Vous devez saisir une adresse email avant
de pouvoir modifier la fiche d'un adhérent.

Cette adresse servira lors de vos demande
de publication.

Entrer votre email :

Valider Annuler l'édition


















Enregister Annuler  


Enregister Annuler  

Enregister Annuler  
Editer / Envoyer un fichier



Enregister Annuler
Editer / Envoyer un fichier


px

px

Enregister Annuler
 
  • Synthèse de Presse du 12 juillet 2019
  •  

    Industrie

    Industrie

    Airbus a aidé 135 start-ups en 2018

    Airbus organisait ce 11 juillet à Toulouse une journée consacrée aux start-ups aidées par le groupe aéronautique. A travers sa structure Airbus Développement, le groupe aéronautique s’est fixé pour mission d’aider les start-up des régions où il est présent, comme l’Occitanie, l’Île-de-France ou l’Aquitaine. En 2018, Airbus Developpement a soutenu 135 entreprises en phase de création et de démarrage pour un montant total de trois millions d’euros. En 2020, l’ambition est d’atteindre la barre des 200 start-up aidées. Ce soutien est réalisé à travers des subventions ou des prêts sur trois ans à taux réduits, entre 0 et 2 %. Le ticket moyen de l’aide est compris entre 30 000 et 50 000 euros et peut même atteindre 100 000 euros à condition que l’innovation concerne le cœur d’activité d’Airbus.

    12 Juillet 19 - La Dépêche du Midi
    Air China s'apprête à acquérir 20 nouveaux Airbus

    Air China a annoncé le 11 juillet, dans une communication auprès de la Bourse de Shanghai, qu'elle allait commander vingt nouveaux Airbus A350-900. La commande doit encore être approuvée par les autorités mais sa valeur est estimée à 6,57 milliards de dollars, selon les prix affichés au catalogue d'Airbus en 2018. Par ailleurs, Air China s'est assuré la possibilité de convertir les cinq derniers de ces vingt A350 en A350-1000. Les appareils devraient être livrés entre 2020 et 2022. Air China est déjà familière de l'A350-900, dont elle exploite aujourd'hui une dizaine d'exemplaires intégrés entre août 2018 et mai 2019 et affectés notamment à la desserte de l'Europe.

    12 Juillet 19 - journal-aviation.com - L'Usine Nouvelle
    Valérie Guillemet, première femme nommée au comité de direction de Dassault Aviation

    Depuis le 1er juillet, Valérie Guillemet assure la direction des ressources humaines de Dassault Aviation. Elle devient ainsi la première femme à siéger au comité de direction de l’entreprise. Elle succède à Yves Petit qui est appelé à de nouvelles fonctions auprès du PDG. Après son diplôme de Supaero (1988), Valérie Guillemet est entrée au bureau d’études de Dassault Aviation, à Saint-Cloud, comme ingénieur aérodynamicien. Elle arrive à l’usine de Mérignac en 1995, en charge des systèmes Mirage 2000. En 1999, elle prend la responsabilité du service Systèmes Série Rafale et Falcon. Entre 2008 et 2014, elle pilote la chaine de production Rafale, puis la chaine de production Falcon 7X et 8X. Elle devient ensuite directeur adjoint, en charge de la production, avant d’être nommée directeur de l’établissement de Mérignac en 2015.

    12 Juillet 19 - Easybourse - Zone Bourse - Boursorama - Bourse Direct
    Carlos Brana nouveau vice-président exécutif Avions civils de Dassault Aviation

    Carlos Brana est nommé vice-président exécutif Avions civils de Dassault Aviation. Il remplace Olivier Villa, dont il était l'adjoint depuis 2016. Ce dernier a pris sa retraite le 1er juillet.

    12 Juillet 19 - journal-aviation.com
    Salon du Bourget : sensibiliser les filles aux métiers de l'aéronautique

    Sur son site web, Le Journal de l'Aviation revient sur la journée spéciale organisée au dernier Salon du Bourget par l'association « Elles bougent » pour 200 jeunes filles accompagnées de leurs marraines en vue de promouvoir les métiers de l'aérien. Aujourd'hui, les femmes représentent seulement 25%. Cette rencontre avec les industriels de l'aéronautique et des écoles spécialisées permet ainsi aux futures candidates de découvrir la richesse et la diversité des métiers qui leur sont offerts.

    12 Juillet 19 - journal-aviation.com
    Le groupe Cryla reprend la société Megep

    Le groupe Cryla, spécialiste de l’industrialisation de solutions microtechniques, poursuit sa croissance externe. Il a intégré le 8 juillet dernier, la société Megep, experte en usinage et assemblage de pièces mécaniques complexes. Depuis 2018, Cryla a entamé une réorientation stratégique afin de transformer son organisation industrielle en pôles d’excellence et ainsi mieux positionner le groupe comme une référence en matière de solutions globales miniaturisées et intelligentes.

    12 Juillet 19 - La Tribune
    Le responsable du programme 737 chez Boeing prend sa retraite

    Dans un document interne adressé le 11 juillet aux salariés, le patron de la division aviation civile de Boeing, Kevin McAllister, indique que Eric Lindblad a décidé de prendre sa retraite. Entré chez Boeing il y a 34 ans, ce dernier était à la tête du programme 737, le plus rentable de Boeing, depuis seulement un an. Il est le premier haut responsable opérationnel à quitter l'avionneur après l'immobilisation au sol à travers le monde de toute la flotte de 737 MAX.

    12 Juillet 19 - Challenges
    Tarmac Aerosave recrute à Toulouse-Francazal

    Tarmac Aerosave recrute sur le site de Toulouse-Francazal de nombreux profils, que ce soit pour des postes de mécanicien d'aéronef, de coordinateur supply chain, de chef de projet ou encore de correspondant qualité HSE. Créée en 2007, Tarmac Aerosave est une filiale des groupes Airbus, Safran Aircraft Engines et Suez, présente sur les sites de Tarbes, Toulouse-Francazal et Teruel en Espagne.

    12 Juillet 19 - La Dépêche du Midi
    Pierre-Jean Leduc, dirigeant de Dedienne Multiplasturgy, mise sur l'innovation et l'international

    Le magazine Capital revient sur le parcours de Pierre-Jean Leduc, 55 ans, dirigeant du groupe Dedienne, ETI florissante de la plasturgie haut de gamme, qui table désormais sur l'innovation et le déploiement à l'international. Après avoir développé le département plasturgie de Péchiney, ce diplômé de l'Ecole nationale d'ingénieurs de Metz rachète en 2004 l'entreprise Dedienne fondée en 1947, au départ spécialisée dans l'usinage du téflon pour l'aéronautique. « Voilà quinze ans, nous étions 250 pour un chiffre d’affaires proche de 25 millions d’euros, se souvient l’industriel. Aujourd’hui, nous sommes 620 pour un chiffre d’affaires de 63 millions ». Détenu par ses cadres et soutenu par un pool de fonds d’investissement, « le groupe est devenu une ETI industrielle dont le succès repose sur un concept unique baptisé “multiplasturgy”, soit l’alliance d’activités et de technologies de pointe multiples et variées qui autorise la production de pièces en plastique et en matériaux composites à forte valeur ajoutée ».

    12 Juillet 19 - capital.fr
    Défense

    Défense

    La République tchèque va acquérir 62 véhicules blindés Titus fabriqués par Nexter

    La République tchèque s'apprête à acquérir 62 véhicules blindés low-cost Titus pour un montant évalué à un peu plus de 230 millions d'euros. Le contrat a été signé le 9 juillet entre le ministère tchèque de la Défense et la société Eldis (CSG Group), le partenaire de Nexter qui porte le contrat principal avec le ministère. La filiale de CSG Group organisera aussi la production locale sous licence. Financé sur fonds propres par Nexter, le Titus est un véhicule blindé 6x6 low-cost de dernière génération, qui répond aux besoins des armées en véhicules d'appui, de soutien et de transport de troupes.

    12 Juillet 19 - La Tribune
    Espace

    Espace

    Mersen Boostec double les capacités de son usine de Bazet

    Mersen Boostec, la filiale du groupe Mersen spécialisée dans la fabrication de miroirs en carbure de silicium pour les télescopes spatiaux, double la capacité de son usine de Bazet, près de Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées. L'entreprise fabrique des pièces par frittage de poudres de carbure de silicium. Reprise en 2010 par le groupe de matériaux avancés Mersen (ex-Carbone Lorraine), qui détient 95 % du capital, au côté d'Airbus (5 %) qui l'a fait travailler sur les télescopes, l'entreprise a diversifié son activité en dehors du spatial. Mersen Boostec va désormais investir 3 millions d'euros de 2019 à 2021 pour doubler l'atelier de polissage. 

    12 Juillet 19 - Les Echos
    Dans la course pour la Lune, Airbus tire son épingle du jeu avec Orion

    Dans son dernier numéro, le magazine Challenges revient sur les nouvelles ambitions lunaires aussi bien des Etats-Unis que de la Chine. Sauf qu'avec un calendrier jugé parfois ambitieux - les Etats-Unis veulent retourner sur la Lune dès 2024 - « à bien y regarder, rien n'est prêt ou presque », écrit Challenges. Seule exception : la capsule habitée Orion, dont le module de service (carburants, oxygène, panneaux solaires) est développé par Airbus et l'Agence spatiale européenne (ESA), est en mesure de tenir les délais.

    12 Juillet 19 - Challenges
    Aviation commerciale

    Aviation commerciale

    China Southern reçoit son premier Airbus A350-900

    La compagnie aérienne chinoise China Southern a pris livraison du premier exemplaire de sa commande de vingt Airbus A350-900 passée le 28 juin. China Southern Airlines exploite actuellement une flotte de 335 Airbus, dont 282 avions issus de la famille A320, 48 appareils issus de la famille A330 et cinq A380. A ce jour, les commandes fermes de l'A350 XWB émanant de transporteurs de la région Asie-Pacifique représentent plus du tiers du total des ventes de ce type d’appareil, correspondant à 893 commandes provenant de 51 clients dans le monde.

    12 Juillet 19 - air-cosmos.com
    Environnement & Développement durable

    Environnement & Développement durable

    Le kérosène synthétique, une nouvelle piste ?

    Alors que le gouvernement français vient d'annoncer la future mise en place d'une écotaxe sur le transport aérien, L'Usine Nouvelle revient sur les initiatives pour créer du kérosène de synthèse afin de réduire l'empreinte carbone des trajets en avion. La start-up Boom a ainsi annoncé le 18 juin dernier son alliance avec la start-up Prometheus Fuels pour la création d'un carburant « neutre en carbone », fabriqué à partir de CO2 capturé dans l’air et donc sans impact sur le climat. Mais la technologie pour fabriquer du kérosène à partir de carbone existe déjà et ne date pas d’hier, rappelle L'Usine Nouvelle. Découvert en 1923 par deux chercheurs allemands, le procédé, dit Fischer-Tropsch, repose sur une réduction catalytique du monoxyde de carbone (CO) par de l’hydrogène pour le convertir en gaz synthétique (syngaz) puis en kérosène.

    12 Juillet 19 - L'Usine Nouvelle
    Le PDG de Ryanair fustige l'écotaxe française

    Le PDG de Ryanair Michael O'Leary fustige ce 11 juillet dans le quotidien belge Le Soir, le niveau des taxes dans le transport aérien européen. « Si les gouvernements européens appliquaient ce qu'ils disent qu'ils vont faire depuis des années, on économiserait déjà 10% de notre consommation et de nos émissions, déclare-t-il. Mais ça fait des années que rien ne bouge. L'automobile va tripler ses émissions dans les prochaines années, la Chine et l'Inde vont les doubler et, non, c'est toujours l'avion qu'il faut taxer ». Cet entretien a été publié au lendemain d'une réunion à Bruxelles de l'association Airlines for Europe (A4E) qui appelle régulièrement à plus de flexibilité et moins de contraintes dans l'espace aérien européen. De son côté, Thierry Baril, le directeur des ressources humaines d'Airbus a déclaré au sujet de l'écotaxe ce 11 juillet à Toulouse : « Ce n’est pas obligatoirement une bonne nouvelle. A force de rajouter des taxes, on est en train de pénaliser les industriels qui investissent beaucoup d’argent pour préparer les propulsions de demain et un ciel beaucoup plus propre ».

    12 Juillet 19 - Le Figaro - AFP - Le Soir - 20 minutes
    Ces lignes qui échapperont à la future écotaxe sur le transport aérien

    La ministre des Transports Elisabeth Borne a annoncé que l'écotaxe comprise entre 1,50 et 18 euros sur le transport aérien ne concernerait que les vols qui partent de France. Par ailleurs, sont exclus de la mesure les vols arrivant sur le territoire français, en correspondance, ainsi que certaines lignes. Parmi les exceptions on trouve donc les vols intérieurs vers la Corse, les outre-mer, mais également les lignes dites d’aménagement du territoire qui sont soumises à des obligations de service public. C’est le cas des lignes Agen – Paris ; Aurillac – Paris ; Brive – Paris ; Castres – Paris ; Le Puy – Paris ; Limoges – Paris ; Rodez – Paris ; Tarbes – Paris ; La Rochelle – Poitiers – Lyon ; Limoges – Lyon. Ces lignes ne sont pas soumises à l’écocontribution, car elles ont le droit à des subventions au nom du service public.

    12 Juillet 19 - capital.fr
    A la une des médias sociaux

    A la une des médias sociaux

    Valérie Guillemet, première femme nommée au comité de direction de Dassault Aviation

         

    12 Juillet 19 -