Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 10 juin 2019
  •  

    Industrie

    Industrie

    Le Salon du Bourget, vitrine d'un secteur en pleine ébullition

    Une semaine avant le début officiel du Salon du Bourget, L'Usine Nouvelle revient sur « tout ce qu'il faut savoir avant » l'ouverture de ce rendez-vous du secteur qui aura lieu du 17 au 23 juin. Les chiffres fournis par l’organisateur, le GIFAS, pour l'année 2017, « donnent la mesure de l’événement » : 2453 exposants, 140 aéronefs en vol ou sur le statique, une surface totale de 324 000 m², 142 000 visiteurs professionnels et 180 000 visiteurs grand public attendus ainsi que plus de 3000 journalistes. « Cette nouvelle édition intervient l’année des cinquante ans d’Airbus, du Boeing 747, du Concorde, mais aussi des premiers pas de l’homme sur la Lune », rappelle Patrick Daher, commissaire général du salon. « Au-delà des avions traditionnels, le Salon sera l’occasion de démontrer que l’industrie aéronautique tente de se réinventer », écrit L'Usine Nouvelle, à l’image, entres autres, d’Airbus et de son taxi volant Vahana, de Safran qui pourrait annoncer un ou plusieurs partenariats dans le domaine de la propulsion électrique, de la société Eviation et du projet d’avion hybride Dragon de l'Onera.

    10 Juin 19 - L'Usine Nouvelle
    Thales présentera son cockpit FlytX au salon du Bourget

    Lors du salon du Bourget, Thales présentera FlytX, la version opérationnelle du cockpit du futur de l'électronicien français, issue des travaux réalisés au travers d'ODICIS, puis d'Avionics 2020.

    10 Juin 19 - journal-aviation.com
    Thales présente sa nouvelle solution d'intelligence artificielle, TrUE AI

    Thales a présenté, le 6 juin, sa nouvelle approche de l’intelligence artificielle appelée TrUE AI (Transparent, understandable, ethical AI). « Pour les applications critiques sur lesquelles nous travaillons, nous avons besoin de nous appuyer sur des systèmes technologiques que nous comprenons et dans lesquels nous pouvons avoir parfaitement confiance, a déclaré Marko Erman, le directeur technique de Thales. TrUE AI est donc le nouveau cadre de développement de nos projets en intelligence artificielle, que nous allons prioriser et positionner selon ces impératifs de transparence, d’intelligibilité et d’éthique ». Le groupe a aussi annoncé l’acquisition de l'entreprise américaine Psibernetix, connue pour son système d'intelligence artificielle de combat aérien.

    10 Juin 19 - L'Usine Nouvelle
    L'Onera dévoile sa configuration de recherche Dragon

    L'Onera a dévoilé Dragon, une configuration de recherche qui permet d’évaluer les avantages et inconvénients de la propulsion distribuée pour un avion de ligne de150 passagers et à une vitesse de croisière autour de mach 0,8. Il s’agit d’une technologie de propulsion hybride, puisque le kérosène embarqué serait transformé en électricité par le biais de deux turbogénérateurs capables de fournir une puissance électrique totalisant 26 MW. Cette technologie réduirait de 5 à 10 % la consommation de carburant. Les recherches menées autour de la configuration Dragon sont financées par la Commission européenne dans le cadre de la plateforme Large Passenger Aircraft du projet Cleansky2, coordonné par Airbus Commercial Aircraft.

    10 Juin 19 - air-cosmos.com
    Airbus Développement s'engage pour le développement économique de l'Ariège

    Le 6 juin, Michel Sesques, président d'Airbus Développement, et Gérard Lousteau, président de l'Agence Triple A, et chargée du développement économique en Ariège, ont signé un contrat d'une durée de trois ans pour promouvoir l'innovation, la création d'emplois et d'entreprises dans le département. Ce document consacre l'intérêt qu'Airbus peut avoir à aider au développement des entreprises ariégeoises, start-up ou autres, en leur permettant d'accéder au réseau Airbus et aux aides que dispense Airbus Développement.

    10 Juin 19 - La Dépêche du Midi
    Le Musée de l'Air et de l'Espace fête ses 100 ans

    Air Journal rappelle qu'à l'occasion du Salon du Bourget, les visiteurs pourront découvrir le Musée de l'Air et de l'Espace, lequel fête ses 100 ans cette année avec une programmation exceptionnelle. Au programme, des visites guidées du Boeing 747, de deux Concorde par un expert du Concorde et du hall de la conquête spatiale mais également une exposition sur les « peintres de l'air », ceux qui ont consacré leur art à l'iconographie aérienne ou encore l'exposition de panneaux sur la « mission Faure » qui commémorera le centenaire de la Mission militaire française d’aéronautique menée au Japon en 1919.

    10 Juin 19 - air-journal.fr
    L'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle déploie un arsenal anti-drones

    L'Usine Nouvelle revient sur l'arsenal anti-drones déployé depuis fin mai par l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle à Paris et baptisé Hologarde. « Il faut réaliser la difficulté. Le dispositif doit reconnaître un drone qui peut mesurer 40 cm et être confondu avec un oiseau, résume Charles Telitsine, le directeur du projet au sein du Groupe ADP. Dans le cas d’un engin volant à 60 km/h, cela ne laisse que quelques minutes pour décider quoi faire ». L’ambition est de protéger, d’ici à la fin de l’année, une surface de 6 000 hectares, à comparer aux 3 200 hectares du site lui-même. L’investissement avoisine les 5 millions d’euros.

    10 Juin 19 - L'Usine Nouvelle
    Défense

    Défense

    La défense, fer de lance de la réindustrialisation de la France

    Dans une tribune, l'économiste Bruno Alomar et le sénateur LR Cédric Perrin estiment que les entreprises du secteur de la défense peuvent contribuer à leur échelle à ce que la France retrouve un rang industriel depuis trop longtemps perdu. Les industries de défense ont maintenu des implantations dans des zones à fort taux de chômage, par exemple, Nexter, dans le Forez. En comptant les emplois indirects, près de 400 000 personnes contribuent au secteur de l'industrie de défense. Au-delà de la production industrielle elle-même, l'industrie de défense est également un important pourvoyeur d'innovation, rappellent les deux auteurs en citant comme exemple, dans le domaine de l'intelligence artificielle, le projet Man Machine Teaching (MMT), qui vise à créer un système aérien cognitif, confié à Dassault Aviation et Thales, et qui associe PME et centres de recherche.

    10 Juin 19 - Les Echos
    Raytheon et United Technologies annoncent leur fusion

    Les entreprises américaines de défense et d'aéronautique Raytheon et United Technologies ont annoncé ce 9 juin un accord de fusion qui va créer l'un des plus grands groupes mondiaux de ces secteurs. La fusion par échange d'actions devrait être finalisée au premier semestre de 2020, ont indiqué les deux groupes dans un communiqué commun. La nouvelle entité, qui rassemble des portefeuilles très complémentaires des deux entreprises aussi bien dans le secteur aéronautique que de la défense, s'appellera Raytheon Technologies Corporation, ont précisé les deux groupes. Le nouvel ensemble aura un chiffre d'affaires combiné de quelque 74 milliards de dollars en 2019.

    10 Juin 19 - journal-aviation.com-AFP
    IAI dévoilera le drone militaire T-Heron au salon du Bourget

    Israel Aerospace Industries (IAI) a annoncé le 4 juin que le salon du Bourget serait l'occasion de présenter son nouveau drone militaire, le T-Heron. Ce dernier né dans la famille Heron pourra être employé pour la conduite de missions tactiques. Il permettra de collecter et transférer des informations vers les forces au sol. Capable d'emporter une charge utile de 180 kilos, le T-Heron a été conçu afin de pouvoir être équipé de différents types de capteurs en fonction des missions opérationnelles.

    10 Juin 19 - air-cosmos.com
    Espace

    Espace

    ArianeGroup dévoile une vidéo sur l'assemblage du lanceur Ariane 6

    ArianeGroup a dévoilé une vidéo présentant le déroulement des opérations au Centre spatial guyanais (CSG), où auront lieu les dernières étapes de la production d'Ariane 6. Les morceaux du lanceur arriveront d'Europe sur le territoire d'outre-mer et seront assemblés dans un hangar spécial, proche du nouveau pas de tir, construit pour accueillir la nouvelle génération de fusées. La vidéo explique qu'une fois sur place, les étages d'Ariane 6 seront assemblés de manière horizontale. Après cette étape cruciale, le module principal d’Ariane 6 sera transféré sur la base de lancement et mis à la verticale. Un portique mobile entourera la fusée et permettra d’intégrer différents modules, notamment les boosters qui s’appliqueront de part et d’autre de la tour centrale. Enfin, la charge utile sera montée au-dessus de toute la structure, prête au décollage. Pour l’ESA, l'Agence spatiale européenne, « la ligne d’assemblage des Ariane est aussi simple que celle d’une voiture ».

    10 Juin 19 - L'Usine Nouvelle
    La NASA ouvrira la station spatiale internationale aux touristes dès 2020

    La NASA a annoncé le 7 juin qu'elle ouvrirait son accès aux astronautes privés dès 2020, et élargirait les services offerts aux entreprises qui y font déjà de la recherche et développement. La NASA « va permettre à des astronautes privés de faire des missions allant jusqu'à 30 jours sur l'ISS [la station spatiale internationale] », a-t-elle annoncé, précisant qu'elle pourrait accueillir « jusqu'à deux astronautes en missions courtes par an ». Celles-ci seront « financées par le privé et se feront sur des vols commerciaux dédiés » de son propre programme. La NASA, qui a mis fin aux vols de la navette spatiale en 2011, est  toujours dépendante des capsules russes Soyouz pour acheminer des astronautes à bord de l'ISS. Mais elle espère que ses partenaires américains SpaceX et Boeing seront en capacité de proposer des vols habités cette année. Ces « touristes » paieront la NASA pour le séjour en orbite, pour la nourriture, l'eau et tout le système de support de la vie à bord. « Cela coûtera environ 35 000 dollars par nuit, par astronaute », a dit Jeff DeWit, le directeur financier de l'agence américaine. Le vol lui-même coûterait environ 58 millions de dollars aller-retour, selon l'AFP.

    10 Juin 19 - Les Echos-AFP
    Aviation commerciale

    Aviation commerciale

    Air Sénégal accueille son troisième Airbus A319

    La compagnie aérienne Air Sénégal vient d’accueillir un nouvel appareil Airbus A319 au sein de sa flotte. Il s’agit du troisième appareil de ce type pour la compagnie. Il desservira des lignes régionales telles qu’Abidjan, Cotonou ou Conakry. Depuis le mois de mars, la compagnie opère un vol quotidien entre Paris et Dakar en Airbus A330neo. Air Sénégal est la première compagnie africaine à exploiter cet appareil. La compagnie recevra son deuxième Airbus A330neo d’ici la fin de l’année.

    10 Juin 19 - aeromorning.com
    American Airlines étend la période d'annulation de ses vols sur Boeing 737 MAX

    La compagnie aérienne American Airlines a annulé par précaution jusqu'au 3 septembre tous ses vols prévus initialement sur Boeing 737 MAX, dont la flotte mondiale est toujours clouée au sol. Pour autant, American Airlines, qui avait annulé ses vols jusqu'au 19 août jusqu'à présent, estime que l'avion de Boeing « sera recertifié bientôt » par les autorités de l'aviation civile américaine.

    10 Juin 19 - La Tribune
    Environnement & Développement durable

    Environnement & Développement durable

    Les efforts de l'industrie aéronautique pour réduire son empreinte carbone

    De retour du Sommet mondial de la mobilité durable qui s'est tenu à Montréal, Xavier Titelman, expert aéronautique chez CGI Conulting, revient dans Les Echos sur les engagements de la filière aéronautique pour réduire son empreinte carbone et les moyens d'y parvenir. « La démarche écoresponsable est devenue aujourd'hui encore plus importante que la dimension économique, et cette prise de conscience de l'industrie aéronautique dans son ensemble a abouti à la signature d'accords qui engagent toute la filière », rappelle-t-il. A partir de 2020, les émissions de CO2 ne vont plus s'accroître malgré la hausse du trafic, qui double tous les quinze ans. A horizon 2050, les émissions de CO2 doivent avoir été divisées par deux par rapport à leur niveau de 2005. Ces objectifs ambitieux sont inégalés dans l'ensemble de l'économie. « Si la low cost Norwegian revendique le titre de compagnie long-courrier la moins polluante sur le marché transatlantique, elle le doit à la jeunesse de sa flotte de 170 appareils dont l'âge moyen est de 3,8 ans », poursuit Xavier Titelman. Norwegian s'est construite en achetant dès le début des 737-800 et MAX, et des B787 Dreamliner, des avions récents et économiques. Air France, dont la flotte a logiquement un âge moyen plus élevé, a commencé à réceptionner ses premiers Boeing 787 et recevra bientôt des A350.

    10 Juin 19 - Les Echos
    Les jeunes moins disposés que leurs aînés à taxer le kérosène

    Un sondage BVA pour La Tribune, publié le 7 juin, indique qu'une majorité de Français (57%) sont favorables à la taxation du kérosène des avions sur les lignes nationales (38 % y sont « plutôt favorables », 19% y sont  « très favorables »). Seul un tiers y est opposé (31%), dont moins d'un sur 10 qui y sont « très opposés » (9%), tandis que 12% ne se prononcent pas. Cependant, relève La Tribune, les jeunes (moins de 35 ans) ne sont pas particulièrement enthousiastes à l'idée de taxer le combustible : ils ne sont qu'un sur deux (50%) à se prononcer en faveur d'un impôt sur le kérosène. Ce score s'élève avec l'âge (57% chez les 35-49 ans, 61% chez les 50-64 ans) pour atteindre 62% chez les 65 ans et plus.

    10 Juin 19 - La Tribune
    En direct du GIFAS

    En direct du GIFAS

    Dans une semaine, le salon du Bourget 2019 aura ouvert ses portes !

        

    10 Juin 19 - En savoir plus : cliquez sur l'image