Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 05 juillet 2019
  •  

    Industrie

    Industrie

    Safran Seats : 40 000 sièges d'avion sortent chaque année des quatre usines d'Issoudun

    Safran Seats, la filiale du groupe Safran produisant des sièges d'avions, dispose de quatre sites à Issoudun, représentant un total de 33 000 m2. Il est aujourd'hui le plus gros entrepreneur privé de l'Indre. Au total, 40 000 sièges y sont produits chaque année, dont 35 000 sièges "économie". "Nous avons trois gammes de produits de sièges passagers, explique Benjamin Thomas, le directeur de production, une classe éco, une classe premium et une classe affaires qui se décompose elle-même en trois produits". Un tout nouveau modèle, le Fusio, vient d'ailleurs de voir le jour et est destiné à la "super business class". Si 1h40 suffit pour réaliser un siège "économie", une soixantaine d'heures sont en revanche nécessaires pour réaliser le Fusio.

    05 Juillet 19 - La Nouvelle République
    Airbus Développement signe avec une start-up de Montauban spécialisée dans les composites

    Airbus Développement, filiale du groupe Airbus, a signé une convention de partenariat avec la société Nobrak, une start-up de Montauban spécialisée dans la réalisation de matériaux composites. Pour Aimeric Azran, directeur de cette société, "Airbus Développement est un partenaire clef pour nous. Grâce à la convention et surtout l'aide financière que nous allons recevoir d'Airbus, nous avons pour ambition d'embaucher une cinquantaine de personnes d'ici les 5 prochaines années, tout en proposant une solution alternative sans déchets". Pour Airbus Développement, de tels partenariats visent également à trouver des entreprises innovantes "sur le territoire d'Airbus" et de maintenir ou créer de nouveaux emplois autour de l'avionneur. Depuis sa création en 1996, la filiale d'Airbus estime avoir permis de sauver ou de créer près de 13 000 emplois dont 25% sont localisés dans l'ancienne région Midi-Pyrénées.

    05 Juillet 19 - La Dépêche du Midi
    Gaches Chimie : 70 ans d'existence et de croissance

    Créée en 1948 par Louis Gaches, Gaches Chimie est aujourd'hui toujours dans le giron familial et est en passe de franchir la marche décisive de l'ETI avec un chiffre d'affaires de 150 millions d'euros pour un effectif de 340 salariés. Dans les années 80, Pierre Gaches a pris la suite de son père, développant des spécialités chimiques, les composites et une activité de traitement des eaux de piscines. Le métier de cette société a évolué de la distribution classique vers une offre globale reposant sur trois piliers : l'expertise technique, les services et la gestion data des produits. Elle dispose de dix sites en France. Aujourd'hui, les deux filles du dirigeant ont intégré la société, Olivia, en charge de la stratégie digitale du groupe et Caroline, à la tête de la division aéronautique. Celle-ci a suivi l'accélérateur sectoriel du GIFAS, "Ambition PME-PMI", en partenariat avec Bpifrance, destiné à renforcer la compétitivité des entreprises de la filière.

    05 Juillet 19 - lesechos.fr
    53ème Salon du Bourget : l'aviation électrique trace sa route

    Le 53ème Salon du Bourget a été particulièrement marqué par les nombreux projets d'aéronefs électriques et hybrides qui y ont été présentés, montrant ainsi une évolution déterminante par rapport à d'autres Salons où l'on évoquait surtout l'arrivée des gros-porteurs ou des avions supersoniques. Air&Cosmos, dans son dernier numéro, passe en revue ces projets : celui d'Airbus et de Daher d'abord, mais aussi le projet Alice d'Eviation, d'une jeune pousse israélienne, et le projet du Cassio de VoltAéro.

    05 Juillet 19 - Air & Cosmos - Aviation Week
    Défense

    Défense

    MBDA et Thales impliqués dans le contrat remporté par Naval Group en Roumanie

    La Roumanie a attribué à Naval Group un contrat d'1,2 milliard d'euros pour la construction de quatre corvettes Gowing, ainsi que la rénovation de deux anciennes frégates. La première corvette doit être livrée en 2022 et les trois autres d'ici à 2026. Ces petites frégates seront équipées du système de  combat développé par Naval Group, des sonars de Thales et des missiles de MBDA. Naval Group est associé au chantier roumain SNC qui construira l'essentiel des navires mais l'impact de cette commande profitera notamment aux bureaux d'étude et aux fabricants d'équipements et d'armements.

    05 Juillet 19 - Les Echos
    Armée de l'Air : comment devient-on le pilote du Rafale Solo Display ?

    Originaire de l'île de la Réunion, le capitaine Sébastien "Babouc" Nativel, revient sur son parcours professionnel, depuis sa licence de pilote privé à l'aéroclub Saint-Pierre de Pierrefonds Adam de Villiers jusqu'à sa dernière présentation en vol lors du 53ème Salon du Bourget. Revenant sur son enfance, il rappelle : "c'était l'époque où nous pouvions encore aller sur le tarmac des aéroports (...). C'était grandiose". Par la suite, il entre dans l'armée de l'Air qui lui propose de passer le concours EOPN (Elève-officier du Personnel Navigant. Breveté chasse à Tours à 22 ans, il est présent dans diverses bases aériennes avant d'intégrer l'Ecole de Transition Opérationnnelle de Cazaux. Suivront de nouvelles étapes : ses premières missions opérationnelles en Afghanistan et en Libye avant de rejoindre l'escadron 1/7 Provence, à Saint-Dizier-Robinson, pour voler sur le Rafale.

    05 Juillet 19 - journal-aviation.com
    Espace

    Espace

    Arianespace : une Vega pour lancer FalconEye1 développé par Airbus Defence & Space et Thales Alenia Space

    Un lanceur Vega doit lancer cette nuit depuis Kourou le satellite d'observation de la Terre FalconEye 1, pour le compte des forces armées des Emirats Arabes Unis. Ce satellite, développé par un consortium mené par Airbus Defence and Space (maître d'oeuvre), avec Thales Alenia Space, pèsera 1,19 tonne au décollage et sera placé sur orbite à 611 kilomètres de la Terre. Il s'agira du 15ème lancement du lanceur léger depuis le début de son exploitation au Centre Spatial Guyanais, en 2012. Le système FalconEye reposera sur 2 satellites identiques, FalconEye1 et FalconEye2, qui seront placés sur une orbite héliosynchrone. Le premier satellite lancé ce soir aura une double mission, explique Arianespace, "répondre aux besoins des forces armées des Emirats Arabes Unis et fournir des images au marché commercial". Il s'agira du sixième lancement de l'année pour Arianespace.

    05 Juillet 19 - AFP
    Thales Hellas, Thales Alenia Space et l'Agence Spatiale Hellénique vont coopérer dans le spatial

    Thales Hellas, filiale à 100% de Thales, Thales Alenia Space (TAS) et l'Agence Spatiale Hellénique (HSA) ont signé un MoU portant sur la coopération spatiale, essentiellement dans le domaine de l'observation de la Terre. TAS souhaite développer de nouveaux partenariats avec l'industrie grecque dans le domaine spatial, le segment sol et les systèmes de bout en bout. L'objectif de cet accord est d'encourager la coopération entre HSA, TAS et Thales dans le contexte des programmes spatiaux "en vue de maximiser la participation de l'industrie grecque et de la communauté scientifique", explique-t-on chez Thales. L'intention est de créer une synergie et de renforcer les capacités industrielles spatiales grecques et leur capacité à s'implanter dans le secteur spatial.

    05 Juillet 19 - abcbourse.fr - boursefortuneo.fr - boursorama.com
    Constellation Starlink : sur 60 satellites lancés il y a un mois, 5% échouent en orbite

    Alors que le lancement de 60 satellites Starlink a eu lieu le 23 mai dernier, Space X annonce que 57 satellites communiquent correctement avec les stations terriennes et que 45 ont atteint l'altitude désirée de 550 kilomètres, 5 autres gagnaient toujours en altitude et 5 autres subissaient encore des tests avant de faire de même. Par ailleurs, 2 satellites seront délibérément désorbités "afin de simuler un dispositif de fin de vie". Enfin, trois autres satellites ne sont "plus en service" et seront "désorbités passivement". 12 000 satellites Starlink doivent être lancés d'ici le début de 2020. Avec un taux moyen de défaillance de 5%, cela représenterait près de 600 satellites morts laissés en orbite, ce qui est considéré comme un mauvais score.

    05 Juillet 19 - Forbe
    Aviation commerciale

    Aviation commerciale

    Air France : le SNPL vote le principe d'un référendum sur le développement de Transavia

    Le conseil du SNPL d'Air France a voté hier le principe d'un référendum sur le projet de développement de Transavia lorsque celui-ci aura été finalisé. Le projet qui sera soumis au vote vise à permettre à la low-cost de développer sa flotte, pour l'instant limitée par accord à 40 appareils. Ce développement resterait néanmoins très encadré, s'effectuant sur les bases existantes d'Orly, Nantes et Lyon. Par ailleurs, des bases à l'étranger seront interdites, la flotte ne devra être composée que de monocouloirs, les vols ne devront pas dépasser les 3000 nm et Transavia n'exploitera pas de vols réguliers au départ de Roissy.

    05 Juillet 19 - Les Echos
    En direct du GIFAS

    En direct du GIFAS

    Assemblée générale du GIFAS : Eric Trappier réélu Président du GIFAS

    Eric Trappier, PDG de Dassault-Aviation, a été réélu hier président du GIFAS à l'issue de l'assemblée générale ordinaire du Groupement. Il a rappelé les solides performances de la filière aéronautique et spatiale qui a réalisé, en 2018, 64,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires et qui rassemble 195 000 hommes et femmes dont 15 000 ont été recrutés en 2018. Le président du GIFAS est par ailleurs revenu longuement sur le 53ème Salon du Bourget qui vient de fermer ses portes et qui a été, une fois de plus, une réussite. Outre sa fréquentation (316 000 personnes accueillies), le Salon a été marqué par la présentation du NGF, Chasseur de Nouvelle Génération, partie intégrante du Système de Combat Aérien Futur (SCAF), en présence du Président de la République et des Ministres de la Défense française, allemande et espagnole. "Le NGF est sur les rails", a expliqué Eric Trappier, "ce programme engage les Etats et l'industrie pour de nombreuses années", rappelant que Dassault Aviation et Airbus "ont franchi une étape majeure en remettant une offre industrielle conjointe aux gouvernements français et allemand pour la phase initiale de démonstration du programme". Il a par ailleurs insisté sur le succès de deux évènements du Salon, l'Avion des Métiers et le Paris Air Lab. Dans son invervention, Eric Trappier a également rappelé le lancement du programme "Industrie du Futur" sur la transformation numérique de la supply chain et a souligné que "l'environnement est devenu un sujet central pour le monde du transport aérien".

    05 Juillet 19 -
    CORAC : Jean-Brice Dumont élu président du Comité de Pilotage

    Jean-Brice Dumont, Executive Vice-President Engineering d'Airbus, a été élu à la présidence du Comité de Pilotage du CORAC (Conseil pour la Recherche Aéronautique Civile). Il succède à Stéphane Cueille, Directeur groupe R&T et Innovation de Safran, qui en était le président depuis 2017. Bruno Stoufflet, Chief Technology Officer de Dassault Aviation, a été élu Vice-Président du CORAC.

    05 Juillet 19 -
    GIFAS, GEAD, SIAE : les autres élections ou réélections

    Le GEAD (Groupe des Equipements Aéronautiques et de Défense) du GIFAS a procédé, au cours de son assemblée plénière, au renouvellement partiel de son comité de direction. Patrick Daher, président du groupe Daher, a été réélu à la présidence du GEAD. Yannick Assoud, directeur général de Latécoère et Martin Sion, président de Safran Electronics & Defense, ont été élus vice-présidents du GEAD. Au GIFAS, Christophe Cador, PDG de Satys et président du Comité Aéro-PME, a été réélu trésorier du GIFAS. Enfin, Patrick Daher a été réélu commissaire général des Salons Internationaux de l'Aéronautique et de l'Espace de Paris-Le Bourget.

    05 Juillet 19 -
    A la une des médias sociaux

    A la une des médias sociaux

    Commerce extérieur : l'aéronautique et le luxe restent les points forts de la France

         

    05 Juillet 19 - Pour lire l'article, cliquez sur l'image