison entre Paris et Las Vegas à partir du 30 octobre. La compagnie accroîtra ses fréquences l’hiver prochain vers les Caraïbes (Fort-de-France et Pointe-à-Pitre) depuis Paris Orly, et ouvrira, depuis Barcelone, son autre base, un vol vers l’aéroport JFK de New York en juillet, tout en acquérant un troisième avion. Créée en 2017, la compagnie a a été profitable moins d’un an après son lancement, alors que l’objectif était fixé à trois ans. Level est une des rares compagnies en Europe à avoir fait le pari gagant du low-cost long-courrier, notamment parce qu'elle s'appuie sur la force d'un groupe comme IAG qui lui permet de disposer d'une base de coûts compétitive, analyse Le Figaro.

    09 Mai 19 - Le Figaro
    Star Alliance termine la rénovation de son salon situé à l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle

    Star Alliance a officiellement terminé le 7 mai la rénovation de son salon situé à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle (CDG), l’installation de 980 mètres carrés pouvant accueillir plus de 220 personnes. Elle a d’autre part été nommée Alliance aérienne de l’année pour la troisième fois d’affilée lors de la cérémonie de remise des Air Transport Awards. 

    09 Mai 19 - air-journal.fr
    Economie - Conjoncture

    Economie - Conjoncture

    L'industrie aéronautique française toujours dynamique mais déficit commercial de la France en hausse

    Le déficit commercial de la France s'est creusé à 5,3 milliards d'euros en mars, contre 4,1 milliards en février, en raison d'une forte hausse des importations, selon le dernier communiqué des douanes, publié le 7 mai, rapporte La Tribune. Cependant, au mois de mars, l'excédent commercial pour l'industrie aéronautique et spatiale s'est accéléré « à la faveur du rebond marqué des livraisons aéronautiques, consécutif au creux de février ». Le dynamisme de l'industrie aéronautique ne se dément pas au fil des mois, analyse La Tribune. En mars, les livraisons d'Airbus ont ainsi atteint 3,01 milliards d'euros pour 30 appareils (dont deux A380) contre 1,95 milliard d'euros pour 21 appareils (dont un A380) en février.

    09 Mai 19 - La Tribune
    Environnement & Développement durable

    Environnement & Développement durable

    Airbus se penche sur le développement d'avions à la consommation de kérosène réduite

    Airbus étudie le développement d'avions « propres » avec une consommation de kérosène réduite, selon une enquête du magazine Capital. Le premier vol d’essai de l’E-Fan X, un avion de 90 places à propulsion hybride-électrique, devrait avoir lieu en 2020. Cet appareil de démonstration sera le précurseur de ces futurs modèles conçus pour pouvoir réduire drastiquement la consommation de kérosène et donc les émissions de CO2. Dans un rapport publié l’an dernier par le cabinet Roland Berger, des experts aéronautiques parient sur 2032 pour la mise en service du premier avion commercial hybride. Philippe Petitcolin, le directeur général de Safran, confie, lui, à Capital, que cela pourrait arriver, au mieux, dès 2028. En 2016 déjà, Airbus avait mis le CO2 au cœur de ses préoccupations. Réceptionnant son premier A320neo, le patron d’AirAsia, Tony Fernandes, la plus puissante compagnie low-cost d’Asie, se félicitait : « Cet appareil va nous permettre de produire 5 000 tonnes de CO2 par avion et par an en moins ». En attendant l’hybride sur les avions de ligne, des modèles 100% électriques, comme des taxis volants, façon mini-hélicoptères, pourraient décoller à plus brève échéance. « C’est un pan totalement nouveau auquel personne ne songeait il y a dix ans », souligne Glenn Llewellyn, directeur technique en charge de l’électrification chez Airbus.

    09 Mai 19 - Capital
    A la une des médias sociaux

    A la une des médias sociaux

    Clean Sky lance son 10ème appel à projets

         

    09 Mai 19 - En savoir plus : cliquez sur l'image