Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 11 juin 2019
  •  

    Industrie

    Industrie

    Le Salon du Bourget, l'occasion de découvrir un secteur qui recrute

    Le Salon du Bourget représente une bonne occasion de découvrir une filière qui recrute et les cursus à suivre pour intégrer ces métiers d'avenir : technicien électronique, ajusteur aéronautique, mécanicien avionique, ingénieur d'études en intelligence artificielle. « C'est un espace qui va permettre de montrer la réalité concrète de notre secteur et découvrir des métiers d'avenir, ainsi que les cursus à suivre pour y travailler », explique-t-on au GIFAS. De nombreuses écoles et organismes de formation seront également présents pour parler orientation avec les familles. « Cette année, 70 exposants participent à l'Avion des Métiers. Outre les industriels qui recrutent et présentent leur activité, nous avons la chance d'accueillir de nombreux campus qui vont pouvoir répondre aux questions des jeunes et identifier, avec eux, les établissements vers lesquels se tourner pour suivre la bonne formation ». De nombreuses opportunités sont en effet à saisir sur l'Avion des Métiers où 22 000 offres d'emplois, 5000 contrats d'alternance et 8000 offres de stage sont proposés par les entreprises par les entreprises et les métiers.

    11 Juin 19 - Boursier.com
    2018, année record pour les fusions-acquisitions dans le secteur de l'aéronautique et de la défense

    En 2018, le cabinet AlixPartners a recensé pas moins de 436 rachats ou fusions dans le secteur de l'aéronautique et de la défense dont trois transactions de plus de 10 milliards de dollars. Après le rachat des C Series de Bombardier par Airbus, Boeing a repris Embraer. Le principal équipementier aérospatial britannique GKN Aerospace a été racheté par le fonds Melrose Industries. L'an dernier, les 10 principaux deals ont porté sur 73 milliards de dollars de valeurs de transactions, un record après des années 2016 et 2017 déjà très actives. Le secteur affiche des records de profitabilité et dispose donc des fonds suffisants pour l'acquisition de concurrents. Les équipementiers souhaitent aussi tirer parti de la relance mondiale des dépenses de défense. Par ailleurs, la montée en cadence de la production d'avions oblige la chaîne des sous-traitants à se professionnaliser et se structurer, tandis que la crainte de nouvelles ruptures technologiques pousse à aller chercher chez les autres de nouvelles compétences dans l'intelligence artificielle, le cyber ou l'avion électrique.

    11 Juin 19 - Les Echos
    La lutte contre les risques du givre pour le transport aérien se poursuit

    La soufflerie givrante de l’Onera, dont la première pierre a été posée mi-mars à Toulouse, devrait constituer dès le début des années 2020 une arme majeure contre l’ennemi météorologique numéro un : le givre. Un nouvel appareil crucial alors que la lutte contre le phénomène météorologique le plus dangereux pour le transport aérien est encore loin d’être réglé, rappelle L'Usine Nouvelle. En matière de sécurité aérienne, le givre est un trouble-fête qui fait souvent parler de lui lors d’incidents, voire de catastrophes. L’installation, de 16 mètres de hauteur, prendra place dans l’un des bâtiments existants du site toulousain de l’organisme. Un équipement qui vaut 3 millions d’euros. « Ce sera un moyen d’essai unique en Europe », s’est félicité Bruno Sainjon, le PDG de l’Onera. Du côté de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), l’enthousiasme règne aussi. « Cet équipement va permettre d’acquérir des données, il n’y a que comme ça que l’on va progresser, déclare son directeur général, Patrick Gandil. Car le triptyque de la sécurité repose sur des allers-retours entre le modèle physique, le matériel d’essai et la réalité ».

    11 Juin 19 - L'Usine Nouvelle
    L'Occitanie soutient des projets de recherche dans l'aéronautique et le spatial

    Le 7 juin, les élus de la Commission permanente de la région Occitanie ont approuvé l'attribution de 134 allocations de recherche et ont décidé de soutenir les projets des équipes de recherche sur tout le territoire régional. La région a souhaité accompagner « des projets d'intérêt majeurs pour l'avenir de l'Occitanie », dont 14 projets dans le secteur de l'aéronautique et du spatial. La région Occitanie prendra à sa charge 50% du salaire brut du doctorant, auxquels s'ajouteront 10% si l'établissement s'engage à couvrir les frais liés à la valorisation de la recherche. Un bonus de 20% est attribué pour les projets qui se déroulent hors métropoles, dans les villes universitaires d'équilibre. Le recrutement des 134 doctorants se déroulera au second semestre 2019, pour trois années de recherche.

    11 Juin 19 - Electroniques
    Les travaux de recherche sur l'Hyperloop progressent à Toulouse

    La Dépêche du Midi consacre un reportage à l’ex-aérodrome de Toulouse-Francazal, où la start-up californienne Hyperloop Transportation Technologies (HTT), pilotée par Dirk Albhorn et Bebop Gresta, a implanté en 2018 son centre de recherche et développement (R&D) européen. Dans ce centre sont également développés Easymile, la navette autonome, la maintenance de l’avionneur ATR, des drones, un projet de piste pour véhicules autonomes des constructeurs auto français. La capsule du train super rapide Hyperloop est arrivée en janvier 2019 à Francazal où elle attend désormais les premiers tests.

    11 Juin 19 - La Dépêche du Midi
    Défense

    Défense

    Changer les modalités d'action de l'Etat dans le financement du secteur de la défense

    Tout en plaidant pour une grande implication dans les industries de défense, l'économiste Bruno Alomar réclame un changement de la position de l'Etat français. « Disons-le clairement, écrit-il. Il est urgent que les Etats, et l’UE si elle est sérieuse quand elle parle de défense, se préoccupent de soutenir les industries de défense. Sans industries de défense fortes, aucune souveraineté politique, aucune indépendance stratégique possibles ». En France, rappelle Bruno Alomar, l’Etat actionnaire est très présent comme gestionnaire et actionnaire direct ou indirect de groupes industriels dans les domaines terrestre (Nexter), naval (Naval Group, ex-DCNS), aérien (Airbus), électronique (Thales), et des missiles (MBDA). Cependant, en raison des conflits d'intérêts et des erreurs de gestion, « il s’agirait de changer les modalités d’influence de l’action publique, pour au contraire renforcer cette dernière », ajoute-il en citant plusieurs moyens d'y parvenir, dont la commande publique, le financement (direct ou indirect par la fiscalité), ou la recherche et développement.

    11 Juin 19 - L'Opinion
    La fusion United-Raytheon inquiète Donald Trump

    United Technologies, conglomérat leader dans la motorisation d’avions civils et militaires mais aussi dans l’électronique aéronautique embarquée, a annoncé sa fusion avec Raytheon, fabriquant des missiles Patriot et Tomahawk. La transaction doit créer le nouveau numéro deux américain de l’aéronautique, derrière Boeing. Le groupe deviendra en outre le troisième fournisseur du Pentagone, derrière Boeing et Lockheed Martin. Raytheon est déjà le premier exportateur militaire américain. La fusion avec le conglomérat derrière la motorisation de l’avion de combat F-35, va donc encore accroître l’importance internationale de la firme. La perspective de la fusion a toutefois laissé l’exécutif américain dubitatif. « Je suis un peu inquiet », a indiqué Donald Trump sur CNBC, expliquant que cette fusion pourrait nuire à la libre-concurrence, et, in fine, aux prix demandés par le nouveau géant de l’armement au Pentagone. « Je veux voir de la concurrence », a-t-il ajouté. Dans la foulée, le PDG de United Technologies, Gregory Hayes, a martelé qu’il n’y avait « rien d’anticoncurrentiel » dans ce projet de fusion. En face, le patron de Raytheon, Tom Kennedy, a insisté sur les « créations d’emplois nobles » qu’engendrerait la fusion, notamment dans le domaine manufacturier, défendu par Donald Trump. Les deux entreprises espèrent obtenir le feu vert des autorités américaines pour engager leur fusion « relativement vite », d’ici « le premier trimestre 2020 ».

    11 Juin 19 - Le Figaro
    Les Etats-Unis lancent un ultimatum à la Turquie pour renoncer au système de défense russe S-400

    Les Etats-Unis ont lancé le 7 juin un ultimatum à la Turquie, lui donnant jusqu'au 31 juillet pour renoncer à l'achat de systèmes de défense russes S-400 qu'ils considèrent comme incompatibles avec le nouvel avion furtif américain F-35 qu'Ankara veut aussi acquérir. Si, d'ici le 31 juillet, la Turquie n'a pas renoncé au système russe de défense antiaérienne S-400, les pilotes turcs s'entraînant actuellement aux Etats-Unis sur le F-35 seront expulsés, a déclaré à la presse Ellen Lord, ministre-adjointe à la Défense chargée des acquisitions.

    11 Juin 19 - Le Point
    Le Pentagone renégocie à la baisse le prix d'achat du F-35

    Le Pentagone a annoncé le 10 juin avoir renégocié à la baisse le prix de l'avion furtif F-35, le plus cher de l'histoire, à l'occasion d'une commande de 34 milliards de dollars sur trois ans. Le ministère américain de la Défense et le constructeur aéronautique Lockheed Martin « ont conclu un accord informel » sur l'achat d'un premier lot de 157 de ces appareils, pour un montant réduit de 8,8% par rapport à 2018 sur le modèle F-35A, a indiqué Ellen Lord, ministre-adjointe à la Défense chargée des acquisitions.

    11 Juin 19 - Le Figaro - AFP
    Une « désorientation spatiale » à l'origine de la disparition en mer du F-35 japonais

    Le ministère japonais de la Défense indique, selon les premiers éléments de son enquête, que le pilote décédé du F-35 qui s'est abîmé en mer le 9 avril dernier aurait souffert d'une « désorientation spatiale » au cours du vol, mais qu'il était encore conscient au cours de la dernière transmission radio, 15 secondes avant l'impact. A l'heure actuelle, aucune déficience n'aurait été décelée au niveau de l'appareil en lui-même.

    11 Juin 19 - journal-aviation.com
    Espace

    Espace

    Le Canada s'apprête à lancer trois nouveaux satellites

    Le projet spatial canadien le plus important et le plus coûteux de la dernière décennie est sur le point de franchir une étape cruciale. Trois satellites devraient être lancés ce 12 juin pour remplacer RADARSAT-2. Ce dernier permet de faciliter la surveillance des mers et des glaces, la gestion des catastrophes et l’observation de l’environnement. En tout, 14 ministères fédéraux ont recours à ses données, en comptant la Défense nationale. Encore tout récemment, le satellite a pu jouer un rôle crucial lors des inondations au Québec et en Ontario. Il a permis de suivre l’évolution des crues printanières et de mesurer l’étendue des dommages. « Les radars peuvent voir au travers des nuages et observer les inondations au centimètre près », a rappelé Ressources naturelles Canada.

    11 Juin 19 - Radio-Canada
    Etude Eurospace : le secteur spatial européen enregistre une légère baisse d'activité

    Selon l'étude annuelle d'Eurospace, l'association européenne de l'industrie spatiale, en dépit de budgets publics spatiaux plutôt en hausse à quelque 9 milliards d'euros, le chiffre d'affaires de l'industrie spatiale européenne affiche sa première baisse depuis quinze ans, à 8,48 milliards d'euros. L'an dernier, l'industrie spatiale européenne a réalisé un chiffre d'affaires de 5,4 milliards d'euros pour la commande publique et de 3,06 milliards pour la commande privée, accusant une chute de quasiment 500 millions d'euros par rapport à 2017.

    11 Juin 19 - Les Echos
    Aviation commerciale

    Aviation commerciale

    Le premier A321LR de La Compagnie effectue son premier vol commercial

    Reçu quelques jours auparavant, le premier Airbus A321LR de La Compagnie a effectué son premier vol commercial entre Paris (Orly) et New York (Newark). Commandé en 2017, l'A321neo a ensuite été converti en A321LR. Pour le moment, l'A321LR, loué à GECAS pour douze ans, va permettre à La Compagnie d'introduire une troisième rotation quotidienne, jusqu'à trois fois par semaine, sur la liaison Paris - New York en juin, septembre et octobre. L'appareil sera exploité aux côtés des deux 757 actuels. L'arrivée du second A321LR en octobre s'accompagnera de la sortie d'un 757. La liaison historique de La Compagnie sera alors réalisée uniquement en Airbus.

    11 Juin 19 - journal-aviation.com
    Le PDG du Groupe ADP, Augustin de Romanet, s'exprime sur la privatisation

    Dans une interview avec le quotidien Le Monde, Augustin de Romanet, reconduit le 29 mai comme PDG à la tête du groupe ADP, exprime ses vues sur la possibilité d'une privatisation de l'entreprise et se veut rassurant sur le sujet. « Nous y sommes prêts si cela doit se produire, déclare-t-il. La privatisation n'est ni une philosophie, ni une religion, personne ne nous demande d'avoir de croyance ». Il ajoute : « Si d’aventure la société est vendue aujourd’hui, ce sera avec un nombre de garanties tel que le contrôle que la puissance publique aura sur les aéroports sera plus élevé que celui qu’elle a, par exemple, sur les autoroutes. Je ne suis donc pas inquiet d’une privatisation ».

    11 Juin 19 - Le Monde
    Environnement & Développement durable

    Environnement & Développement durable

    En Finlande, Neste s'engage à faire monter à 30% sa part de biocarburants

    En Finlande, le nouveau gouvernement entré récemment en fonction entend atteindre la neutralité en carbone d'ici 2035. Dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre, la part de biocarburants dans l'industrie aéronautique doit atteindre les 30%, un objectif qu'entend bien atteindre la compagnie nationale finlandaise, Neste. « C'est un objectif significatif, qui permettra à la Finlande de compter parmi les précurseurs à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans l'aviation », a ainsi déclaré Ilkka Räsänen, le directeur des affaires publiques de Neste.

    11 Juin 19 - biofueldigest.com
    A la une des médias sociaux

    A la une des médias sociaux

    Le GIFAS et le CCEF éditent un guide des compensations industrielles à l'intention des PME - ETI

       

    11 Juin 19 - Télécharger le Guide : cliquez sur l'image